AVOMM-INFOS
Jeudi 23 Octobre 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Une politique de la médiocrité constante


Une politique de la médiocrité constante
Une forme de cécité règne sur la Mauritanie, cécité générale et partagée, par une commune aspiration à la construction d’un ordre promu à une médiocrité constante. Le régime actuel a su conformer le principe de son action avec les traditions d’allégeance qui constituent la spécificité mauritanienne. Il y a un socle commun qui offre un consensus national : construire ensemble un pays où l’effort, la rigueur et l’intégrité sont bannis. Pour gouverner ou participer de près ou de loin à la gouvernance du pays, il faut bien admettre de porter de manière publique la politique du pillage, du détournement et du partage du gâteau. Il y a une authenticité mauritanienne : l’enrichissement facile.

Que dire de cette logique de persévérance dans l’absence de projets, de propositions où le mensonge, la trahison et la mesquinerie sont érigés en valeurs ? Que veut la Mauritanie ? Etre un pays sans foi, ni loi et qui vend l’image d’un régime politique à l’avant-garde de la lutte contre le terrorisme. Un consens national semble se dégager pour ne pas dénoncer ce mensonge qui permet aux dirigeants de l’Etat mauritanien de pratiquer une politique du pire, d’entretenir la confusion et de mettre au devant de l’actualité des scénarios sécuritaires, alors que le seul danger en Mauritanie, hier comme aujourd’hui, est le régime lui-même. Creuset des pratiques ancestrales comme l’esclavage et le racisme, la Mauritanie est gouvernée par des partisans du conservatisme le plus réfractaire au progrès, à la démocratie et à l’humanisme. Comment des responsables politiques, militaires et associatifs peuvent se complaire dans un système qui n’offre aucune perspective à une société qui ne fait que sombrer dans la misère, la pauvreté et l’analphabétisme?

Dans une forme d’accalmie qui annonce des tempêtes, une idéologie du consensus mou joue le différé, afin de retarder le nécessaire changement. Des dirigeants dont l’amateurisme et l’aventurisme sont les marqueurs de leur cynisme sont en train de compromettre davantage un système qui enfonce chaque jour le pays. Un déni systématique de l’impasse se fait remarquer par des discours sans contenu et des soutiens dignes de la chefferie traditionnelle, est le fait marquant de l’ambiance sociale et politique du pays.

Une direction sans boussole, sans repères, c’est-à-dire, un pilotage à vue caractérise le régime d’Ould Abdoul Aziz. Un régime qui approfondit la politique du pire par la projection de situations périlleuses. Une poignée d’hommes qui ne jouissent pas de leur faculté de discernement dirige le pays. L’irresponsabilité et l’incompétence se conjuguant avec l’arrogance caractérisent les dirigeants actuels qui préparent à notre pays des lendemains de cauchemar et de chaos.

En face d’eux, des opposants médusés, un peuple qui ne sait pas à quel saint se vouer, une jeunesse désespérée, des rapatriés sans soutien, des opprimés et des victimes sans avant-garde. L’espoir se fait attendre, la bonne nouvelle tarde à arriver, l’avenir est sombre. En attendant les bénéficiaires du système font la pluie et le beau temps, sont les maîtres incontestés et jouissent des ressources financières du pays et sillonnent les belles capitales du monde. Comme le veut l’adage, quand on préside pour les pauvres, on donne toujours le plus aux siens. Telle est la gouvernance d’ Ould Abdoul Aziz en fidèle continuateur du système et fier héritier du régime tyrannique et raciste d’Ould Taya.

SY Hamdou Rabby
avomm.com
Mardi 19 Juin 2012 - 12:23
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Deh le 11/05/2012 17:40
Le pire est que cette façon de diriger le pays est applaudi par les laudateurs qui sont en quelque sorte des charognards
Nous ne pouvons qu'être pessimiste pour l'avenir de ce pays

2.Posté par Bassoum le 17/05/2012 11:34
Comme à votre habitude, Mrs SY frappe où ça fait mal. Mais qui vraiment sent ce souffle de la vérité? Qui peut se dire qu'il n'est pas concerné? Ce tableau sombre brossé par Mrs Sy doit nous faire réfléchir, chacun à son niveau, selon ses moyens mais aussi nous inciter à le faire collectivement. Par ce que nous aimons ce pays qui nous a vu naitre, grandir et certainement nous verra mourir. Nos parts de responsabilité sont engagées. Devons nous nous résigner? non.
Nous devons agir sans distinction de couleur, de région, de clan. Pourquoi? Parce que tous les pouvoirs ont joué sur les peurs, l'opposition et l'affrontement des uns contre les autres . Devons nous l'accepter éternellement sans nous remettre en cause et remettre en cause des acquis destructeurs? Nous avons plusieurs options, profitons en. Arrêtons de nous opposer des uns contre les autres, travaillons main dans la main pour le bien être du peuple Mauritanien.

3.Posté par BOJEL.SIH le 18/05/2012 13:11
Merci Hamdou Rabbi SY.Notre salut ne depend que de notre unité d'action.Nous devons avoir un minimum sur lequel nous sommes tous d'accord et pour lequel nous sommes pret à sacrifier nos vie pour une Mauritanie nouvelle.On a fait trop de guachies en nous tournant le dos .Une main seule n'applaudit pas disent les FULƁE.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 516