Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Plus de 50.000 personnes au « meeting du défi » organisé par le candidat Abdelaziz à Nouakchott


Plus de 50.000 personnes au « meeting du défi » organisé par le candidat Abdelaziz à Nouakchott
Une foule immense estimée à plus de 50.000 personnes a assisté au « meeting du défi », organisé samedi à Nouakchott par le candidat à l’élection présidentielle du 18 juillet courant, Mohamed Ould Abdelaziz, a constaté APA dans la capitale mauritanienne. Selon un ancien haut fonctionnaire présent au rassemblement, le nombre avoisinerait même les 100.000 personnes, sans doute un record historique dans les manifestations politiques à Nouakchott.

La tribune confectionnée pour accueillir les responsables de la campagne, la presse et des groupes d’animation artistique a cédé sous le poids des militants et sympathisants sans toutefois faire de dégâts ni affecter le déroulement du meeting.

Outre les grands axes de son programme électoral, déjà développés dans d’autres meetings, M. Abdelaziz a violemment critiqué ses adversaires tant sur le plan du détournement des fonds publics que sur celui du manque de patriotisme.



Il a dans ce cadre accusé le candidat à la présidentielle, le président de l’Assemblée nationale Messoud Ould Boulkheir, d’avoir dépensé le budget de cette chambre, qui était de 900 millions d’ouguiyas (1,8 milliard de F CFA) en 2007, augmenté d’une rallonge de 332 millions d’ouguiyas, sans suivre les normes de gestion réglementaires.

Cet argent n’a pas été budgétisé car il n’a pas été approuvé par les deux chambres du Parlement, a dénoncé celui qui aime à se faire appeler « le candidat des pauvres ». Il a précisé que Ould Boulkheir avait demandé de porter son budget à 1,5 milliard d’ouguiyas en 2008 mais que le putsch a entravé cette mesure.

M. Abdelaziz a ajouté qu’une somme de 15,3 milliards d’ouguiyas a été « pillée » au niveau de la Banque centrale de Mauritanie (BCM) par des commerçants qui soutiennent actuellement des candidats opposés des camps adverses.

Il a annoncé que les noms de ces commerçants et leurs établissements seront révélés dans des documents à publier dans la presse dans les jours à venir.

Sur un autre plan, le candidat a indiqué que le chef d’un parti politique membre du Front national de défense de la démocratie (FNDD), opposé au putsch, l’homme d’affaires Abdelghoudous Ould Abeidna, a adressé une lettre ouverte à des organes politiques sionistes » les incitant à faire preuve d’hostilité à l’égard de la Mauritanie.

Il a dit que cet homme d'affaires accuse la junte qui a fait le putsch du 6 août 2008 de « sentiments anti-israéliens et d'incitation à la haine contre les Américains».

Il a précisé que cette correspondance avec les sionistes a été décidée pendant une réunion du FNDD, critiquant, sans les nommer, les deux anciens président Maaouya Ould Taya qui avait établi les relations avec Israël et Ely Ould Mohamed Vall qui avait « juré qu’aucun chef de l’Etat en Mauritanie ne peut plus jamais rompre » ces relations.

« Moi je dis en revanche qu’aucun président mauritanien ne pourra plus jamais rétablir les relations avec l’Etat hébreux », a souligné le candidat.

APA
Dimanche 12 Juillet 2009 - 13:56
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Le Vrai Yero Bellel le 12/07/2009 17:12

L'argent appelle l'argent c'est le succès de ce meeting d'Aziz où il a jugé nécessaire de répondre à ces détracteurs.

En tant que Candidat, il devait répondre des accusations vries ou fausses de (Ould Daddah, Massouad, Ould Mansour) et apporter ci-possible des réponses à l'opinion publique.
Dans tous les cas, ils ont tous participé d'une manière ou d'une autre à légitimer les pouvoir de Mouawiya , Ely Md VALL et Sidi ( tous les militaires en service, et la mafia affiliée), pour d' autres depuis la transition ELY - Sidi- Aziz ( APP, Ufp, Tawasoul, et le diabolique ould Daddah et toujours la même mafia affiliée qui croit à tout nouveau chef.
La destruction de la Mauritanie de 1984 à 2009 est le fait total de ceux qui étaient à la commande des hautes affaires de l'ETAT.
Aujourd'hui chaque camps accuse l'autre de Moufcidines ou Chayadines et au nom de la démocratie.
A l'AJD -MR nous avons toujours dit non et non, ça suffit cette démocratie qui exclus totalement tout le peuple Mauritanien, et il faut doit diriger la Mauritanie autrement dans la transparence, avec le peuple et pour le peuple.
Pour cela Voter SARR l'homme propre, qui a toujours refusé de cautionner les pouvoirs des périodes de 1984 à 2009 que tous les Mauritaniens considèrent aujourd'hui comme
Moufcidines, prévaricateurs, symboles de la gabegie, Remouz, Mafiosis...
Pour tous ceux qui croient à notre destin commun, la différence est là pour tous ces hommes qui aspirent à nous diriger encore une fois pour le meilleure comme pour le pire .

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542