AVOMM-INFOS
Vendredi 19 Septembre 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

" Pourquoi Taya d’abord ?"


" Pourquoi Taya d’abord ?"
Depuis son exil où il suit de près l’évolution politique en Mauritanie, l’ex-président renversé par ses hommes de confiance en 2005 a du mal à digérer cette épreuve qu’il avait infligée lui aussi à Ould Haidallah en 1984.L’homme qui a dirigé le pays pendant deux longues décennies d’une main de fer est considéré comme le premier responsable des faits commis à l’encontre de milliers de mauritaniens noirs de 1986 jusqu'au début des années 90.Du côté de ses détracteurs comme de celui de ses nostalgiques, Taya hors du pays doit lever le silence sur certains sujets politiques.

Pour les victimes de son régime, l’ex-dictateur doit répondre de ses actes devant l’histoire en acceptant d’assumer les faits dont on lui reproche ou en prouvant son innocence si cela serait soutenable.

Nous écrivions il y a deux ans à ce sujet « Et si Taya écrivait ses mémoires » ? Aujourd’hui on apprend d’un livre de lui sur les arabes, sans donner l’occasion aux mauritaniens de visiter à travers sa mémoire et sa pensée les années de son règne, par rapport aux différents événements qui ont émaillé le pays. Si ce livre existe, il y a lieu de s’intéresser sur ce qu’il aura raconté en rapport avec des faits dont il est le témoin oculaire et principal instigateur. Dans ce cadre il y a encore un travail de mémoire à faire et auquel certains s’attachent à porter à l’attention des mauritaniens et à la conscience universelle.

Pourquoi Taya en premier ? Loin d’être le seul impliqué dans un dossier abominable et avec lequel il partage les responsabilités avec des éléments de l’institution militaire et sécuritaire et des lobbies extrémistes, le retour de cet homme au pays ne se fera pas sans heurts.

Si ses adulateurs pensent qu’il pourrait encore trouver des soutiens en mesure de le propulser sur la scène politique, ses victimes prient pour sa traduction devant le TPI. C’est pourquoi il constitue la pièce maitresse du dossier du passif humanitaire qui ne sera soldé qu’une fois la vérité et la justice auront rendu leur verdict. « Pourquoi Taya » n’est pas seulement une interrogation sur les rapports entre l’homme avec les tragédies des années de dictature, c’est aussi un appel à la réhabilitation par le droit et la morale des préjudices subis par des milliers de mauritaniens noirs sans qu’il aient à savoir pourquoi ils ont été liquidés , torturés , humiliés ?

« Pourquoi Taya » c’est une inquiétude de voir un homme couler des années tranquilles lui et sa machine répressive face au désespoir grandissant des ayants droits. Pourquoi Taya c’est parce que toute la classe politique s’est faite complice par son silence face aux crimes de sang commis sous le règne de cet homme qu’une simple prière de l’absent a voulu absoudre de ses crimes. Les réparations matérielles c’était le projet de Taya à la fin de son règne quand il envoya des missionnaires prêcher cette parole auprès des victimes. C’est là une question angoissante, lancinante qui se profile derrière ce dossier où des marchés occultes, des démarches iniques ont tenté d’ensevelir la vérité. Si Taya n’a pas eu le temps de solder ce dossier, ce n’est pas qu’il ne le chercha pas mais qu’il a sur les épaules et dans la conscience des pesanteurs qui ont eu raison sur sa chance de se repentir.

Cheikh Tidiane Dia

Source: Le rénovateur
Vendredi 3 Août 2012 - 21:10
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par ba ablaye le 02/07/2012 00:54
il est responsable toute les actes 1989-1990 c'est un vrai loup ou vrai chacal ya na mare de Taya faire fois il vas repondre devant la justice soit fil .

2.Posté par alseyni le 28/07/2012 18:43
jam hiiri e mon jam nalli emon jam weeti emon kala do mbaadon wonde eduude baaba aadam nde. hono (maawuya wuldu siidi ahmed taaya) bondi mum puddii ko 12/12 1984 haa nande oo naawaa fof wonaa tan 89 _90 sabu haala pulaar en mbiyi kala ko maayi ewolde ko jaawngal defii.kono caggal mum mbele eden mbaawi foolde taaya tawi eden peccii pecce pecce. e konngol wadtannde .mbiyee taaya (momtii riidi gaynaani yahnde ladde .so a ronii guurdo ko peerta ta gite yo o bur heewde.hare koko jokki no heewi wiyde .renndo f a l a m naabe.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 515