Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Recul des libertés en Mauritanie


Recul des libertés en Mauritanie
La Ligue mauritanienne des droits de l'homme (LMDH), a déploré, jeudi, un recul des libertés en Mauritanie, dénonçant notamment le placement en détention préventive, dimanche dernier, de l'ancien ministre Isselmou Ould Abdel Kader.

Qualifiant cette détention d'"atteinte grave à la liberté d'opinion et d'expression", l'ONG fustige, tour à tour, dans une déclaration rendue publique à Nouakchott, le limogeage du directeur de la télévision d'Etat et l'interdiction des manifestations hostiles à la junte au pouvoir, toutes choses qui, selon elle, illustrent un "recul notoire" des libertés dans le pays.

L'ancien ministre Isselmou Ould Abdel Kader, également écrivain, avait été interpellé et gardé en détention préventive dimanche dernier à l'issue d'un débat télévisé à la suite duquel il avait été accusé d'avoir porté "atteinte au moral de l'armée" pour avoir émis une opinion sur une unité militaire.

Le limogeage, le 10 octobre dernier, du directeur de la Télévision publique mauritanienne (TVM), Imam Cheikh Ould Ely, fait suite au même débat télévisé.



_______________
Source: PANA
(M) avomm
Jeudi 30 Octobre 2008 - 16:15
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542