Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

RETRO / POUR LE VOTE DES MAURITANIENS RESIDANT A L'ETRANGER / Mr Mohamed Baba

Nous estimons que, le moment venu, une modification du code de la nationalité devra s’imposer en vue de leur reconnaître le statut de double nationalité.


RETRO / POUR LE VOTE DES MAURITANIENS RESIDANT A L'ETRANGER / Mr Mohamed Baba
Meurtrie par des années d’injustices et de violences de toutes sortes, la Mauritanie vit depuis le changement du 03 Août 2005 une période particulière de son histoire, chargée d’espoirs mais aussi d’incertitudes et d’inquiétudes.

Le Conseil Militaire pour la Justice et la Démocratie (C.M.J.D.) s’est engagé devant le peuple mauritanien et devant la communauté internationale à conduire le pays, dans un cadre concerté, vers une alternance institutionnelle démocratique dans une période n’excédant pas deux ans.

Dans cette perspective, un référendum constitutionnel aura lieu dans quelques mois, suivi d’élections municipales, législatives, sénatoriales et présidentielles auxquelles le C.M.J.D. a, très opportunément, appelé l’ensemble des Mauritaniens à participer afin de permettre à notre pays une transition crédible et paisible vers la démocratie et l’Etat de droit.

Pays d’émigration, la Mauritanie a de tout temps produit des diasporas dans les cinq continents. Mais, aussi éloignés qu’ils sont , par contrainte comme les déportés et les exilés ou par choix, les Mauritaniens de l’extérieur ont toujours vécu tournés vers leur pays et contribué, notamment par leurs apports économiques et financiers, à son évolution économique et sociale.

Aujourd’hui, à l’aube de ces consultations capitales pour l’avenir politique et institutionnel du pays, nous, Mauritaniens résidant à l’étranger:

1- Exigeons, à l’instar de nos voisins Sénégalais, Maliens, Marocains et Algériens, de participer à ces consultations auxquelles sont appelés nos compatriotes de l’intérieur. A cet effet, et considérant que la participation à ces élections est conditionnée par notre recensement administratif, demandons d’être pris en compte dans l’opération RAVEL ( Recensement Administratif à Vocation ÉLectorale ).

2- Exhortons tous les acteurs de la scène nationale, en particulier les partis politiques, à faire leur notre revendication. Nous saurons nous souvenir de l’intérêt que cette revendication revêtira pour chaque acteur politique.

3- Attirons l’attention du C.M.J.D, de l’opinion publique et en particulier des futurs législateurs sur la situation des enfants nés à l’étranger de parents Mauritaniens, qui se voient refuser la nationalité mauritanienne sous prétexte de posséder la nationalité du pays de naissance par application du droit du sol. Nous estimons que, le moment venu, une modification du code de la nationalité devra s’imposer en vue de leur reconnaître le statut de double nationalité.
Samedi 26 Décembre 2009 - 22:09
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541