Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ousmane Gangué : Fin d’une carrière prématurée ou traversée du désert ?


Ousmane Gangué : Fin d’une carrière prématurée ou traversée du désert ?
On avait cru en lui. On pensait, après avoir marqué les esprits avec son premier album sorti en mars 2005, qu’il était sur les traces de Youssou Ndour ou de Baba Maal en qui il a toujours vu des modèles de réussite sociale et fiers de représenter leur culture qu’ils ont su valoriser sur le plan international.

On y avait fortement cru. Mais, aujourd’hui, qu’est-ce qu’il est devenu ? C’est la question que se posent de plus en plus les fans d’Ousmane Gangué. En effet, depuis plus d’une année, il ne fait plus parler de lui. Sa dernière apparition sur scène en Mauritanie remonte en août 2008.

C’était à l’occasion de la célébration des dix ans d’existence de son groupe «Kodé Pinal» créé en 1998.
A part un duo avec Youssou Ndour à son album «Rokku Mi Rokka» dans le titre «Sama Gámou» sorti en 2007, des veillées musicales entre amis ou organisées par des associations de la communauté mauritanienne vivant en France, une participation à la première quinzaine des Arts de juin 2008 ou la quatrième édition du Festival des Musiques Nomades d’avril 2008 qu’il a ouvert avec son groupe, Ousmane Gangué ne fait plus parler de lui.

Son succès et sa notoriété ont volé en éclats ainsi que son groupe qu’il a monté du fait de sa longue absence sur la scène musicale nationale voire internationale. Ceux qui y croient sont légions : Ousmane Gangué n’est plus que l’ombre de lui-même, sans éclat et sans ambition digne d’un musicien comme lui. Ceci est d’autant plus vrai qu’il n’est plus sollicité par des producteurs de festivals.

Parallèlement à cela, il s’attarde toujours à sortir son deuxième album alors que son contrat avec le label «Jololi» de Youssou Ndour qui avait produit son premier album sorti le 16 mars 2005 va expirer en 2010. Cette situation annonce-t-elle la fin d’une carrière prématurée ou la traversée du désert ? Du côté de ses admirateurs qui sont néanmoins déboussolés et déçus de cette longue absence de leur chanteur préféré, on ne veut pas admettre ni l’une ou l’autre hypothèse.

Par contre, pour d’autres personnes, elles se demandent même si Ousmane Gangué a réellement les capacités de resurgir à nouveau, de mettre en place un nouveau groupe et de reconquérir son public. «Actuellement, sa carrière musicale est en jeu. Son avenir dans la musique est entre ses mains. Cela dépend de lui», nous confie un proche du chanteur qui n’a pas manqué de l’interpeller comme pour lui montrer que sa place est en Mauritanie et non ailleurs:

«Reviens Ousmane et reprends ton public, ta musique et ton groupe ! ». Espérons que cet appel du cœur va être entendu par Ousmane Gangué à qui on prête l’intention de vouloir prendre la nationalité mauritanienne pour demeurer définitivement au pays de Nikolas Sarkozy où vit sa femme. Ce que ne lui pardonneraient certainement pas ses adulateurs surtout de la part d’un artiste de sa trempe.

Babacar Baye Ndiaye
le renovateur









Jeudi 26 Novembre 2009 - 12:13
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Moussa M'Baré Bâ le 26/11/2009 18:04
Je n'ai pas à critiquer cet article tout ce que je sais que Ousmane etait venu à Montréal le 18 juillet dernier il nous a donné un spectacle de Haut niveau.
En plus je vois souvent la Publicité de ces concerts sur internet en france et en Italie je ne crois pas s'il est en perte de vitesse.

Moussa M'Baré Bâ
Montréal

2.Posté par Taarikh le 26/11/2009 20:30
Ce journaliste ne doit pas être bien informé. La carrière de ousmane gangué est au top aujourd'hui, il est demandé partout dans le monde, ce n'est pas ça qu'on appellerait traversée de désert. peut-être qu'il fait une pause, c'est un être humain.

3.Posté par Ndiaye le 28/11/2009 22:46
Ne vous inquiétez pas Ousmane va revenir et il est en ce moment en train de conquérir le public européen .En ce moment il est au top il a meme chanté avec thione seck a paris le 14 nov à la salle plaine saint denis

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542