AVOMM-INFOS
Vendredi 29 Août 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

"Touche pas à ma nationalité" défie la police raciste et lui demande de publier ces statistiques


"Touche pas à ma nationalité" défie la police raciste et lui demande de publier ces statistiques
Communiqué: droit de réponse

Dans un communiqué publié le 03 Septembre dans le site d' Al akhbar, la police raciste, en réponse à la déclaration de "Touche pas à ma nationalité" s'est montrée une fois de plus mesquine et dépourvue de tout sens de l'honneur en niant ce qui est pourtant une évidence. Ce communiqué montre que la police raciste , au lieu de corriger cette discrimination continue d'afficher un mépris total à l'égard des négro-mauritaniens.

C'est en ces termes : "les cadres de la communauté à laquelle le communiqué fait allusion occupent tous actuellement d'importants postes de responsabilité dans ce secteur"que la police raciste a tenté de rejeter ce qui est une réalité . Qui sont ces cadres dont parle la police? des généraux nègres de service qui doivent leur nomination à leur collaboration avec le système raciste, un de ces généraux n'a-t-il pas torturé ses frères en 1987?ils ne peuvent aucunement prétendre représenter la communauté noire. Les chiffres parlent, dans les onze arrondissements de Nouakchott et dans les douze régions le nombre de commissaires négro-mauritaniens ne dépasse pas deux, c'est ça l'égalité dont parle la police?. Un noir n'a aucune chance de dépasser le grade de brigadier chef alors que pour un arabo-berbère toutes les portes sont ouvertes pour une belle carrière, ce malaise est ressenti même par les policiers noirs qui malheureusement ne peuvent s'exprimer, où est la différence avec l'Apartheid? Le nombre de noirs reste important seulement dans les brigades d'intervention où la force physique est requise.

Nous rappelons que cette discrimination devient générale, il suffit de voir ce qui se passe au lycée militaire national ouvert pour former juste des enfants maures. Quant à l'armée, entièrement béydanisée elle ne mérite que l’appellation de milice.

"Touche pas à ma nationalité" défie la police raciste et lui demande de publier ces statistiques qui permettront de voir combien les noirs sont marginalisé dans ce qui est devenue une force de répression des noirs.

Touche pas à ma nationalité appelle les noirs à se mobiliser pour dire non à leur exclusion et rappelle au régime raciste que son attitude ne fait que radicaliser la jeunesse noire.

Source: Abdoul Birane Wane
Mardi 4 Septembre 2012 - 19:24
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 514