Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Sommet entre pays arabes et sud-américains : La Mauritanie une nouvelle dynamique


Sommet entre pays arabes et sud-américains : La Mauritanie une nouvelle dynamique
Aussitôt terminé, le sommet de la Ligue arabe tenu à Doha fut suivi de celui du partenariat arabo-sud-américain. En effet, ce deuxième sommet entre l’Amérique du Sud et les pays arabes (ASPA), principalement destiné à renforcer les liens économiques et commerciaux entre les deux blocs, s’est ouvert hier en début d’après-midi à Doha. Douze pays sud-américains, dont huit représentés au niveau des chefs d’Etat, ont participé à cette réunion avec les 22 membres de la Ligue arabe, qui ont tenu la veille leur sommet annuel. La première édition de ce sommet arabo-sud-américain avait eu lieu en 2005 à Brasilia. Ce deuxième forum ASPA se déroule deux jours avant un autre sommet, très attendu, celui du G-20, qui regroupera demain à Londres les grands pays industrialisés et les principaux pays émergents. Trois des pays présents à Doha (l'Arabie saoudite, premier exportateur mondial de brut, l'Argentine et le Brésil) font partie du G-20.

Ainsi la Mauritanie, grâce à la présence distinguée et la volonté d’ouverture diplomatique qu’entreprend actuellement le Chef d’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, les opportunités n’ont certainement pas manqués, à nouer un partenariat constructif avec les pays arabes et latino- américains,

A rappeler qu’au cours de ce Sommet de Doha, le Chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz s’est émérite par un plaidoyer vibrant pour la consolidation de la coopération, en vue de trouver des solutions justes aux questions du Proche-Orient, la cause palestinienne en particulier.
Il faut souligner qu’au cour de ces deux Sommet ; la Mauritanie aura montré à Doha , que l’énergie politique du Chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, à faire naître une approche clairvoyante de ce que c’est une vision d’un chef de l’état , a savoir le Renouveau pour l’épanouissement socioéconomique.

"Nous ne construirons pas une architecture financière plus juste sans la réforme des organisations internationales", a déclaré dans son discours devant le sommet le président brésilien, Luiz Inacio Lula da Silva. "Il n'y a que de cette manière que les pays qui ont le plus contribué à la crise financière, à la dégradation de l'environnement, aux déséquilibres du commerce et à l'insécurité collective assumeront leurs responsabilités", a-t-il encore déclaré, sans toutefois nommer ces pays. Depuis le premier sommet ASAP, en 2005 à Brasilia, les échanges entre les deux blocs ont quasiment triplé. En 2007, ils atteignaient ainsi près de 18 milliards de dollars, dont 10,6 milliards d'exportations sud-américaines vers les pays arabes, selon la Chambre de Commerce arabo-brésilienne. Mais au-delà de cet aspect purement économique, ces sommets ASPA ont surtout, aux yeux de certains des participants, une portée géopolitique. "Nous insistons depuis de nombreuses années sur un monde multipolaire et nous pensons que (le sommet de Doha) constitue une bonne occasion pour qu'il prenne forme", a déclaré mardi à la presse le président vénézuélien Hugo Chavez, chef de file du camp populiste et anti-américain en Amérique latine. "L'heure de la chute définitive de l'empire américain est arrivée (...) Il est nécessaire d'accélérer le rythme vers la formation d'un monde multipolaire", a poursuivi M. Chavez, pour qui le sommet de Doha "fait partie d'une nouvelle dynamique géopolitique". Chavez, solidaire des arabes Le président vénézuélien Hugo Chavez a condamné le mandat délivré par la Cour pénale internationale (CPI) contre le président soudanais Omar el-Béchir, le décrivant comme "une horreur judiciaire et un manque de respect aux peuples du tiers monde". "Pourquoi n'ordonneraient-ils pas l'arrestation de (l'ancien président américain George .) Bush? Pourquoi n'ordonneraient-il pas l'arrestation du président israélien (Shimon Peres)", a déclaré M. Chavez à un groupe de journalistes à son arrivée hier dans un grand hôtel de Doha, avant sa participation au sommet arabo-sud-américain."Ils le font parce que c'est un pays africain et du tiers monde", a poursuivi M. Chavez, ennemi juré des Etats-Unis en Amérique latine. "C'est une horreur judiciaire et un manque de respect aux peuples du tiers-monde", a-t-il ajouté à propos du mandat de la CPI. M. Chavez s'en est également pris à la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton, affirmant que "chaque jour qui passe elle ressemble de plus en plus à Condoleezza Rice", la secrétaire d'Etat de George W. Bush. Il a aussi critiqué la présidente socialiste du Chili, Michelle Bachelet, pour avoir organisé la semaine dernière un "Sommet des progressistes" auquel ont participé le vice-président américain Joe Biden et le Premier ministre britannique Gordon Brown.

Ainsi la Mauritanie, grâce à la présence distinguée et la volonté d’ouverture diplomatique qu’entreprend actuellement le Chef d’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, les opportunités n’ont certainement pas manqués, à nouer un partenariat constructif avec les pays arabes et latino- américainsé

A rappeler qu’au cours de ce Sommet de Doha, le Chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz s’est distingué par un plaidoyer vibrant pour la consolidation de la coopération, en vue de trouver des solutions justes aux questions du Proche-Orient, la cause palestinienne en particulier.
Il faut souligner qu’au cour de ces deux Sommet ; la Mauritanie aura montré à Doha , que l’énergie politique du Chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, à faire naître une approche clairvoyante de ce que c’est une vision d’un chef de l’état , a savoir le Renouveau pour l’épanouissement socioéconomique.

Ainsi la clôture des travaux, avait été couronné par un communiqué, qui avait été adopté et a la satisfaction des dirigeants arabes et latino américains du développement du dialogue et des relations régionales entre les deux ensembles ainsi que la concertation réalisée depuis le 1er sommet de Brazilia en 2005 qui avait produit un cadre de collaboration . La déclaration finale a souligné la portée de la coopération sud sud en tant que mécanisme actif de renforcement des dispositions et d'échanges d'expertises dans des domaines intéressant les deux ensembles ainsi que l'intérêt de la coopération tripartite qui permettra aux bailleurs de fonds la réalisation de programmes et d'initiatives dans le cadre de cette coopération .

Le communiqué final a souligné la réaffirmation de la nécessité d'édifier et intensifier des relations dynamiques entre les pays des deux régions ce qui est de nature à contribuer à favoriser des relations internationales plus équitables soulignant leur respect des conventions multilatérales et du droit international.

Le communiqué a souligné la nécessité de la création d'un Etat palestinien indépendant et souverain à travers une solution négociée conduisant à un Etat unifié à l'intérieur de frontières claires et reconnues sur le plan international, Etat vivant côte à côte avec celui d'Israél .

Le communiqué a dénoncé les opérations militaires israéliennes dans la bande de Gaza qui entraîné des milliers de victimes civiles palestiniennes et la destruction des infrastructures de base et appelé à l'ouverture immédiate de l'ensemble des points de passage soulignant les efforts déployés par l'Egypte pour obtenir le cessez le feu à Gaza et pour oeuvrer à réaliser la réconciliation entre les différentes faction palestiniennes .

Il salue les résultats du sommet Charm El Cheikh des bailleurs de fonds pour afin de mobiliser le financement nécessaire à la reconstruction de Gaza et la reprise de l'aide internationale à l'autorité et au peuple palestinien .

La déclaration de Doha a souligné l'appui de l'initiative de la Ligue arabe et de l'Union Africaine pour règler la crise et salue l'accord de bonne volonté pour rétablir la confiance entre les parties prenantes au Soudan signé par le gouvernement de ce pays le 17 février 2009 pour mettre fin au conflit dans le Darfour et mis l'accent sur l'importance de l'unité de la Somalie et de son intégrité territoriale ainsi que sa stabilité et renouvelle leur appui à l'oeuvre de réconciliation nationale qui a eu lieu à Djibouti entre les parties somaliennes

Compte Rendu Ezza Mint Moulay El Hacen Doha

Source: pointschauds
Mercredi 1 Avril 2009 - 14:25
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542