Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

RSF "outrée" par la lourde condamnation d'un journaliste


Le secrétaire général de Reporters sans frontières Jean-François Julliard
Le secrétaire général de Reporters sans frontières Jean-François Julliard
L'organisation Reporters sans frontières (RSF) s'est déclaré "outrée" vendredi par la condamnation la veille à deux ans de prison du directeur du site mauritanien Taqadoumy, Hanevy Ould Dehah, pour "atteinte aux bonnes moeurs, incitation à la révolte et délit de publication".

L'ONG "dénonce une peine très lourde à l'encontre d'un professionnel des médias, au terme de procédures judiciaires incompréhensibles et abusives", dans un communiqué transmis à l'AFP à Dakar.

Le site Taqadoumy se situe dans l'opposition au régime de Mohamed Ould Abdel Aziz, meneur du coup d'Etat du 6 août 2008, élu en juillet 2009 à la présidence de la République.

Reporters sans frontières demande en conséquence au président Ould Abdel Aziz une nouvelle audience et la permission de rencontrer Hanevy Ould Dehah, détenu depuis sept mois.

"Nous ne comprenons pas comment la justice mauritanienne a pu prendre une telle décision au terme d'une parodie de justice. Pourquoi ne pas avoir condamné directement le journaliste à 2 ans et demi de prison dès le premier procès?", écrit RSF.

Le directeur du site Taqadoumy était maintenu en détention arbitraire depuis plus d?un mois, rappelle RSF. Il n?avait pas été libéré après avoir terminé de purger une première peine de prison de six mois le 24 décembre.


Source: AFP
Vendredi 5 Février 2010 - 16:40
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Journaliste le 05/02/2010 17:50
Hanafi n'est pas journaliste c'est un bandit de menteur
c'est tout, la liberté d'expression ne veut pas dire liberté de calomnier impunément.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541