Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Une invitation pour "Temoin" par Kane Bocar de Bordeaux

De leur vivant, « le chemin de croix » qu'ils ont emprunté fut parsemé d'embûches. Aujourd'hui, certains d'entre nous subissent insultes, humiliations, calomnies, et pourtant demain si Dieu les rappelle, ce serait encore nous qui ferons l'écho de leur courage, leur abnégation, pendant un temps avant que l'on s'adonne encore à nos occupations moins conciliatrices.


Une invitation pour "Temoin" par Kane Bocar de Bordeaux
Murtudoo est parti, Saydu est parti, Saghirou est parti…. et au décès de chacun d'entre eux, une grande émotion nous a tous habité. Une émotion identique à celle qui accompagnait la dépouille de Habib Ould Mahfoud et d'autres compatriotes qui ont pensé à la Mauritanie en donnant de leur vie.
Des valeureux hommes nous ont quitté, leur courage a été encore plus grand que les flots de témoignages qu'ils ont reçu à posthume.

De leur vivant, « le chemin de croix » qu'ils ont emprunté fut parsemé d'embûches. Aujourd'hui, certains d'entre nous subissent insultes, humiliations, calomnies, et pourtant demain si Dieu les rappelle, ce serait encore nous qui ferons l'écho de leur courage, leur abnégation, pendant un temps avant que l'on s'adonne encore à nos occupations moins conciliatrices. Ne dit-on pas chez nous que « seul le défunt perd » (Ko maydoo tan pertii) !

Dire que nous sommes tous des « saints » relèverait d'une malhonnêteté, nous n'ignorons pas l'opportunisme certain de nos camarades qui font honteusement de nos nobles combats un gagne pain. Il est de notre devoir de les montrer du doigt en dénonçant les actes de bassesses auxquels ils se livrent. Cependant, nous devons essayer à l'avenir dans nos posting, d'éviter tout amalgame entre la personne ou le groupe incriminé et d'autres individus qui n'ont rien avoir avec les faits dénigrés.

Saydou, Murtudoo, Saghirou, Habib n'appartiennent plus aux FLAM, ni au CR, ni à aucun autre mouvement, ils font parti de notre mémoire collective, ils sont et doivent rester en nous tous. Nous les aimons et nous les défendront à chaque fois que leur mémoire sera sali. Pour cela nous ferons la part entre le groupe et l'individu quand la situation l'exige. Nous ne gagnerons rien en empruntant
des voies belliqueuses qui ne feront que nous entraîner dans la méchanceté gratuite en blessant des innocents qui n'ont rien demandé.

La disparition de Murtodo et Saghirou, tout comme celle d'hier de Saydou et Habib, devaient nous réconcilier car nous sommes tous héritiers d'un patrimoine indivis qu'ils ont légué. Ces hommes ont toujours été sur tous les fronts, d'une bataille singulière individuelle comme l'épanouissement d'une culture communautaire aux combats d'une autre dimension telle qu'une Mauritanie plurielle. A y regarder de prés tous ces combats constituent tout simplement une continuité : Justice, Equité. Ces hommes avaient un idéal, et ils valent plus que des querelles intestines.

En ce moment, le salut viendra quand tous nos mouvements, partis politiques, organisations humanitaires feront du combat contre l'impunité, l'esclavage, l'assainissement économique, l'instauration de la justice, un challenge commun.

C'est peut être une utopie, mais pour nous négro-africains c'est une nécessité et nous en avons les moyens. PLEJ, AJD, FLAM, AVOMM, OCVIDH, il est temps de faire quelque chose ensemble avec nos frères Hratiin et tout Beydan désireux d'une Mauritanie en PAIX.

KANE BOCAR DAHA
BORDEAUX
JUIN 2009

La Lutte continue

Source: forum flamnet
Dimanche 21 Juin 2009 - 12:08
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Marième Kane le 21/06/2009 13:12
Il ny a rien à ajouter, si vraiment nous voulons aller à l'avant , le texte de Bocar en est un exemple, nous pouvons au moyen respecter les 40 jours de Deuil pour notre frère Murtodo, qui a sacrifié sa vie pour sa communauté et son pays. Ne devons nous pas murir pour une fois oublier nos querelles personnelles qui nous pourissent la vie.
Merci Bocar pour ton intervention, j'espère qui fera réfléchir tout le monde. Nous avons même pas fini de pleurer Murtodo, laissez nous faire notre deuil avec dignité, et respectons les morts et leurs familles qui n'ont pas besoin des polémiques ridicules qui n'apportent rien à notre cause.

2.Posté par Djibril BA le 21/06/2009 14:08
"C'est peut être une utopie, mais pour nous négro-africains c'est une nécessité et nous en avons les moyens. PLEJ, AJD, FLAM, AVOMM, OCVIDH, il est temps de faire quelque chose ensemble avec nos frères Hratiin et tout Beydan désireux d'une Mauritanie en PAIX."

NON CE N'EST PAS UNE UTOPIE. C'EST POSSIBLE. ILS DORMIRONT TRANQUILLES, NOUS VIVRONS EN PAIX.
Rappel :
L'histoire nous jugera et nos enfants et nos petits enfants aussi. Dieu préserve nos enfants de l'aliénation dont la déconstruction ne peut venir que nôtre volonté.
Vive une entité noire de Mauritanie guérie de sa déchirure, de son véritable malaise.
Toutes mes excuses mes chers frères si cette plainte vous aurez quelque part
offensés ou blessés. Je ne me fais jamais anonyme ; à tord peut-être !!!

De grâce arrêtez donc de vous étriper. Gardez vos énergies car les enjeux du moment en ont largement besoin. Respectez nos martyrs, vos martyrs, restez digne si vous avez conscience de votre mission. Faîtes au mieux pour ne pas la trahir. Je vous rappelle que avant OBAMA, il y eu Rosa PARK, Martin LUTHER KING, Malcom X, Nelson MANDELA, Mahatma GHANDI, Angéla DAVIS, Mohamed ALY, Isaac HAYES, Stevie WONDER et tous n’ont pas eu les mêmes stratégies ni les mêmes parcours ils avaient cependant le même but la réhabilitation de l’homme noir face à l’injustice, face au mensonge et donc une convergence vers une même victoire. Leur victoire n’est pas que la victoire des noirs mais de l’Amérique toute entière et du monde sur les effets néfastes de systèmes abjects.

Excusez moi de me répeter mais je ne le épéterai jamais assez.
Respectez vous on vous respectera.

Djibril BA

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542