Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Un scrutin globalement régulier d'après les premiers retours des observateurs


Un scrutin globalement régulier d'après les premiers retours des observateurs
L'élection présidentielle en Mauritanie s'est globalement déroulée de façon régulière d'après les premiers retours des observateurs internationaux sur place, a déclaré le ministère français des Affaires étrangères lundi. L'opposition mauritanienne conteste la victoire de Mohamed Ould Abdel Aziz, arrivé au pouvoir par un coup d'Etat en août 2008.

"Selon les premières informations fournies par les nombreux observateurs indépendants présents, appartenant notamment à l'Organisation internationale de la francophonie et à l'Union africaine, il n'y a pas eu d'anomalies majeures constatées", a affirmé le Quai d'Orsay, interrogé lors d'un point de presse électronique. "Nous attendons le rapport complet de ces observateurs", a-t-il ajouté.

"Si contestation il y a, elle doit passer par les voies légales et le dépôt d'un recours auprès du Conseil constitutionnel", a souligné Paris, qui encourage "tous les acteurs politiques mauritaniens au dialogue et à une attitude constructive". "Il appartient à toutes les forces politiques de concourir à la consolidation de la démocratie en Mauritanie", insiste le Quai d'Orsay.

La France souligne que le scrutin s'est déroulé "dans le calme". Ces élections "étaient essentielles pour ouvrir la voie à une sortie de crise en Mauritanie (...) Nous en attendons les résultats définitifs, qui devraient être connus dans quelques jours", précise le ministère.

Source: AP - nouvelobs.
Lundi 20 Juillet 2009 - 14:17
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Daouda le 20/07/2009 16:18
Le général Aziz s'est installé au pouvoir depuis bientôt une année et il n'a plus quitté.
Je me demande quel gage ont-ils obtenus les dirigents de l'opposition pour être competiteurs d'un général qui avait assuré sa victoitre.
Ce pouvoir qu'il a usurpé des Mauritaniens par force, ce ne sont pas les urnes qui pouvaient l'empecher de retourner à la maison ocre.
Le général ne doit pas avoir une certaine fiérté de cette pseudo-victoire.
Devant un peuple en grande partie illettré et non revolutionnaire, Aziz avait eu son cheval de bataille pour conquerir les plus pauvres en Mauritanie avant les éléctions et avec les moins du l'Etat.

2.Posté par Daouda Diop le 20/07/2009 16:20
Le général Aziz s'est installé au pouvoir depuis bientôt une année et il n'a plus quitté.
Je me demande quel gage ont-ils obtenus les dirigeants de l'opposition pour être compétiteurs d'un général qui avait assuré sa victoire.
Ce pouvoir qu'il a usurpé des Mauritaniens par force, ce ne sont pas les urnes qui pouvaient l'empêcher de retourner à la maison ocre.
Le général ne doit pas avoir une certaine fierté de cette pseudo-victoire.
Devant un peuple en grande partie illettré et non révolutionnaire, Aziz avait eu son cheval de bataille pour conquérir les plus pauvres en Mauritanie avant les élections avec les moins de l'Etat.

3.Posté par Daouda Diop le 20/07/2009 16:21
Le général Aziz s'est installé au pouvoir depuis bientôt une année et il n'a plus quitté.
Je me demande quel gage ont-ils obtenus les dirigeants de l'opposition pour être compétiteurs d'un général qui avait assuré sa victoire.
Ce pouvoir qu'il a usurpé des Mauritaniens par force, ce ne sont pas les urnes qui pouvaient l'empêcher de retourner à la maison ocre.
Le général ne doit pas avoir une certaine fierté de cette pseudo-victoire.
Devant un peuple en grande partie illettré et non révolutionnaire, Aziz avait eu son cheval de bataille pour conquérir les plus pauvres en Mauritanie avant les élections avec les moins du pays.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542