Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Un journal palestinien raille le "courage" de la Junte mauritanienne


Un journal palestinien raille le "courage" de la Junte mauritanienne
Le journal palestinien à grand tirage "Al watan" s'en est donné à cœur joie, dans son édition d'hier, en se moquant du "courage" du "Haut Conseil de l'Etat" qui, pour toute contribution au soutien des Palestiniens broyés par la machine de guerre israélienne, a décidé de "rappeler son ambassadeur pour concertation"...! Et au journal de continuer: "Cette armée mauritanienne qui a mis fin à la démocratie dans une minable mascarade a terni la belle image que d'aucuns ont commencé à louer. Nous ne faisons pas partie de ceux qui se entretenaient ce genre d'illusions tellement nous savons qu'une démocratie qui sort des casernes finit toujours par y retourner. Telle fut une habitude des institutions militaires arabes qui se sont toujours dressées devant le choix des peuples quand les intérêts des généraux se sentent menacés. Ce fut le cas en Algérie en 1992..."

"Oui les officiers mauritaniens dont le seul souci du jour est d'acquérir une reconnaissance internationale pour leur misérable régime même au prix d'une profanations des valeurs le plus sacrées, ont décidé de rappeler leur ambassadeur de l'Entité sioniste pour concertation parce que la rupture des relation avec Israël ne serait pas encore opportune", poursuit le journal. "Tout cela pour contenir l'opposition. Pourquoi l'ambassadeur de Tel Aviv n'a pas été chassé du Pays de Chenguitti? Quand arrivera le temps de rompre ces relations?", se demande le journal.

Il est à rappeler que la carte des relations avec Israël est l'une des dernières entre les mains du Général limogé. Il semble l'exploiter sans retenue. C'est ainsi que la Junte encourage les démonstrations et attise les manifestations contre la présence de l'ambassadeur israélien à Nouakchott. Aux israéliens, elle peut faire état de la virulence des manifestations et des protestations de la rue mauritanienne exigeant la rupture de ces relations. En contre partie du maintien de ces relations tellement décriées, la Junte demandera le prix fort. Ce prix serait que les Israéliens plaident la cause du Putsch auprès de leurs alliés occidentaux et notamment auprès des américains.

Ainsi après le fiasco des « Journées du Général », le repositionnement du Rassemblement des Forces Démocratiques (RFD) et sa dénonciation de la « triche » et du caractère folklorique et inutile de cette mascarade, l’approche de la fin des délais accordés par les conventions internationales et par les partenaires de la Mauritanie, la Junte semble déboussolée. Aura-t-elle le courage de rompre des relations avec son encombrant allié ? La question reste posée.

Source: anbaa.info via FOR-MAURITANIA
Jeudi 8 Janvier 2009 - 12:57
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par diallo le 08/01/2009 13:37
Je ne vois pas l'utilité de rompre nos relations avec l'Israel, nous avons besoin de ce pays malgré ce que subissent les palestiniens. Nous, Noirs en mauritanie avons nous oublié nos souffrances, pendant que nos compatriotes maures n'ont jamais levé le petit doigt, honte à ce journaliste elwatan qui préfère s'allier à des étrangers alors qu'aujourd'hui les mauritaniens cherchent des solutions pour l'unité nationale . Nous avons assez de ces pros ceci pros cela, condamnons les attaques israeliens mais rompre non.
Si tous les nouveaux arabes qui manifestent pour la rupture diplomatique avec Israel , étaient mobilisées de cette façon en 1986, 1987, 1989, 1991, TAYA n'aurait jamais osé tuer ni déporter leurs compatriotes Négros mauritanien.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542