Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Un membre du HCE sur deux est désormais Général

Mohamed Ould Cheikh Ould Hadi et Mohamed Ould Meguett sont des criminels, ils ont une lourde responsabilité sur les massacres des militaires négro-mauritaniens.
AVOMM


Un membre du HCE sur deux est désormais Général
Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz a décidé, aujourd'hui, de promouvoir deux de ses collègues du Haut Conseil d'Etat (HCE, junte) au grade de Général.

Il s'agit de Mohamed Ould Cheikh Ould Hadi et Mohamed Ould Meguett, respectivement Directeur Général de la Sûreté Nationale (DGSN) et Inspecteur Général des Forces Armées (IGFA).

Pas plus tard que la semaine dernière, c'était autour d'Ahmed Ould Bekrine, Chef d'Etat-major de la Gendarmerie Nationale d'accéder, lui aussi, à ce grade, rejoignant ainsi les Généraux Mohamed Ould Ghazouany, Chef d'Etat-major de l'Armée Nationale (et n°2 de la junte), Félix Négri, Chef d'Etat-major de la Garde Nationale et, bien sûr, Ould Abdel Aziz lui-même.

Avec ces avancements, le nombre des Généraux en activité s'élève, pour le moment, à six :

- Mohamed Ould Abdel Aziz ;
- Mohamed ould Cheikh Mohamed Ahmed Ould Ghazouany ;
- Felix Négri ;
- Ahmed Ould Bekrine ;
- Mohamed Ould Cheikh Ould Hadi ;
- Mohamed Ould Meguett.

Rappelons, tout de même, les noms des six autres membres du HCE, encore Colonels :

- Ahmedou Bemba Ould Baye ;
- Mohamed ould Mohamed Znagui ;
- Adama Oumar Dia ;
- Hanenna Ould Sidi ;
- Messgharou Ould Goueïzy ;
- Ghoulam ould Mahmoud.

En inondant ses collègues sous les honneurs et la distinction, le chef de la junte tente de tuer, chez eux, toute velléité d'insubordination. C'est, du moins l'avis d'un spécialiste des questions militaires, sollicité par Taqadoumy ,suite à ses promotions.

Mais, poursuit cet expert qui a requis l'anonymat, si ces promotions ne sont pas généralisées aux autres membres de la junte, l'inégalité, risque à terme, de créer l'effet inverse ; la frustration d'être privés d'un dû entretiendrait l'acrimonie et le ressentiment au sein de la junte.

source:Taquadoumy
Mercredi 21 Janvier 2009 - 23:33
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542