Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Sur le site AHME: Interview de Kaaw Touré Porte-parole des Forces de Libération Africaines de Mauritanie


Sur le site AHME: Interview de Kaaw Touré Porte-parole des Forces de Libération Africaines de Mauritanie
Mouhamadou Kaaw Touré est le Porte parole des Flam, grand militant dès les premières heures pour l'égalité en Mauritanie. Mouhamadou Touré dit Kaaw ou Kaaw Tokossel Touré est né en novembre 1967 à DJEOL village du Sud de la Mauritanie. En mars 1983 date de la création des FLAM (fusion de plusieurs mouvements dont celui des élèves et étudiants- MEEN), Mouhamadou Kaaw Touré intégre le mouvement. Avec la publication du "Manifeste du Négro-mauritanien opprimé", il avait à peine ses 19 ans. Il fut arrêté et condamné et devient le plus jeune prisonnier politique du régime sanguinaire de Ould Taya. Il purgera une peine de six mois fermes à la prison de Kaëdi pendant que ses amis et compagnons de lutte sont froidement assassinés dans les prisons de Jreida et Oualata. Le régime dictatorial de l'époque avait investi des grands moyens pour l'éliminer mais n'a guère parvenu, heureusement pour nous tous. La vie de ce grand militant est une bibliothèque pour la future génération du pays. Entretien...

A.H.M.E : Bonjour ! Kaaw Mouhamadou Touré Porte-parole des FLAM, Que pensez-vous des dernières élections présidentielles en Mauritanie. Ould Abdel Aziz a-t-il été élu dans la transparence ?

KAAW TOURÉ: Les dernières élections sont maintenant derrière nous et ne sont plus à l´ordre du jour. Je pense que l´opposition est responsable en partie de sa propre défaite parce qu´elle a mal négocié les accords de Dakar et les erreurs en politique se payent cash et elle doit en tirer les conséquences. Une chose est sure les résultats ont surpris la classe politique et beaucoup d'observateurs. Les Flam qui n´étaient pas candidates et qui étaient en dehors du processus pour les raisons que vous savez ne peuvent être plus royalistes que le roi et ont donc pris acte de cette nouvelle réalité de la Mauritanie.
Nous avons dénoncé et combattu le putsch en son temps mais depuis les accords de Dakar, le discours de démission du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi et les élections d´août dernier nous ne pouvons plus faire fi de la nouvelle donne politique du pays. Est-ce que le Général-putschiste devenu président élu va se départir de ses réflexes d´homme de casernes pour réconcilier les mauritaniens? Est-ce qu´il va réconcilier l´Etat avec les opprimés et exclus du Système? Va-t-il détruire les fondements du Système raciste et esclavagiste du pays? L´avenir nous le dira. En tout cas les Flam seront toujours là pour veiller et continuer le combat.

A.H.M.E : Le passif humanitaire est un dossier lourd. Les victimes réclament la justice mais Aziz se limite à formuler des excuses publiques. Selon vous, pourquoi les autorités mauritaniennes refusent de traduire les criminels devant la justice et quelle est la position des FLAM sur cette question ?

K.T.T: Le passif humanitaire comme nous le disons toujours est un euphémisme utilisé par ceux là qui répugnent à parler des déportations et des crimes commis contre les Négro-mauritaniens. Ces crimes commis entre 1986-1991 ne sauraient rester impunis sous peine de saper les fondements même de la vie en commun. On ne peut décréter l´amnistie comme avec Taya, ou prôner l´amnésie au regard de la tendance actuelle, pour évacuer ce dossier douloureux.

Hier comme aujourd´hui, nous ne dirons jamais assez que pour régler ce problème, il faut trouver l´équilibre entre la nécessité du pardon, le refus de l´impunité ou devoir de justice, et les exigences de vérité et des réparations. Ce serait toutefois une erreur de croire que les réparations des crimes et des déportations suffiraient à elles seules à assurer la réconciliation. Il faut plus: s´attaquer à notre épineux problème de cohabitation. De simples prières et compensations financières ne suffisent pas, il faut du courage politique et surtout une volonté réelle des autorités à trouver une solution juste à nos problèmes et comme on le disait dans le Manifeste de 1986, quelle qu´en soit la faiblesse tellurique, après un tremblement de terre, on doit s´évertuer à reconstruire sa maison sur des fondations solides et durables, avec des matériax mieux adaptés. On ne peut se contenter de colmater les brèches occasionnées par une première secousse, sinon, à la deuxième, la maison ne sera plus habitable. Il faudrait alors la détruire. Et cette secousse peut survenir à tout moment.

A.H.M.E : Le rapatriement de nos compatriotes expulsés en 1989 et suites, est en voie de règlement. Les rapatriés sont-ils rentrés dans leurs droits ? Qu'il s'agisse des terres de culture, des maisons, des villages occupés, des animaux et biens spoliés.

K.T.T: Le problème des réfugiés est un dossier que je connais bien pour avoir vécu ces évènements de près en 1989, du camp de "Batrain" de Ouakam, à l´école de police de Dakar qui ont recu les premières vagues des fonctionnaires déportés, en passant par le camp de Thiès jusqu´au déplacement des réfugiés au camp de Dagana ; la création de l´ARMS et de l´AMRS, le complot du HCR de 1995, le PSIR et son "mooyto koota" ( le retour en incognito ) enfin. J´ai sillonné et vécu dans les camps de Dagana jusqu'à Haité au Mali à l´époque ; c´était dur et difficile, les réfugiés n´avaient comme protecteurs et avocats que les Flam. Tout ça, nous l´avons géré de près en tant que militant des Flam mais aussi en tant que porte-parole des réfugiés mauritaniens au Sénégal, et cela nous a valu l´expulsion de ce pays. Il n'y avait, à l´époque, ni partis politiques ni associations de droits humains pour encadrer et défendre ces apatrides; aujourd´hui tout le monde en parle et parfois avec le zèle des nouveaux convertis, tant mieux ! Nous pouvons dire que nous revenons de loin. Aujourd´hui on reconnait notre mauritanité et on accepte notre retour organisé, ce pas important est le fruit de notre lutte; mais comme vous l´avez souligné des problèmes demeurent. Malgré les déclarations politiciennes des responsables de l´ANAIR, les problèmes persistent aussi bien dans la récupération des terres, des villages occupés, l´éducation des enfants et l´intégration sociale des déportés. Les évènements de Diolli, de Gourel Moussa et tout récemment de Fada sont là pour alerter l´opinion sur les dangers d´une politique de navigation à vue, concernant ce dossier.

A.H.M.E : D'aucuns affirment que les FLAM sont en négociation avec Aziz. D'autres nient l'existence de cette négociation. Qu'en est-il ?

K.T.T : Je devine d´où vient cette propagande sournoise, et cela me fait sourire. Les Flam ne sont en négociation ni avec Aziz ni avec personne. Quand nous déciderons de négocier avec le pouvoir, nous le ferons à ciel ouvert parce que nous n´avons rien à cacher et nous ne sommes pas obnubilés par la chasse aux strapontins. Ce qui nous préoccupe, c´est la Mauritanie et rien d´autre. Non, les Flam ne sont pas en ce moment en négociation avec Aziz. Je suis catégorique.

A.H.M.E : Le combat que mène la communauté négro-africaine de Mauritanie ne peut aboutir sans l'unité. Or, l'Etat et la féodalité maures continuent à utiliser les différentes parties les unes contre les autres. Tantôt, dans une gestion tranquille de l'esclavage maure, l'Etat partage quelques miettes du pouvoir avec l'autre partie des associés-rivaux (Mouhamadou Abdoul in Collection L'ouest saharien, Volume n°4, 2004, l'Harmattan ), qu'est la féodalité négro-mauritanienne. Celle-ci ne s'est jamais souciée de l'esclavage maure. Tantôt, dans un conflit entre les deux associés- rivaux (féodalités maure et négro-mauritanienne) , alors l'Etat maure utilise ses forces de répression et au besoin les Haratine. Les exemples de 1966 et 1989 le prouvent.

Dans ce cas, les Haratine apparaissent comme les seuls responsables des répressions de l'Etat maure. L'Etat et la féodalité maures s'empressent d'accréditer cette idée dans l'opinion nationale et internationale . Que faire pour surmonter ces contradictions et parvenir à cette unité ?

K.T. T: Notre combat a toujours été, entre autres, le recouvrement par tous les Mauritaniens et singulièrement les Négro-mauritaniens, de leur dignité par l'élimination de la discrimination raciale érigée en système de gouvernement. Et quand nous disons Négro-mauritaniens nous faisons appel à tous les noirs de Mauritanie qu´ils soient de culture négro-africaine ou de culture arabe, ce concept Négro-mauritanien usité aujourd´hui par tous appartient aux Flam. Il faut rendre à Cesar ce qui appartient à Cesar.

Les uns sont victimes de déni de dignité et les autres de déni d´humanité, leur union est normale et doit s´inscrire dans l´ordre naturel des choses si l´on considére les convergences, voire les imbrications profondes entre les deux composantes. Celles-ci sont justement materialisées par la commune exclusion du Système en tant que Noirs. Les Flam sont la première force qui a souhaité très tôt l´unité des Négro-mauritaniens. Cette unité constituera une force formidable, apte à hater la fin d´un Système, dont le processus de destruction est déjà enclenché.

Après les évènements de 1989 nous avons fait une campagne de sensibilisation auprés des camps des réfugiés pour leur expliquer que ces hordes haratines qui tuaient dans les villes et dans la vallée ne sont pas les vrais responsables des crimes parce que pour être coupable il faut être un homme libre et responsable , alors que ces haratines qui tuaient leurs frères et soeurs étaient instrumentalisé s, ils étaient les bras armés de lobbies et courants politiques racistes et agissaient sous les ordres de leurs maitres . On ne devrait donc pas leur en vouloir. Nous avions même lancé beaucoup de tracts dans le Sud de la Mauritanie pendant les années de braise sous le titre "Appel à mon frère Haratine" disponible dans nos archives. Les opprimés doivent s´unir, non pour se venger de qui que ce soit, mais pour faire de la Mauritanie un Etat de droit, respectueux de leur dignité.

A.H.M.E : Sidi Ould Cheikh Abdallahi avait réussi à faire voter une loi criminalisant l'esclavage. Les ONG abolitionnistes considèrent que cette loi a été oubliée et remplacée par la thèse des séquelles de l'esclavage (retour à Ould Taya). Pourquoi les décrets, les ordonnances et les lois relatifs à l'esclavage ne sont pas appliqués en Mauritanie ?

K.T. T : Il ne faut pas se faire des illusions, ce n´est pas par un simple decret qu´on va finir avec l´esclavage. Il faut une volonté réelle accompagnée d´une campagne intense de sensibilisation et des projets d´insertion et d´alphabétisation des esclaves pour les sortir de ces ténébres moyenageuses. Il ne faut pas oublier que ceux qui profitent de ce système restent agrippés à leurs privilèges et demeurent hostiles à tout changement de fond de l´ordre actuel, et ils feront tout pour renvoyer aux orties toute loi abolitionniste. Il faut surtout une volonté réelle d´éradication de l´esclavage et de toutes ses séquelles dans notre société pour en finir. Je crois comme mon héros et idole de toujours, Steve Biko, que la lutte anti-apartheid n´aboutirait pas entièrement tant que les noirs, à titre individuel, n´avaient pas fait la révolution de leur propre être. Tant qu´ils ne s´étaient pas libérés des chaines de l´esclavage psychologique forgé par des générations d´histoires falsifiées et tronquées. La libération du peuple n´équivalait pas simplement à changer les lois ségrégationnistes mais aussi à reconstruire l´homme noir, la personnalité noire dotée d´autonomie. Cette pensée parle encore davantage aux haratines.

A.H.M.E : Pouvez vous nous donner la position des FLAM par rapport à l'esclavage et quelles sont les solutions que vous préconisez pour l'éradication définitive de ce phénomène ?

K. T. T : Sur l´esclavage, tout le monde sait le travail de titan fait par notre mouvement pour sensibiliser et mobiliser l´opinion contre cette pratique et dans notre pays et à l´exterieur. Il n´est pas superflu de rappeler peut-être, que les FLAM ont été la première Organisation à prendre en charge la question de l'esclavage, quand bon nombre de leaders Haratins rasaient les murs après le procès de Rosso, s'ils ne flirtaient avec le Pouvoir. Sans visée opportuniste ou électoraliste aucune, nous avons fait nôtre la lutte pour la libération des abid, fidèles en cela à nos positions de principe. Si du reste cette question connaît un certain retentissement aujourd'hui, c'est bien d'abord grâce à l'action continue des FLAM sur la scène internationale. Qui ne se souvient pas du tract de l´UDM du 10 mars 1980, le premier noyau des Flam, en signe de solidarité avec les leaders d´El hor alors emprisonnés ? Aux Etats-unis, nous nous sommes attelés à faire connaitre cette question auprès des sénateurs et associations abolitionnistes, à travers les grandes chaines de TV comme CNN et BBC qui ont fait des reportages sur cette question, les grands quotidiens comme New york times, Wasinghton post, pour ne citer que les plus célébres ; à travers également le livre de notre camarade et frère feu Samuel Cotton "Terreur silencieuse" que nous avons envoyé en Mauritanie ; dont le film et le livre avaient suscité une pittoresque levée de boucliers à l´époque dans la presse mauritanienne. Le film "Né esclave" de la suédoise Helene Aastrup avec la collaboration d´Amnesty international. Beaucoup d´autres publications que je ne peux énumerer ici pour contrainte d´espace et de temps. Nous avons invité pendant certaines de nos journées ou colloques notre ami Ould Ciré de l´Association des Haratine de Mauritanie en Europe à Paris et nous lui avons même donné la parole dans notre site pour faire connaitre son association et son combat juste. Nous avons aussi invité notre frère et ami Boubacar Messaoud de SOS-Esclaves sur Flamnet pour exposer et débattre à coeur ouvert sur cette question. Nous avons mis nos contacts au service de certains militants Haratine pour faire connaitre ce problème. Aujourd´hui, c´est facile de défendre cette question et ce problème du racisme d´Etat en Mauritanie parce que les Flam ont fait l´essentiel avant tous les autres. Je souris quand j´entends certains militants parler du doute chez des Flam sur ces questions; C'est peut -être soit parce qu'ils ignorent l´histoire des Flam, soit parce qu´ils sont sont mal informés. Je dirais même que cela frise la méconnaisance de nos principes et de notre engagement, notre flamme est plus que jamais éblouissante.

A.H.M.E : Que pensez-vous de l'Association des Haratine de Mauritanie en Europe (A.H.M.E), créée en 2001, qui se bat sans relâche pour informer l'opinion nationale et internationale sur les réalités des pratiques esclavagistes en Mauritanie ?

K. T. T : L´AHME est une nécessité et surtout un mouvement qui est venu au bon moment. J´ai beaucoup du respect et d´admiration pour ses responsables qui sont des grands amis et compagnons de lutte. J´ai connu le doyen Ould Ciré au Sénégal après ses démelés avec les autorités mauritaniennes; il est toujours resté le même, constant dans son engagement. Dicko Hanoune n´est plus à présenter aux flamnautes, il est un des plus réguliers animateurs de notre forum avec la même passion pour la justice et la liberté, c´est un militant décomplexé et convaincu. Ce que j´aime surtout chez vous, c´est la libération intellectuelle de vos dirigeants et leur volonté de rupture avec les chaines de servitude.

A.H.M.E : Votre dernier mot aux lecteurs du site

K. T. T : Mon dernier mot va d´abord aux militantes et militants des Flam pour leur fidelité et dévouement à notre organisation. Après plus de 27 ans d´existence et plus de 23 ans d´exil pour beaucoup d´entre nous, c´est l´occasion de saluer leur constance, et surtout leur résistance à toutes les compromissions et trahisons, à tous les coups bas et autres tentatives de distraction, de discrédit et d´infiltration; nous leur disons seulement qu´ils doivent continuer dans cette lancée car la victoire est au bout de l´effort, et que seule la vérité est révolutionnaire comme disait l´autre. Rien ne va ébranler nos convictions et nous avons montré que nous sommes des hommes de conviction et de foi. J´en profite pour rendre un hommage particulier et mérité aussi à nos ainés membres-fondateurs des Flam qui n´ont jamais vacillé dans ce long chemin vers la liberté. Je pense au camarade Samba Thiam Président des Flam, avec qui j´ai partagé des moments de douleur et de bonheur dans cette lutte, un homme intégre, humble, visionnaire, un leader exceptionnel doté de grandes qualités intellectuelles et politiques, surtout de courage. Je pense aux grands combattants que sont Ba Mamadou Sidi qui m´a beaucoup appris dans cette lutte, Sall Ibrahima Abou un homme de conviction et surtout un intellectuel honnête, Ba Pathé dit Idrissa à l´engagement désintéressé, Kamara Abdoul Ghoudouss qui symbolise pour moi la sagesse et le dévouement, Habsa Banor, l´amazone, une militante exceptionnelle sur tous les plans, Boye Alassane la constance; je pense aussi au doyen, le devoué Abdoulaye Boun Malick Sy et Ibra Mifo Sow mon oncle qui a guidé mes premiers pas dans la politique et constitue surtout une référence politique et morale pour moi. Ils sont des exemples de courage et de fidelité pour nous jeunes générations des FLAM et la Mauritanie de demain devra retenir leurs noms comme ceux de tous ces camarades martyrs tombés au champs d´honneur, dans les geôles du tyran. En tout cas je suis un militant fier et je ne cesserai jamais de remercier Dieu de m´avoir conduit dès mon jeune âge dans ce grand mouvement de liberation, qui a fait et qui continuera de faire l´histoire de la Mauritanie. Nous sommes dans un tournant historique de notre lutte et les militants doivent se mobiliser davantage pour faire triompher nos idéaux et atteindre l´objectif qui est la fin du racisme d´Etat et de l´esclavage en Mauritanie, en vue de fonder une Mauritanie réellement démocratique et réconciliée. Une Mauritanie où le fait d´être arabe, noir ou haratine ne serait ipso-facto une condition rhédibitoire. Je ne peux finir cette interview sans avoir une pensée militante pour notre ami Hanevy Ould Dehah du site Taqadoumy victime du complot, de l´arbitraire et de l´injustice. Comme je le disais tout recemment sur ma page Facebook avec cette condamnation nous pouvons dire que tous les mauritaniens sont en liberté provisoire et que chacun de nous peut se retrouver en prison sans aucune raison valable. J´apporte encore une fois notre soutien et solidarité aux amis et confrères de Taqadoumy. Enfin pour finir j´en appelle à l´unité des opprimés, les damnés de la Mauritanie car il faut se surpasser pour outrepasser l´impasse. La lutte doit continuer plus que jamais.

Février 2010.

Source: http://www.haratine.com
Jeudi 11 Février 2010 - 23:05
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Alsafiyou le 11/02/2010 23:08
Pourquoi Kaaw Toure ne cite pas SAMBA THIAM? Pourquoi il ne parle pas des autres qui sont en dehors des FLAM. Aujourd'hui il joue au sage alors que c'est lui le specialiste des insultes. Il a utilise son site pour insulter Mourtoudo, Saidou Kane, Ibrahima Sarr. Cette interview est nule et n'apporte rien de nouveau. Triste verite.

2.Posté par Bathia le 12/02/2010 02:38
Cette interview bien que redigee par toute une equipe n'est pas a la hauteur. C'est vraiment different des interventions des vrais cadres Negro-Mauritanien. Kaaw doit aller a l'ecole pour se former.

3.Posté par Goguiyanke le 12/02/2010 03:10
Trop tot pour commencer ta campagne electorale, Samba n'a pas encore demissionne. Surtout ne crois pas que les negros oublient le mal que tu as fait, ta toute derniere la campagne contre les militants , sympathisants d ajd/mr. tu parles d'unite mais relis ton forum, jamais les flams , les sympathisants vont te prendre comme Chef jamais.

4.Posté par Diko hanoune le 12/02/2010 07:18
Toujours les mêmes pseudos jamais content.J'imagine ce qui vous chagrine après avoir essayer de distiller la désinformation. Tout le monde a la vérité.Mes amis arrêtez les mensonges, ça ne paie pas.Vous perdez votre temps4. A.H.M.E : D’aucuns affirment que les FLAM sont en négociation avec Aziz. D’autres nient l’existence de cette négociation. Qu’en est-il ?« Je devine d´où vient cette propagande sournoise, et cela me fait sourire. Les Flam ne sont en négociation ni avec Aziz ni avec personne. Quand nous déciderons de négocier avec le pouvoir, nous le ferons à ciel ouvert parce que nous n´avons rien à cacher et nous ne sommes pas obnubilés par la chasse aux strapontins. Ce qui nous préoccupe, c´est la Mauritanie et rien d´autre. Non, les Flam ne sont pas en ce moment en négociation avec Aziz. Je suis catégorique. »Diko hanoune

5.Posté par Amadou sow le 12/02/2010 09:53
On sent la haine dans vos écrits parce que vous refusez de voir la vérité, même s´il avait dit qu´il faisait noir vous allez toujous dire le contraire. il faut vous ressaisir et travailler pour l´unité et cessez votre campagne injuste contre les Flam et leurs militants. Pour les diviseurs et semeurs de haine relisez ce que disait Mourtoudo "Les Flamistes sont mes meilleurs collègues. Ils ne sont pas hypocrites, ni corrompus, ni influençables" Feu MOURTOUDO DIOP (Le Rénovateur du 19/5/2009). Il n´a attaqué personne dans cette interview et n´a fait que redire les principes pourquoi il vous dérange tant?Ah les jaloux!

6.Posté par saidou le 12/02/2010 14:23
alsafiou relit bien l'interview, KTT a bien cité SAMBA THIAM, ce dernier est une idole pour les FLAM.
KTT, est inegalable dans la lutte contre la discrimination et la segregation en mnie. tout individi dote de bon sens le sait.

7.Posté par YESWECAN le 12/02/2010 14:53
Kaw Toure, un grand futur leader pour la cause des noirs, je suis désolé mais le garçon est travailleur, honnête et constant dans son combat contre le racisme.
Juste un conseil pour KAW, il faut avoir un discours ouvert, rassembleur et respectueux envers tous les hommes et toutes les femmes qui se battent pour le recouvrement de notre dignité et pour le développement de notre pays.
Dans la liste des personnes citées, il fallait ajouter Ibrahima Sarr, Ba Mamadou Alassane, etc…….ainsi que tout les autres sans exception même si effectivement vous n’etes pas dans le même mouvement politique, c’est cela aussi la grandeur d’un leader politique, d’un freedom fighteur.

8.Posté par NGAARI LAAW le 12/02/2010 16:17

"Aucun de nous, en agissant seul, ne peut atteindre le succès" (Monsieur Nelson Mandela)

...................................

9.Posté par Demba Diallo le 12/02/2010 19:21
NGAARI LAAW a raison. Kaaw doit apprendre a s'ouvrir d'avantages et a rectifier l'image que nous les Mauritaniens avons de lui; c'est a dire quelqu'un de fougueux, de partisan et de refractaire a toute critique. Il etait tres arrogant lorsque les FLAM etaient en position de force.

10.Posté par Ahmed ould Deyyah le 12/02/2010 21:17
Kaaw on t'attend a Nouakchott. S'il te plait il faut rentrer et vite rentrer pour qu'on te montre que tu ne representes absolument rien pour les Mauritaniens. Tu as cree la haine et la zizanie xxxxxxxxxx .

11.Posté par Taarikh le 13/02/2010 14:38
Je crois que notre ami Kaw fait beaucoup d'effort pour s'améliorer. Tant mieux, ce que nous tous recherchons aujourd'hui c'est l'unité nationale pour pouvoir mener à bien notre combat, tout le reste ne servira à rien. Camarades il est temps que nous mettons nos querelles de coté pour notre noble cause, essayons de tourner la page, personne ne détient la vérité, c'est pour cela seule l'unité pourra nous sauver de cette impasse douloureuse que nous vivons. Aucun Mouvement ou ONG ne peut réussir seul pour la cause, ce n'est qu'en nous associant tous que l'oppresseur nous prendra au sérieux et sera obligé de dialoguer.

12.Posté par Abou sy le 13/02/2010 19:02
Comme on remarque tous ces intervenants qui attaquent et insultent ignorent Kaaw Touré parce que c´est un des plus sympathiques et plus ouverts militants négro-mauritaniens et tous ceux qui l´ont approché peuvent le temoigner. comme Dicko disait ce sont les memes personnes qui tirent sur tout ce qui bouge. Hier Samba Thiam,Ibrahima Abou Sall , Babayel Diallo et aujourd´hui Kaaw leur seul crime c´est de defendre leur mouvement et d´être constants et cela dérange certains esprits. Je sais qu´on va me censurer comme vous l´avez fait avec d´autres camarades mais la vérité est amére. Unissez-nous et mettons en avant l´interêt de notre communauté et pays,la lutte continue.

13.Posté par kalaajo le 13/02/2010 19:44
Abou Sy je pense que l ' humain parle par les commentaires . Ce n ' est peut etre pas louable d ' ecrire sa facon de penser parce que ces personnes ont ete attaques il y a peu de temps encore sur flamnet . Des pages representent ce fait sur ce site . Contre des negros mauritaniens qui depuis plus de 30 ans militent pour leur peuple, pour une mauritanie juste . sur le site de kaaw toure , moderateur du site , il y a "les MEMES personnes qui tirent sur tout ce qui bouge " , il doit se moderer lui meme plus s 'excuser d 'avoir laisser " les memes personnes " blesser des grands comme Saidou Kane , Mourtoudou , Sarr Ibrahima , et des sympathisants , a cause d ' une pensee autre et des positions autres . Abou tu comprendras que c ' est humain comme tu le fais aujourd ' hui , de reagir . Le temps de l ' unite demande depuis LONGTEMPS , par certaines personnes , est arrive . L ' heure de savoir qui fait quoi et qui peut faire quoi est serieuse. Nous n ' avons plus de temps a la mechancete gratuite , a la calomnie , le vrai militant agit , il sait quoi faire , sans passer sur internet . llc

14.Posté par Fouta le 13/02/2010 21:43
Ca fait rigoler Diko qui critique les internautes d'AVOMM alors que lui et d'autres n'ont objectif sur notre fLAM que de critiquer tous nos leaders noirs qui n'ont la même ligne politique qu'eux surtout nos grands exemples Saidou Kane, Murtoodo qui est devenu caali après sa mort et notre seul vrai leader qui reste Monsieur Sarr Ibrahima qui a tout sacrifié pour sa communauté quelle hypocrisie ! Allons y à l'essentiel : L 'UNITE ! le reste c'est du PIPO

15.Posté par Diko hanoune le 13/02/2010 23:15
Arrêtez de vous jeter sur tout ce qui bouge. Kaaw Touré a rendu hommage aux militants flamistes.Est-il anormal qu'un responsable rend hommage aux militants et membres de son mouvement ou parti politique?xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx. il a répondu correctement sans arrière pensée politique-politicienne. Vous avez chanté sur tout les toits que les responsables flamistes négocient en douce avec Aziz voila le démenti catégorique.Vous avez harcelé , diffamé le xxxxx xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx.Stop, trop c'est trop..............Si vous avez des comptes à régler, faites le avec votre mouvement ou parti politique.Dans cette interview Kaaw n'a attaqué personne, il a été constant et clair comme l'eau de la source.Je dirai même qu'il a été rréprochable. Il a mis la lumière sur toutes les activités des Flam tant sur plan national et international.Pourquoi vous ne demandez jamais des comptes à celui qui dirige actuellement le pays? Vos parents meurent tout les jours dans l'humiliation par l'injustice totale, de soif, des maladies surtout dans l'ignorance. Vous êtes tellement arrogant au point de venir aveugle? Vous ne faites qu'attaquer les flam, Samba Thiam, Kaaw Touré, Messaoud, Dicko , les haratine etc............... Mes amis je vous le dis en vérité, vous êtes tout bonnement ridicule.Vous polluez le site d'avomm par la haine et la méchanceté.Diko hanoune

16.Posté par kalaajo le 13/02/2010 23:48
Camarades 1 question est - ce que monsieur Diko est membre des flam si oui il est dans quelle comite , merci

17.Posté par Waliyou le 14/02/2010 00:15
Diko n'est pas membre des Flams et ne sera jamais un Flamiste, parce que tout simplement il les déteste, il squate le site pour son intérêt personnel en semant la zizanie entre nous et nous les pauvres , nous tombons dans son jeu malsain. Camarades restons unis, n'acceptons pas des pions dans notre camp.
Je demande à Kaw de continuer son combat et d'accepter les critiques des uns et des autres , ça fait parti de la démocratie, ce n'est pas méchant loin de là, chacun son opinion .
Nous remercions Diko de ne pas se mêler de notre combat s'il ne sent pas concerné au lieu de cultiver la haine comme il aime préciser. Je ne vois pas la haine des internautes , je vois des militants qui se soucient de leur avenir.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542