Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Retour de Cheikh Abdallahi ‘Sidioca’ à Nouakchott : Une journée à hauts risques.


Retour de Cheikh Abdallahi ‘Sidioca’ à Nouakchott : Une journée à hauts risques.
Le 23 janvier 2009 risque d’être une journée à hauts risques à Nouakchott car, elle marque la date du retour du président déchu Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ‘Sidioca’ dans la capitale après trois mois d’hibernation dans son village natal Lemden, situé à 250 km de la capitale. La junte est avertie, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi ‘Sidioca’, président déchu de la Mauritanie depuis le 06 août 2008, ne s’avoue pas vaincu.

Et avec son retour dans la capitale, prévu le 23 janvier 2009, il compte reprendre les rênes du pays détenues par des militaires, dirigés par le nouvel homme fort du pays, le général Abdel Aziz.

Dans un discours, préparé pour son retour à Nouakchott, Abdallahi invite tous les patriotes, où qu’ils se trouvent, à lui apporter leur soutien pour cette œuvre de reconquête de la démocratie et pour éviter à la Mauritanie le destin périlleux vers lequel l’achemine la junte au pouvoir. Dans ce discours, Sidioca retrace ses quinze mois passées à la tête de la magistrature suprême. ‘Quinze mois au cours desquels notre pays s’est taillé une image internationale marquée par l’exemplarité de son expérience.



Quinze mois au cours desquels nous avons ouvert des chantiers économiques pleins de promesses. Le 6 août 2008, un coup d’Etat militaire est venu interrompre, au mépris de tous les engagements vis-à-vis de nous-mêmes et vis-à-vis des autres, cette expérience, en mettant fin à l’exercice d’un pouvoir démocratiquement élu…’, rappelle le président déchu.

Un bilan pourtant décrié par les militaires que Cheikh Abdallahi considère comme les responsables de la crise politique actuelle. ‘L’intérêt suprême du pays et les responsabilités me dictent la plus grande intransigeance à l’égard du coup d’Etat. Notre pays n’acceptera pas le retour au pouvoir des militaires.Ce temps est révolu. L’institution armée ne doit pas s’impliquer dans le jeu politique. En tant qu’institution armée, son rôle est de défendre le pays, d’assurer sa sécurité et d’apporter son assistance dans l’application de la Loi’, affirme-t-il.

Avec comme objectif premier de mettre en échec le putsch du 06 août, Sidioca aura du pain sur la planche pour déboulonner les militaires au Palais ocre. ‘Ma première condition est donc la mise en échec de ce putsch et le retour des militaires dans les lieux consacrés à l’exercice de leur mission. Ma seconde condition est le retour à l’ordre constitutionnel avec le rétablissement du président élu dans ses fonctions. Une fois ces deux conditions acquises et comme je l’ai dit, mon devoir et ma responsabilité me poussent à vous confirmer que je suis prêt à toute solution qui pourrait éviter au pays le chaos dans lequel il risque d’être plongé’, explique Sidioca.

En outre, Cheikh Abdallahi compte sur l’appui de la classe politique pour reprendre les rênes du pouvoir. ’Je m’adresse en particulier à la classe politique du pays dans son ensemble. Pour elle, je ferai preuve de toute la compréhension et de toute la disponibilité qui s’imposent. Je sais que beaucoup d’entre vous se battent avec courage pour le retour de la légalité. Parmi ceux-ci, et parmi ceux qui se sont allés soutenir la junte, je sais que je fais l’objet de reproches, parfois de récriminations. C’est pourquoi je donnerai à tous, l’occasion d’exprimer librement leurs choix, mais dans un cadre constitutionnel sain’, affirme-t-il.

Ainsi, pour damer le pion aux états généraux de la démocratie, il compte organiser dès son retour, des élections législatives et présidentielles anticipées avec le consentement de la classe politique. Dans cette perspective, Sidioca annonce qu’il prendra dans les prochains jours des initiatives en direction des tous les acteurs politiques en vue de restaurer la confiance et d’engager le pays dans la voie de la normalisation politique pérenne.

Cependant, le retour du président déchu risque de créer des échauffourées à Nouakchott entre les deux partisans car, selon les observateurs, ce retour n’est rien d’autre que de la propagande. Selon eux, Sidioca a choisi cette date du 23 janvier 2008 juste après l’investiture du président Barak Obama, pour chercher un soutien des Américains qui sont restés toujours fermes depuis le 06 août pour le retour du président déchu en Mauritanie.

Mame Seydou DIOP

source : Walfadjri
Jeudi 22 Janvier 2009 - 14:33
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542