Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Quelques éclaircissements de Mr Boubacar Messaoud (président de Sos Esclave)...

à l’article de l’Authentique intitulée « Boubacar Ould Messaoud Des années de lutte contre l'esclavage ».


Quelques éclaircissements de Mr Boubacar Messaoud (président de Sos Esclave)...
Dans l’article, il est dit qu’« Après un passage, au milieu des années 80, dans le dispositif du régime Ould Taya comme Directeur général de la Socogim et son basculement dans le camp adverse, suite à son limogeage »,

Ce qui est faux car même quand j’étais Directeur de la Socogim, je n’ai jamais hésité à dénoncer les violations de droits humains, c’est d’ailleurs ce qui a valu mon limogeage.

Cependant, J'ajoute que le rappel de mes propos repris et publiés dans "Sud Magazine" en 1987 est faux car voici ce que j'avais dit et soutenu:

"ma peau noire n'est pas un programme politique" cela n'a pas plu à beaucoup de gens qui voulaient et veulent toujours confondre l'esclavage la lutte contre l'exclusion et les discriminations contre les négro africains; j'entendais alors par là, je l'entends toujours que l'esclavage, pour l'éradication duquel je lutte, est un phénomène transversal et à des degrés divers, n'épargne aucune de nos communautés.

En outre, J'avais alors ajouté que s'il ya des "grandes tentes" il y a également des "grandes cases". Mais moment que ce journal n'a fait que paraphraser mes propos en omettant certaines passages et en transformant d'autres y ajoutant de son cru et beaucoup plus d’éclaircissements, voici la lettre que j’ai écrite à Ciré Kane :

A l'attention de Monsieur Ciré Kane.

Je vous remercie de votre obligeante attention et saisi cette opportunité pour vous dire que je combats à visage découvert l'esclavage et les attitudes racistes et discriminatoires depuis plus de quarante ans. Mes promotionnaires au lycée de Rosso, à l'Ecole d'Ingénieurs de Bamako comme ceux qui ont fait avec moi 7 années en URSS devraient pourvoir en témoigner.

Militant de la première heure de l'Organisation de Libération et d'Emancipation des Harratine, j'en ai payé le prix comme principal accusé du Procès de Rosso en 1980, devant la Cour Spéciale de Justice Militaire présidée par le colonel Silman Soumaré, sous l'intitulé: "Affaire Boubacar Messaoud et consorts", nous étions alors 18 militants d’El Hor, jugés après les longues heures d'interrogatoire et de torture de police (pour certains) et plus de trois mois de détention pour l'ensemble.

Ce procès fut un total fiasco pour le régime militaire qui fut obligé de nous libérer et en moins de deux semaines plus tard, le 5 juillet 1980, exactement, le CMSN déclarait à la face du monde incrédule, l'abolition de l'esclavage en Mauritanie. En avril-mai 1991 alors Directeur Général de la SOCOGIM, j’étais l’un des rares fonctionnaires en poste à signer les lettres des 50 et 125 dénonçant les exécutions extra- judiciaires de négro mauritaniens.

Avec Messaoud Ould Boulkheïr au nom de EL Hor participe aux discutions de création de l’Union des Forces Démocratiques pour le Changement (FDUC). Le lendemain de l’annonce de la création du front je suis sommé de passer service avec la mention appelé à d’autres fonctions (situation qui perdure jusqu’à la mise à la retraite pour limite d’âge en décembre 2008) les autres membres fondateurs sont envoyés en résidence surveillée.

Cofondateur et Président de SOS-Esclaves depuis 1995 j'ai poursuivi dans ce cadre avec des camarades de toutes les communautés et de toutes origines sociales la lutte contre l'esclavage et les autres discriminations ethniques et raciales. Malgré la censure et l’intimidation, nos révélations sur le travail non salarié, les privations d’héritage, les abus sexuels, les séparations de familles, l’exploitation des mineurs, le déficit de scolarité, suscitaient des procès en diffamation, des reportages clandestins et des plaintes devant les tribunaux.

Le scandale à la face du monde retentit si fort qu’en mai 2005, la dictature de l’époque finit par reconnaître SOS Esclaves, suite à des pressions insistantes des Etats Unis d’Amérique. Dans notre parcours des victoires ont été remportées par les démocrates mauritaniens c'est ainsi qu'en 2003 sous la dictature Ould Taya la loi sur la traite des personnes a été promulguée, notre contribution ici est indéniable.

C’est également ainsi que le 8 août 2007, le Parlement vote une loi de pénalisation des pratiques de l’esclavage. Ce fut le couronnement de nos efforts, même si les magistrats répugnent toujours à appliquer la nouvelle norme, en vertu d’une connivence d’intérêt et de destin avec les maîtres, leurs semblables.

Boubacar Messaoud
Président de Sos Esclaves

source : Raki Ba
via cridem
Lundi 4 Janvier 2010 - 19:44
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 540