Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Un ancien ministre : Le Basep est une milice qui compte des éléments non mauritaniens


Un ancien ministre : Le Basep est une milice qui compte des éléments non mauritaniens
L'ancien ministre de Ould Taya, Isselmou Ould Abdel Kader a déclaré que le Bataillon pour la Sécurité Présidentielle (Basep) est une milice, dont certains éléments ne sont pas mauritaniens. Selon lui, ils auraient été naturalisés puis engagés, par vagues successives. Les exégètes de ce propos indexent de jeunes recrues d'origine Touarègue ou Arabe du Mali, voire Marocaine ou Sahraouie.

Ould Abdel Kader s'exprimait lors d'une émission de débats, diffusée en direct par la Télévision de Mauritanie (TVM) ; il rappelle que les deux derniers putschs réussi sont partis du Basep, en dehors de la hiérarchie et de l'état-major de l'armée nationale.

Et Ould Abdel Kader de préciser : "cette unité est devenue la plus équipé et ses membres sont les mieux payés de l'armée mauritanienne ; tandis que l'état-major souffre d'énormes carences, tant au niveau du matériel que de l'encadrement et des ressources humaines".

"Si la sévérité et le respect des valeurs militaire pouvaient aider à conserver le pouvoir, Ould Haïdallah ne serait pas parti et si la ruse, les manœuvres politiciennes et le renseignement pouvaient y aider, Ould Taya serait encore président" dit l'ancien ministre.

Rappelant que, depuis 1978, l'armé a perdu 161 de ses meilleurs officiers, dans des luttes intestines pour le pouvoir (trois fois plus que durant la Guerre du Sahara), Ould Abdel Kader martèle : "le coup d'état provoque, forcément, un autre coup d'état".

Concernant le Basep, l'ancien ministre déclare que la création de cette milice pourrait provoquer la mise en place d'autres milices, dépendant d'autres officiers, ce qui plongerait le pays dans le chaos.

Ould Abdel Kader conclut par le constate que la seule sortie de crise réside dans le dialogue et la non violence.

L'émission date de lundi dernier. Les déclaration de Isselmou Ould Abdel Kader ont soulevé une controverse telle que la TVM a annulé sa rediffusion, prévue initialement hier.

TAQDOUMY
Mercredi 8 Octobre 2008 - 16:11
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542