Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Une ONG dénonce la recrudescence des viols en Mauritanie


Une ONG dénonce la recrudescence des viols en Mauritanie
L'Association mauritanienne des femmes chefs de familles (AMFCF) a vivement dénoncé la recrudescence des viols à Nouakchott tout au long du mois de mars dernier, à l'occasion d'une audience chez le chef de l'Etat mauritanien, le général Mohamed Ould Abdel Aziz, mercredi, quelques heures avant sa démission du pouvoir.

Au cours d'une conférence de presse animée jeudi à Nouakchott, la présidente de l'AMFCF, Mme Aminetou Mint Moctar, a déclaré avoir été informée d'environ 150 cas de viols au cours de la période précitée, aussi bien dans des domiciles, dans la rue, les taxis, que dans les boutiques.

"Il est absolument nécessaire de trouver des solutions à la fois au niveau de l'administration, de la justice, de la santé et de la société pour une prise en charge efficace des victimes et une action de prévention visant à éradiquer ces violences sexuelles”, a dit Mme Moctar, qui a plaidé en faveur d'une mobilisation générale contre cette pratique inhumaine et dégradante.


Nouakchott - 16/04/2009
Pana via cridem



Samedi 18 Avril 2009 - 02:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542