Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

SENEGAL/Enseignement des langues nationales : Des sénégalais de la diaspora contre l'imposition du Woloff


SENEGAL/Enseignement des langues nationales : Des sénégalais de la diaspora contre l'imposition  du  Woloff
Le Collectif des Sénégalais de la Diaspora pour l’émergence des langues nationales, basé en France, dans une lettre ouverte adressée au président de la République, s’insurge contre la proposition du député Samba Diouldé Thiam d’enseigner obligatoirement le wolof soit dans toutes les écoles du Sénégal et qu’une autre langue variable selon l’aire géographique formerait le package avec le wolof. M. Thiam avait fait cette proposition lors de la séance de la déclaration de politique générale du Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye. « Si cette proposition venait à être appliquée, elle aurait des conséquences graves pour le pays », a avertit le Collectif et même « pédagogiquement catastrophique ».

« Tous les pédagogues du monde sont unanimes pour affirmer qu’un enfant scolarisé dans la langue maternelle a beaucoup plus de chances de réussir. Or le wolof n’est pas la langue maternelle de tous les Sénégalais. L’unité nationale se construit avec la somme de toutes les diversités que compte le pays. Nous disons oui pour l’apprentissage de toutes les langues nationales à l’école. Chacun dans sa langue maternelle, mais non à l’imposition d’une seule langue au détriment, voire au mépris des autres », note la lettre.


Oumar NDIAYE
le soleil


Mercredi 21 Octobre 2009 - 18:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Xmandiallo le 21/10/2009 20:13
Jamais les autres ethnies du Sénégal n'accepteront d'être réduites en miette. Samba diouldé devrait écrire son livre sous la menace ou Wade a un dossier contre lui qui pourra nuire à sa carrière.
Mais j'attends le commentaire de Kalidou Diallo Ministre de l'éducation nationale qui avait promis sur Faadu Almuudu de rencontrer Thiam et lui demander sa vrai pensée sur sa proposition.
Espérons que samba Diouldé a des explications valables de son idée ridicule et indigne de lui.

2.Posté par dioufield le 21/10/2009 21:47
C'est absurde de penser à une telle chose. Je crois Sambe Juuldé Thiam est en phase de devinir fou.
Quel c.on !!!

3.Posté par Djiné Lô le 22/10/2009 21:31
Souvent ce sont les halpulaars qui font des projets de cette nature animale.
C'est valable dans les pays où vivent cette communauté. Regardez en Mauritanie, il n'ya que les haalpulaars qui s'attaquent à Ibrahima Sarr et son parti.
Je crois que cette communauté ne mérite pas ce qu'elle revendique.
Que ce qu'elle revendique se retourne contre elle!

4.Posté par Xmandiallo le 24/10/2009 00:01
LO a raison, nous avons toujours le même problème que se soit en Mauritanie qu'au sénégal mais le pire c'est de s'attaquer toujours à nos leaders qui n'ont tué ni déporté personne. Samba Diouldé Thiam demandera pardon à son peuple, il sera obligé sinon il connaitra l'enfer avant la mort.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542