Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Sombres perspectives pour l’opposition


Sombres perspectives pour l’opposition
L’intrusion de l’armée dans l’arène politique représente, non seulement un danger pour la Mauritanie, mais remet en cause l’existence des partis politiques et leur rôle dans le processus démocratique qui n’a pas pu suivre son cours normal.

La crise actuelle que vit le pays et le refus de l’armée de céder aux pressions de la communauté internationale, sont autant de signes qui augurent des lendemains incertains pour le pays.

L’opposition démocratique pour sa part a du mal à opposer une résistance intérieure face à la machine à la fois répressive et médiatique en marche depuis le coup d’Etat, et qui continue avec les campagnes tapageusement menées par le Général dans ses déplacements.

Une guerre ouverte contre les tenants du retour à l’ordre constitutionnel est lancée par le président du HCE qui veut prouver à ce « petit groupe de trublions » que son existence ne compte pas.

Le Fndd est selon lui une alliance de cinq et au plus de dix personnes. Où sont donc passés les autres tout d’un coup ? Ont-ils été achetés, domestiqués par des promesses ou arrosés par les dollars libyens ?

Par ses déclarations, le Général préparerait les mauritaniens à la cérémonie funèbre de la démocratie ou veut-il tout simplement prouver que les agitations du front, ne sauraient constituer à ses yeux un obstacle dans sa course à la conquête des voix, y compris celles qui étaient une chasse-gardée de l’opposition. Les mobilisations populaires à l’occasion de ses visites dans beaucoup de localités du pays, illustrent le soutien apporté par ceux qu’il compte pour des soutiens du mouvement de la rectification.

Le message adressé à l’opposition ou à ce qui en reste est clair : le peuple a choisi son camp, celui formé par le Général et ses immenses cohortes d’applaudisseurs. Le nouveau balisage politique fait par l’armée ne prévoit aucune place pour les contestataires.

C’est tout le sens qu’il faut donner à cette grande battue qui se prépare contre les personnalités gênantes qui constituent le socle de la coalition anti-putsch sur fond de lutte contre la gabegie. Tous ceux qui échapperont à cette opération spéciale de liquidation systématique de ce qui peut être assimilable à une velléité contestatrice, regagneront le rang du Général ou disparaîtront de la scène politique.

Les opérations de débauchage sont depuis, en marche et s’accélèrent à mesure que la candidature de Aziz se précise. L’isolement de l’opposition par la campagne présidentielle entamée par les militaires, les plaçant pour le moment comme les seuls maîtres du jeu politique est cet autre mauvais signe annonciateur d’une tempête destructrice de l’édifice déjà fragile des forces de l’opposition démocratique.

Cheikh Tidiane Dia


Source: lerenovateur mauritanie (m)
Dimanche 22 Mars 2009 - 23:43
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542