Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Rétro/ Messaoud ould Boulkheir et les FLAM

"Il y a aussi que j'avais jugé, à juste titre, je crois, qu'il y avait de l'exagération en ce qui concerne l'exclusion des négro-africains au moment de la présentation du document. L'aristocratie négro-africaine ; pour ne pas dire les négro-africains en général- a toujours tout partagé avec les bidhanes, y compris le mépris souverain des haratines et partant l'attitude qui consiste à les ignorer totalement."


Rétro/ Messaoud ould Boulkheir et les FLAM
9- Nous voulons que tous ces changements s'opèrent en dehors de toute violence et de tout esprit revanchard.
"Sur ce dernier point nous divergeons fondamentalement avec les FLAM. A propos de quelques points précis;"

Dans le point 9 du présent document extrait du blog de Messaoud Ould Boulkheir, le président de l'APP expose ses divergeances avec les FLAM. Il préconise un changement "en dehors de toute violence et de tout esprit revanchard". Pas mieux qu'Ahmed ould Daddah et encore moins d'Ely Ould Mohamed VALL.

Egalement, je peux me permettre de rappeler au Président des Nassériens, qu'il ne peut que diverger avec les FLAM, en ce que ses protecteurs ont très fortement participé aux massacres des Nègro-mauritaniens. Je rappelle aussi à l'indécision personnifiée que la violence, quand toutes les issues sont obstruées, est un droit légitime d'un peuple violentée dans son être. Et, il n'a jamais été dit ou écrit nulle part que les FLAM tenaient tous les Hratines pour criminels, mais l'honnêteté de l'homme qui aspire à un destin national, lui commande de reconnaître que les Hratines-Abiid, aussi bien 1966, 1979 (dans une moindre mesure) que de 1986 à 2005, ont été les bras armés et cruels du système raciste de Nouakchott. Ould Matallah, Ely Ould Dah, ... Ce qui ne dit pas que que les Beydanes n'ont pas massacré leurs compatriotes négro-mauritaniens.

"A la lecture du premier manifeste des FLAM, je reconnais que je n'en ai pas partagé toutes les idées et particulièrement celles qui ont consisté à décompter les mauritaniens sur la base de la couleur et à se présenter en défenseurs ou protecteurs des haratines alors que ses auteurs n'y ont jamais pensé par le passé et surtout parce qu'ils ne les ont jamais approchés politiquement jusqu'ici".

Je ne peux personnellement vous en tenir rigueur Monsieur le Ministre de Ould Taya, voyez-vous, pour exprimer de manière irréfutable un fait, il faut le quantifier, le démembrer, le décompter et voir si sur la base fondée on peut imputer ou pas une conclusion. C'est statitiques à l'appui que le document que vous incriminez, monsieur le Ministre, a été pondu, et les faits qui vous y révulsent sont tétus.

"Il y a aussi que j'avais jugé, à juste titre, je crois, qu'il y avait de l'exagération en ce qui concerne l'exclusion des négro-africains au moment de la présentation du document. L'aristocratie négro-africaine ; pour ne pas dire les négro-africains en général- a toujours tout partagé avec les bidhanes, y compris le mépris souverain des haratines et partant l'attitude qui consiste à les ignorer totalement."

Nous avons toujours appris que vous étiez un véritable complexé Monsieur le Président, et vous en donnez des preuves évidentes à travers votre présentation dans ce blog. Il faut que vos conseillers vous relisent, sinon que de déceptions à chacune de vos sorties anti FLAM. Voyez-vous Monsieur le Président, j'étais encore enfant quand vous étiez gouverneur de la région du Gorgol, ce n'est pas un Hratine ou un Abiid que je voyais, mais un administrateur Noir, dont je partageais les jeux avec ses enfants. Je ne vous cache pas que j'étais fier qu'un gouverneur noir commande ma région. Dans ma famille, du reste comme nombre de familles de notabilités haalpular en, parce que ce sont d'eux qu'il s'agit principalement dans vos diatribes, il y a des Hratines. C'est un fait indubitable, là aussi.

C'est aussi cet homme, l'ami de feu Baaba Usmaan Karfa Njaay, un haalpulaar natif de Kaédi, qui, je suis sûr, ne voyait en Messaoud qu'un ami, et non pas un Hartaani souverainement méprisé.

"A l'époque, crier à l'exclusion des communautés négro-africaine était quelque peu exagéré, même si l'accélération de l'arabisation pouvait présager le pire. Bien évidemment, la situation aujourd'hui est pire que celle décrite en 1986. Aucun mot ne pourra jamais faire saisir tout à fait l'intensité et l'horreur de la vague de répression qui à déferlé sur ces communautés. Nous travaillons de concert avec tous ceux qui croient encore à l'idéal de justice, de paix, d'unité et de solidarité. Notre foi et notre détermination pour la réalisation de cet objectif ne faibliront jamais."

Monsieur le Président vous n'avez pas, je sais dans votre formation d'administrateur, étudié de la Sociologie des organisation administratives, autrement, vous n'auriez pas trouvé exagéré la publication du "Manifeste du Négro-mauritanien Opprimé,...", a fortiori, imputé les horreurs vécues par les Négro-mauritaniens par "l'accélartion de l'arabisation". En sociologie des organisations administratives ou en sociologie tout court, on admet que "l'avant détermine l'après,( Bourdieu, 1976).

"Je suis au courant de nouvelles tendances qui se dessinent chez les FLAM...J'ose espèrer que, en majorité, qu'ils ne soutiennent plus que les haratines sont la source de leurs maux et donc leur principal ennemi. Je crois très sincèrement et très simplement que les haratines qui ont ( par eux-mêmes ou parce qu'ils ont été manipulés par d'autres) massacré ou pillé des négro-africains lors des évènements exceptionnels, ne doivent pas ravir la vedette à tous les autres, beaucoup plus nombreux, qui ont défendu ces mêmes négro-africains, parfois au risque de leur vie."

Monsieur le Président, vous pouvez dormir quiètement, nous ne le pensons pas, les Hratines n'ont jamais été et ne seront jamais nos ennemis. Ce sont nos , pères, mères, oncles, tantes, cousines, cousins, soeurs frères lointains victimes des rezzous et encore majoritairement esclavagisés psychologiquement. Ceci, dit, ceux Hratines ou Abiid qui "par eux-mêmes ou manipulés par d'autres" ont massacrés des innocents Négro-africains parce qu'ils n'étaient pas Arabes, doivent être jugés et payer pour les crimes commis. Davantage, les Nègro-mauritaniens qui ont participé à ces massacres, s'ils existent subiront le même sort que les beydanes, haratines et abiid coupables.

La lutte continue.
source : Ibrahima Diallo
Mercredi 15 Juillet 2009 - 17:24
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Mireille le 15/07/2009 17:18
Monsieur Diallo qu'est-ce qui s'est passé pour que vous soyez devenu l'ami si proche aujourd'hui, comme vous écriviez jadis, oui si proche du 'Monsieur le Ministre de Ould Taya'. Est-ce pour mieux retourner au pays avec l'$$$$ ou autres.

Peut-être dois-je interrogé Samba Jaa pour le savoir votre si intime 'petit ami.'

Pour employer les mots de vos amis:
Avec aucune rancune.

2.Posté par Mireille le 15/07/2009 18:41
J'ai omis de signer comme le souhaite ton ami Samba Jaa, tu sais ton jumeau "petit ami".
Oui il a bien écrit sur moi. Alors je signe pour te faire plaisir Samba Jaa ...oups... pardon Ibrahima Diallo, oui je signe les mots que vous avez bien choisis pour moi:
"......la blanche pileuse ou la pileuse blanche".

Tu sais c'est pas bon pour toi d'être raciste et de na pas aimer les vieilles madames blanches.

Encore une fois comme tes amis: Avec aucune rancune.

3.Posté par KOSAM GORKOV le 15/07/2009 23:24
Mireille! Tu ne pourrais pas la fermer un peu et t'occuper de tes québécoiseries et nous laisser avec nos mauritanides.

Ceci est un CONSEIL!

4.Posté par amadou ba le 16/07/2009 11:13
Franchement KOSAM GORKOV tu exagères. Comment peux-tu insulter comme ça une personne qui depuis des années se bat pour ton peuple? Soyons corrects camarades. C'est pas glorieux d'injurier les gens. Désolé, mais ça me blesse de voir ce que subit cette femme courageuse depuis des semaines. Mireille, vous serez toujours des nôtres. Et merci pour tout ce que vous faites.

5.Posté par nostno le 16/07/2009 12:58
eskey allah, babayel diallo dit demba 68, ki a insulté tout le monde sur flamnet, traité les gens de ..... avec leur généalogie à l'appui, alors lui même, nous avions peiné à lui faire prendre le statut de refugié à poniatoski, d'un coup il devient un flamiste drogué par le breuvage de samba jaa, s'il a joué avec les enfants de massoud, où est le problème, celà ne peut engager un mouvement sérieux. mais le discours de durban n'a pas tenu compte qu'il ait joué ou nom avec les enfants de massoud notre mandela qui ne le veut pas. que des gens comme babayel qui ne dit tout sur toutes les casserolles qui teintent sur son passé. ibrahim sall et massoud sont des amis, allaahou akbar. ce griotisme militant ne peut pas continuer la lutte, pouff les pneus sont creuvés.

6.Posté par NGAARI LAAW le 16/07/2009 13:25
IL NE FAUT PAS MADAME Hamelin faire attention aux attaques du site flamnet .khattou- sidi.net
LE SITE DE SAMMBA NEDDEL CAAM

7.Posté par banel le 16/07/2009 16:29
un petit ga ki a tardé à devenir flamiste, en le devenant il veut surpasser les ANCIENS qui ont fait leur preuve à nktt, kaedi, dakar, boghé, europe et amérique.
il fallait à babayel un petit verre de trop pour rattraper le retard. poniatoski peut témoigner.

8.Posté par Jocelyne le 18/07/2009 00:53
Mireille consacre du temps et de l'énergie pour ses frères soeurs mauritaniens depuis des années. Je ne connais aucune autre femme aussi généreuse qu'elle. Que ceux qui la dénigre se regardent dans le miroir. C'est une femme intègre et juste. Si ses propos vous dérangent c'est que vous n'êtes pas transparent. Voila.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542