Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Rétro/ Compte rendu du 20ième anniversaire de l'AVOMM


20ème anniversaire de l’AVOMM

A l’occasion de son 20ème anniversaire, AVOMM a organisé une rencontre à Mantes la Jolie le 16 juillet 2016, à laquelle plusieurs acteurs, membres de la société civile ou militants des organisations politiques de la Mauritanie ont pris part. Après le mot de bienvenue aux participants du président Amadou Bathily, la parole est revenue à Ousmane Abdoul Sarr, chargé des droits de l’homme et des relations extérieures de rappeler les événements marquants qui ont rythmé l’histoire de l’association.

Ensuite pour lancer le débat et les échanges, il revenait au porte-parole Hamdou Rabby SY de présenter l’ordre du jour et les axes essentiels de cette rencontre autour des préoccupations formulées à travers les questions suivantes :

La question de la citoyenneté ou comment combattre le racisme, l’esclavage et l’impunité ?

Comment construire une dynamique de jonction entre les partis et les associations de la société civile qui luttent contre le racisme, l’esclavage et toutes les formes de discrimination et de violation des droits humains ?
Plus précisément comment apporter un soutien et un appui aux organisations dans leur engagement à résister contre la confiscation des terres, la question de l’état civil et du règlement du génocide ?

Après le préambule énumérant les questions à débattre, l’objectif de la rencontre est de formuler des propositions, des suggestions qui, au cours des discussions et des contributions vont permettre de provoquer une dynamique de mobilisation afin de favoriser la construction de nouvelles perspectives et stratégies de résistance contre le système et le régime de Mohamed Ould Abdel AZIZ. La démarche qui a été choisie est de permettre à la parole de circuler librement en favorisant la confrontation fructueuse des points de vue dans le respect de chaque prise de parole. C’est dans ce cadre précis que l’ambiance des discussions a suscité des prises de paroles significatives, montrant ainsi la volonté réelle des participants à se saisir de cet espace pour livrer leurs idées ainsi que leur positionnement. La qualité et la richesse des débats ont permis de mettre en lumière des positions référées à des organisations ou à des associations, et aussi à des expressions plus personnelles. Toutes ces contributions ont abondé dans le même sens : appréciation positive de l’événement comme occasion de se rencontrer, d’échanger et de partager des idées. Il a été souligné par plusieurs intervenants que le bilan ou l’évaluation de l’action au sein de la diaspora aussi bien sur le plan politique qu’associatif, notamment nos méthodes de travail, nos modes de collaboration et de communication entre les différents partenaires dans le cadre d’une meilleure coordination, est un impératif pour travailler ensemble.

Au-delà de cette nécessité de produire collectivement un bilan ou une évaluation, il a été retenu que cet espace doit contribuer à une concertation dans le sens de construire une cohérence en vue de renforcer une volonté commune de combattre et de résister contre le système. Il a été retenu par tous de l’intérêt vital de la mise en place de cette dynamique autour de nos revendications prioritaires : la citoyenneté, l’état civil, les terres, les déportés, le génocide. La prise de conscience d’un tournant indispensable dans notre engagement pour le combat contre l’injustice, l’oppression, la domination et l’arbitraire qui caractérisent le système raciste et esclavagiste porté avec arrogance et toute puissance par le règne de Ould Abdel AZIZ, a été non seulement signifiée, mais rappelée avec conviction.

Plusieurs thèmes ont été abordés, des codes de conduite dégagés et un fil conducteur a été retenu : prendre le temps de se parler, de réfléchir ensemble et de décider ensemble pour assumer nos responsabilités et prendre des initiatives efficaces dans la perspective de contribuer à la marche de l’histoire de notre pays, marche qui passe par des sacrifices et des convictions pour l’avènement d’une Mauritanie libérée du racisme, de l’esclavage et du tribalisme. C’est à cette prise de conscience partagée que cette rencontre a été conclue avec l’engagement de poursuivre cette initiative qui a été saluée par tous les participants, qui ont souhaité bon anniversaire à l'AVOMM,

Compte rendu réalisé par Ousmane Abdoul SARR et Hamdou Rabby SY


Pour: avomm.com








Samedi 14 Octobre 2017 - 12:47
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543