Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Règlement du passif humanitaire : Respectons la dignité humaine


Règlement du passif humanitaire : Respectons la dignité humaine
La question du passif humanitaire, qui semblait occuper une place importante dans les programmes politiques de tous les candidats de grande envergure politique lors de l’élection présidentielle de 2007 ne s’est révélée être finalement pour la plupart des prétendants à la magistrature suprême qu’une promesse électoraliste.

Le président renversé avait quant à lui commencé à résoudre le dossier des déportés en annonçant solennellement sa volonté de tourner cette page honteuse de l’histoire de la Mauritanie.

Dans son discours Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi avait aussi présenté à tout le peuple mauritanien les excuses de l’Etat pour les crimes commis à l’endroit de certains mauritaniens et promis de régler ces deux dossiers de manière juste loin de tout esprit de revanche.

La création d’une Agence nationale d’appui aux réfugiés dotée d’un budget de 2 Milliards d’Um, découle des recommandations des journées nationales de concertation auxquelles avaient pris part tous les acteurs politiques. Le dossier du passif humanitaire avait fait l’objet de propositions claires de la part de certains participants bien intentionnés.

Mais c’était sans compter avec les sirènes de la discorde qui infestaient les lieux. D’anciennes figures de mouvements chauvins ont profité de l’occasion pour saboter le règlement du dossier dont dépend inévitablement la réconciliation nationale.

Les actions de sape n’avaient cessé d’être utilisées par des esprits destructeurs pour décourager toute volonté de résoudre la question du passif humanitaire conformément aux vœux du président déchu.

L’une des raisons entre autres de la cabale contre le Ministre de l’intérieur de l’époque était due à cette volonté de mettre en œuvre les consignes du Président Sidioca de régler définitivement les dossiers brûlants de l’heure.

Dans ce combat pour la justice et contre l’impunité, seules les organisations des droits de l’Homme continuaient à mener le combat. L’espoir des veuves, des orphelins et des parents des victimes de la tragédie contre des centaines de militaires noirs tués par leurs frères d’arme s’évanouissait à mesure que ce dossier prenait les allures d’un fait divers pour les nouvelles autorités qui, au lieu de l’inscrire à l’ordre du jour des Etaged, ont préféré le mettre au chapitre de questions diverses pour éviter tout débat franc et constructif.

Cette page sombre de l’histoire de la Mauritanie ne sera jamais refermée tant que la dignité humaine est bafouée, et que la mémoire des victimes n’est pas réhabilitée, non pas par des réparations matérielles simples comme est en train de le faire la junte avec la complicité sournoise de certains individus cupides qui cherchent à jouer aux faux défenseurs d’une cause et à parler au nom des ayant droits à travers des missions sécrètes dans la vallée.

Si le Général est bien décidé à se mêler au règlement du passif humanitaire (auquel, comme il aime à répéter à qui veut l’entendre qu’il n’est ni de près, ni de loin impliqué) pourquoi vouloir biaiser cette question au lieu de l’affronter directement ?

Et ce d’autant plus que les ayant droit n’attendent que de voir leur long calvaire aboutir à une solution juste loin de tout règlement de compte contre des bourreaux bien protégés.

La démarche envisageable ne serait-elle pas pour un Général en quête de popularité d’oser présenter dans un discours à la Nation les excuses de l’Etat aux familles des victimes, d’élever un symbole à la mémoire des disparus et ensuite seulement penser à la question d’indemnisation.

Mais en toute apparence le règlement du passif humanitaire tel que s’attèle à le liquider à la va-vite les missionnaires du Général n’est pas la solution appropriée. Nul ne doit se substituer aux ayant droits.

Source: lerénovateur

Lundi 2 Février 2009 - 18:09
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Nébam MBOMRI le 02/02/2009 18:14
WA TA TAMPINÉ JIMBÉ, CE PROBLÈME NE SERA JAMAIS AU PLUS GRAND JAMAIS RÉGLÉ.

C'EST COMME LE PROBLÈME PALESTINIEN.

MBAALÈEN JMM

2.Posté par Badiallo le 02/02/2009 18:30
C'est malheureux que les politiques cherchent tjrs à nous manipuler en évoquant le passif humanitaire alors qu'aucun parmi_eux n' a osé lever le petit doigt pendant que le petit général limogéet son équipe exécutaient les ordres de Taya.Si vous n'oser affronter les forces du Diable despote AbdelAziz, restez tranquille et ne chercher pas à manupiler les gens mettant en exergue le passif humantaire.

3.Posté par Malado le 02/02/2009 18:46
Bombri tu es en colere on dirait?

4.Posté par Bachirou le 02/02/2009 19:03
Badiallo le passif humanitaire est une verité pas une manipulation, franchement tu es vendu

5.Posté par XMANDIALLO le 02/02/2009 21:23
Le passif humanitaire se règlera , c'est obligatoire , et nous nous batrrons jusqu'à notre dernier soufle. Il ne faut pas se décourager, se résigner c'est un signe de faiblesse. Les palestiniens se battent avec force même s'ils n'arrivent pas obtenir leur indépendance, ils sont dignes, ils désarment jamais, l'afrique du sud c'était pareil, ils ont obtenu gain de cause. Dans la vie il faut être constant et déterminé sinon nous n'irons pas loin. DU courage à tout le monde tenez bon un jour nous vaincrons.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542