Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Sécurité et paix au Sahel: La Mauritanie non invitée à la réunion ministérielle de Bamako


Sécurité et paix au Sahel: La Mauritanie non invitée à la réunion ministérielle de Bamako
Une réunion ministérielle sur la sécurité et le développement du Sahel s'est ouverte mardi à Bamako en présence de représentants de six pays de cette région menacée par "le banditisme et les réseaux criminels", a constaté l'AFP.
Cette rencontre d'une journée «doit permettre de jeter les bases d'une coopération dans l'espace sahélo-saharien pour faire face aux nombreuses menaces qui affectent la sous-région», a déclaré le ministre malien des Affaires étrangères Moctar Ouane, dans une courte allocution.
«Le banditisme transfrontalier, les réseaux criminels et des trafics de tous genre empêchent nos populations de vivre paisiblement. C'est pour cette raison qu'il est nécessaire que nos pays puissent avoir une coopération multiforme», a-t-il ajouté.
La réunion rassemble notamment le ministre algérien délégué aux Affaires africaines et maghrébines Messahel Abdelkader, la ministre burkinabé de la Coopération régionale Minata Samaté, le ministre libyen des Affaires africaines Ali Triki, le secrétaire d'Etat tchadien aux Relations extérieures Djida Moussa Ousmane et la ministre nigérienne des Affaires étrangères Aïchatou Mindaoudou.
La Mauritanie devait prendre part à cette réunion mais elle n'a finalement pas été invitée en raison de la "situation interne" toujours marquée par le coup d'Etat du 6 août qui a renversé le président élu Sidi Ould Cheikh Abdallahi, a appris l'AFP de sources concordantes.
«Il ne faut pas oublier qu'au Mali le coup d'Etat est un crime imprescriptible», a expliqué un responsable malien sous couvert de l'anonymat. «Nous nous alignons sur les positions de l'Union africaine» (UA), qui a suspendu la Mauritanie après ce putsch, et de «la communauté internationale» qui l'a largement condamné, a-t-il ajouté.
La réunion de Bamako, qui s'achève mardi soir, est organisée en prélude à une rencontre de chefs d'Etat du Sahel sur le même thème de «la sécurité, la paix et le développement» à une date qui n'a pas été précisée, selon les organisateurs.
Cette rencontre de chefs d'Etats du Sahel, prévue dans la capitale malienne, a été plusieurs fois reportée.

AFP

Mercredi 12 Novembre 2008 - 00:49
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542