Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ould Daddah promet de construire « la Mauritanie de la morale » et non « la Mauritanie des profondeurs ».


Ould Daddah promet de construire « la Mauritanie de la morale » et non « la Mauritanie des profondeurs ».
Dans un meeting qu’il a organisé lundi dans la citée minière Zouerate, le candidat du Rfd, qui est donné l’un des plus grands favoris, de l’élection présidentielle qui profile à l’horizon, a indiqué dans une allocution vivement ovationnée par ses sympathisants, qu’il œuvrera, s’il est élu, à « construire la Mauritanie de la morale et non la Mauritanie des profondeurs ».

L’allusion était, on ne peut claire, car, ce concept « la Mauritanie des profondeurs » est très cher au candidat Mohamed Ould Abdel Aziz et à ses nombreux soutiens à travers le pays. C’est dont à l’endroit de son rival qu’Ahmed Ould Daddah, adresse ce anti-missile pour détruire les bombes lancées sur sa personne, dont le tireur peu habile, promet d’en tirer une de fabrication nucléaire, dés son retour dans la capitale Nouakchott.

Ould Daddah a même joué à l’argumentaire implicite, en précisant aux foules venues l’acclamer « que parmi les candidats, un, n’est point capable de construire le pays ».

Le candidat du Rfd, n’est pas allé loin, mais les commentateurs politiques ont bien compris l’intelligente insinuation, qui ne peut être adressée qu’à Ould Abdel Aziz. A part ce dernier, qui le harcèle à toutes les occasions politiques, Ahmed, qui a grand intérêt à attirer la sympathie des autres candidats, n’a aucun problème avec ses challengers.

Ceci est d’autant plus vrai si l’on sait que Ould Abdel Aziz a tenu la veille des critiques virulentes contre les deux leaders de l’opposition, Ahmed Ould Daddah et Messaoud Ould Boulkheir, leur promettant de noircir leur parcours politiques, par des preuves dans les prochains jours. Le candidat du Fndd, très sensible à ces accusations largement médiatisées, a rugit, en disant que « Ould Abdel Aziz tente de kidnapper la démocratie ».

Le porte-parole de Ould Daddah, en l’occurrence Mahfoudh Ould Brahim, répondant aux critiques du candidat Ould Abdel Aziz, a rappelé à l’opinion nationale et internationale, qu’Ahmed a toujours milité au sein de l’opposition et qu’il n’a jamais occupé un poste de l’administration, depuis son retour au pays dans les années 90 pour entrer en politique.

Selon le porte-parole Ould Brahim, c’est là assez d’éléments pour signifier que toute accusation portée à l’endroit de son candidat par son rival est l’objet d’une « fabrication ». Ahmed Ould Daddah, s’est contenté donc de paraphraser ses contre-critiques.

Le candidat Ould Daddah, a très bien trouvé le mot, car, on constate malheureusement, que la morale ne bénéficie plus du moindre intérêt chez certains candidats et que si Allah interdit « de manger la chair de son frère vivant », c’est dans ce domaine qu’excellent nos hommes politiques de l’heure.

Dans les prochains jours, ce langage politiquement incorrect peut atteindre son point culminant. D’ailleurs, le candidat Ely se trouve déjà dans ce cercle vicieux d’atteintes qui transgressent toute morale, dans lequel, ses adversaires veulent à tout prix l’entrainer.

En effet, le candidat Ely Ould Mohamed Vall est, semble-t-il, trop visé par certains de ses détracteurs qui veulent le salir et le discrèter par tous les moyens. Dans cet acharnement contre le candidat, des récentes révélations faites contre Ely Ould Mohamed Vall, ses adversaires l’accusaient, d’être allé très vite en besogne, lors de la transition de 2005/2007, où il était président du Cmjd.

Les informations colportées contre le candidat, non authentifiées à une période, où la technologie électronique excelle dans la contrefaçon et le piratage, indiquaient que Ould Mohamed Vall, soucieux d’assurer l’avenir de sa progéniture, a mis « de côté le maximum possible de biens lui permettant de se prémunir contre les mauvais coups du sort et surtout lui permettre d’accumuler un trésor de guerre pour son retour programmé à la Présidence dans un scénario à la ATT ».

Selon les mêmes sources « Ely ould Mohamed Valll s’affairait à mettre au nom de ses enfants et sa sœur d’énormes propriétés foncières à Nouakchott ». Ces sources présentent ce qu’elles considèrent des preuves irréfutables formés par des détails s du Journal Officiel de la Rim N°1111 (pages 254 et 255) en date du 30 janvier 2006. Devant ces accusations accablantes, la réponse d’Ely ne doit pas se faire attendre, car, il n y a pas de pire, que de se voir, dénigrer, à des moments où s’efforce de convaincre sur son intégrité morale.

Mais, si tous les candidats veulent s’entretuer et se discréditer, ne peuvent-t-ils pas le faire dans les programmes qu’ils sont censés défendre, au lieu de dévoiler les « nus » (aouratt) les autres ; ce qui est défendu par notre Sainte religion l’Islam. Naouthou Billah.

Mohamed Ould Mohamed Lemine
mdhademine@yahoo.fr


source : Mohamed Ould Mohamed Lemine
cridem.org
Lundi 6 Juillet 2009 - 05:25
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Xmandiallo le 06/07/2009 21:48
Ahmed ne construira que son malheur, un éternel candidat raciste qui n e jure que par l'arabe en méprésent l'autre composante de son pays.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542