Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ould Ddadah dément les propos du général Ould Abdel Aziz tenus à Nouadhibou


Ould Ddadah dément les propos du général Ould Abdel Aziz tenus à Nouadhibou


Dans une déclaration, dont copie est parvenue, mardi à l’ANI le président du RFD et leader de l’opposition, répond aux propos tenus, dernièrement à Nouadhibou, par le général Ould Abdel Aziz, estimant qu’il s’agit de déclaration « malveillantes et dépourvue de fondement ».

Dans cette même déclaration, Ould Daddah a souligné : «J’affirme, avec force, avoir mis en garde le Général contre le recours au coup d’état».





ANI publie le texte intégral de cette déclaration :

Réponse de M. Ahmed Ould Daddah, Président du RFD, aux propos tenus par le Général Mohamed Ould Abdel Aziz le 12 Avril 2009 à Nouadhibou

Lors d’une conférence de presse organisée à Nouadhibou, le 12 avril 2009, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a cru devoir clore sa campagne électorale précoce, financée sur les frais de l’Etat, en tenant à mon égard des propos particulièrement malveillants et dépourvus de fondements.
Ainsi, a-t-il affirmé :

1°) que je l’ai incité à plusieurs reprises, avant le 06 août 2008, à perpétrer un coup d’état militaire ;

2°) que je lui ai déconseillé, il y a deux ans, la rupture des relations diplomatiques avec Israël, avant de changer d’opinion postérieurement et revenir à la charge pour demander leur rupture ;

3°) que je change souvent de positions politiques.

Je tiens à apporter, à l’attention de l’opinion publique, les clarifications suivantes.

a) S’agissant de l’incitation à perpétrer un coup d’état, je démens formellement avoir tenu les propos que me prête le Général. Par contre, j’affirme avec force avoir mis en garde le Général contre le recours au coup d’état, tout en lui rappelant qu’il s’agit d’un mode anachronique d’accession au pouvoir et que pour sortir de l’impasse politique que le pays traverse, des mécanismes démocratiques, tels que la motion de censure du gouvernement et la dissolution de l’Assemblée Nationale étaient à la portée des mauritaniens.

b) En ce qui concerne la rupture des relations diplomatiques avec Israël, ma position personnelle et celle de mon Parti sont constantes et notoirement connues.
Il convient de rappeler ici, à cet égard, que je suis le seul dirigeant politique à avoir souffert du bannissement à Boumdeid, en décembre 1998, pour avoir dénoncé ces relations et demandé leur rupture immédiate.
Tout récemment encore en décembre 2008, lors d’une rencontre avec le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, en présence des Présidents de Partis : Mohamed Lemine Chbih Ould Cheikh Melainine, Saleh Ould Hanenna, Sidi Mohamed Ould Mohamed Vall, Moustapha Ould Abeiderrahmane, Mohamed Yehdhih Ould Moctar El Hacen, j’ai instamment demandé, au moment où Israël perpétrait son agression sauvage contre nos frères palestiniens à Ghaza, de mettre fin immédiatement et totalement à ces relations qui nuisent tant à l’image de notre pays qu’à ses intérêts et vont à l’encontre de l’opinion de notre peuple.

c) Quant au changement fréquent de mes positions politiques, bien qu’il me paraisse inutile de m’attarder outre mesure sur cet aspect, je m’étonne quand même de cette «accusation», puisqu’il est notoirement connu que je n’ai jamais pratiqué le nomadisme politique comme beaucoup d’autres. Je me limiterai seulement ici à admettre que je suis l’objet de beaucoup de critiques exprimées parfois publiquement, à tort ou à raison, mais – Allah soit loué – je ne suis pas connu comme l’homme qui pratique le mensonge ou la félonie.

Enfin et puisque le Général Mohamed Ould Abdel Aziz laisse entendre que je suis l'inspirateur de bon nombre de ses décisions, je lui demande alors d'avoir le courage de respecter la légalité, et de s’abstenir de se présenter à une quelconque élection présidentielle. Ainsi il agirait dans l'intérêt supérieur de la Mauritanie.


Ahmed Ould DADDAH
Président du RFD

Source: ANI
Date publication : 14-04-2009 15:39:57

Mardi 14 Avril 2009 - 18:29
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542