Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ouverture de la 1ère session ordinaire parlementaire 2009 - 2010 au niveau de l'assemblée nationale

Nouakchott, 9 nov (AMI) - Je considère sincèrement que les résultats issus des élections (du 18 juillet 2009), en dépit des réserves que j'ai personnellement exprimées au lendemain de leur parution, constituent un important acquis que nous devons tous préserver tout en développant l'ouverture et le dialogue entre tous les courants politiques et sociaux et ce dans l'intérêt de notre pays, de sa stabilité politique et de son émancipation sociale; deux conditions essentielles pour tout développement économique".
C'est ce qu'a déclarée M. Messaoud Ould Boulkheir, président de l'assemblée
Nationale à la séance d'ouverture de la 1ère session ordinaire parlementaire 2009 - 2010 au niveau de l'assemblée nationale à laquelle étaient présents plusieurs membres du gouvernement.


Ouverture de la 1ère session ordinaire parlementaire 2009 - 2010 au niveau de l'assemblée nationale
Voici le texte intégral de ce discours:

"Messieurs les ministres;
Chers collègues députés;

Nul doute que notre séance d'aujourd'hui - par le fait même que nous soyons réunis dans cet hémicycle après une longue période de séparation - constitue un tournant historique dans l'évolution institutionnelle de notre pays.

A ce propos, vous n'êtes pas sans savoir que je me suis abstenu depuis le 20 Août 2008, de présider tout travail parlementaire, et ce après m'être opposé, par principe, à toute forme de collaboration avec un régime militaire qui a subitement mis fin à une expérience démocratique saluée par tous aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du pays.

Un coup d'Etat qui a plongé le pays dans une phase d'instabilité interne et d'isolement politique et économique externe. Néanmoins, grâce à Allah le Tout Puissant, à la sagesse des fils du pays et la solidarité de pays frères et amis, la Mauritanie a pu dépasser cette phase dangereuse de son histoire en organisant les élections du 18 Juillet 2009, réussissant ainsi à désamorcer une crise constitutionnelle qui était de nature à saper les fondements même de son unité nationale.

Frères et soeurs,
Je considère sincèrement que les résultats issus de telles élections, en dépit des réserves que j'ai personnellement exprimées au lendemain de leur parution, constituent un important acquis que nous devons tous préserver tout en développant l'ouverture et le dialogue entre tous les courants politiques et sociaux et ce dans l'intérêt de notre pays, de sa stabilité politique et de son émancipation sociale, deux conditions essentielles pour tout développement économique.

Dans cet ordre d'idées, je ne peux m'empêcher d'attirer votre attention sur la nécessité, pour tous, de tirer les leçons de la grande crise que nous avons vécue depuis plus d'une année et d'oeuvrer à :
- Renforcer en premier lieu nos institutions constitutionnelles et démocratiques afin de les rendre mieux à même de jouer efficacement leur rôle et à résister à toute forme d'hégémonie pouvant les menacer tant à l'intérieur qu'à l'extérieur.

- Mettre un terme aux phénomènes des candidatures indépendantes au niveau es deux chambres du parlement et ce en vue de donner plus de crédibilité à la représentation élective (le contrat social doit être entre les électeurs et les institutions démocratiques ainsi que les partis politiques).
De même, il y a lieu de revoir l'application de la proportionnelle au niveau des communes qui, elle aussi, en plus de l'achat des consciences et d'autres pratiques douteuses, ont transformé toute élection dans notre pays en véritable mascarade du début à la fin.

- Redresser l'administration qui doit demeurer un kutil de gestion et de développement loin des surenchères Politiquec qui tendent à transformer tout ce qui est purement technique en enjeu politique par excellence avec tout ce qui en décotle comme prise de positi/n irresponsable et de négligence de l'intérêt général d'une part et d'attre part la reconsidération du pluralisme qui a terni l'image des politiciens et de la politique.

Il est clair que l'usage abusif des biens publics est considéré également comme l'une des formes les plus nuisibles de la gabegie considérant que ces biens publics symbolisent la crédibilité d% l'Etat; tout comme le slogan de la lutte contre l` gabegie ne doit pas avoir comme objectif le démantèlement de l'opposition ou viser ceux à qui nous oppose une incompatibilité d'humeur.

Nul doute que la ferme volonté de trouver une issue favorable à tous ces problèmes contribuera à résoudre définitivement la crise politique qui persiste. Cela permettra également à tous de se consacrer à une action visant à trouver les solutions définitives aux problèmes inhérents à l'unité nationale comme l'esclavage et ses séquelles, le passif humanitaire (1989 - 1991) et aux autres problèmes que vivent l'ensemble des citoyens comme la hausse de prix, le chômage, les problèmes de logement, ceux de l'eau et de l'électricité, étant entendu que toutes ces préoccupations ont leurs incidences négatives sur la sécurité, la stabilité et la paix sociale comme en témoigne le phénomène du terrorisme dans notre pays que nous devons tous combattre avec fermeté et sagesse sans faire de la Mauritanie une base militaire pour qui que ce soit, ami ou ennemi.

Chers collègues députés,
Mesdames et messieurs ;
Partant de ces considérations nous devons tous et en particulier le pouvoir exécutif dépasser la mentalité qui a prévalu pendant la période préélectorale en unifiant nos efforts et en orientant toutes les forces vives et les compétences nationales vers l'action salutaire de construction du pays.
Cette conviction est dictée par ma croyance que le repli sur soi- même et l'accaparement du pouvoir par une frange politique quelque soit sa fidélité affichée et son engagement, ne peut en aucun cas servir l'intérêt de la Mauritanie qui doit toujours rester la terre des hommes, de tous ses hommes sans exclusive, loin de toute discrimination, marginalisation ou exclusion.

Chers collègues députés
Mesdames et messieurs;
En réponse aux interrogations de certains à propos de ma position personnelle vis-à-vis de la situation politique actuelle, je voudrais affirmer devant Allah le Tout Puissant et devant vous, les principes qui ont guidé mon parcours politique notamment:
Mon attachement sans réserve à la patrie et à tout ce qui est de nature à servir l'intérêt du peuple Mauritanien avec toutes ses composantes et couches sociales.
Je me comporterais pendant toute cette période comme je le faisais constamment en tant que citoyen soucieux de son pays et de la dignité de son peuple, mais en même temps comme un opposant ferme et objectif à l'actuelle majorité qui gouverne et à tout ce qui est de nature à compromettre l'intérêt de la Mauritanie.

Messieurs les Ministres;
Collègues députés;
Mesdames et messieurs;
Avant de terminer la présente allocution, je vous engage collègues députés, à apporter la preuve à notre peuple que nous sommes capables et avec tout le sérieux qu'impose la situation, à apporter les remèdes satisfaisants à tout ce que le peuple considère comme des actions de sape et de gabegie.
Conformément à l'article 52 de la constitution, je déclare ouverte la première session ordinaire parlementaire pour l'année 2009 - 2010.
Je vous remercie"



AMI




Mardi 10 Novembre 2009 - 18:01
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Thiam le 10/11/2009 18:07
si Messaoud etait haalpulaar, on aurait dit que c'est un traitre.
salam

2.Posté par Tierno le 10/11/2009 18:43
Messaoud tu exagères... heureusement que les écrits du passé récent restent. Nous pouvons lire, aujourd'hui, et voir qu'il a FAiM avant de quitter pour sa retraite. Et vous qui avez voté pour lui comment réagissez-vous? Est-il honnête face à vos discours et à vos écrits que nous avons eu droit tout le long de la campagne présidentielle... finalement encore une fois oui oui : qui s'assemble se rassemble qu'en penses-tu toi le plus brillant aux usa.... tu te retrouves avec Messaoud .Adieu FNDD

3.Posté par Ngaide Adama dit Ibrahima AJD/MR (USA) le 11/11/2009 04:00

Sans commentaires. Ce retournement spectaculaire de vestes de la part de Messaoud. Les halpoulaars disent quand quelqu'un n'est pas mort, point de bilan sur sa personne


Ceux qui doutaient du complot vont certainement bien comprendre la sortie de Messaoud. Taya renverse!!!!! Ely en Toumani pour la transition. SIDIOCA le sauveur, l'exceptionnel president qui a ose ouvrir le dossier des noirs et qui a accepte de rencontrer les "ultra radicaux" a NY, cet homme exceptionnel, Aziz le "general limoge" qui a ose renverse l'ordre legal comme disait hier Messaoud et ses laudateurs, Tawwassoul et son ISLAMISME creux et interesse.........................Reveillez vous les noirs!!!!!!!!!!!!!!!!!!Ce fut une VERITABLE COMPLOT qui n'a pas encore fiat ses revelations. Messaoud commence a nous edifier sur le complot. Il tergiverse, il change de discours, lui qui est arrive a la tete de l'assemblee via des magouilles, une alliance contre nature avec seulement 5 ou 6 deputes: Pour quoi faire?????????????????C'est triste. Je me demande et je me pose la question: Quelle est la solution a la question nationale? Dialogue, Debat ou Violence?????????

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542