Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Urgent: Le Roi des Rois est en fait le Roi des Putschistes africains


Urgent: Le Roi des Rois est en fait le Roi des Putschistes africains
Le plus vieux putschiste du Continent se dévoile...

Le vernis de respectabilité n'aura pas duré bien longtemps. A la première occasion, le Colonel Kadafi a recouvré sa vraie nature, celle du plus vieux putschiste du Continent (1969). Dans son discours devant les élus et décideurs politiques mauritaniens, celui auquel l'Union Africaine et le Groupe International de Contact sur la Mauritanie avaient confié la tâche de résoudre la crise née du Coup d'Etat du Général Aziz, n'a trouvé de mieux que de s'attaquer à la Démocratie comme mode de gouvernance et à railler les Africains en affirmant qu'ils ne sont pas mûrs pour un tel système. Concernant, plus précisément la Mauritanie et son ordre constitutionnel en souffrance depuis le 6 août 2008, le Colonel rend hommage à la Junte putschiste et adopte son agenda en proposant aux Mauritaniens de faire des élections que le Général Aziz compte organiser de façon unilatérale le point de départ de la "nouvelle Mauritanie"! Les représentants du Front National pour la Défense de la Démocratie, à leur tête le Président de l'Assemblée Nationale, Messaoud Ould Boulkheir, se sont retirés en plein discours du Colonel. Un vif tumulte s'en suivit ce qui a obligé le Colonel libyen à interrompre ses inepties et à se retirer.
La médiation libyenne n'avait, visiblement, d'objet que de permettre au Colonel Kadafi d'assouvir l'une de ses lubies annuelles à savoir parader dans l'un des pays africains, en difficultés de préférence, et débiter sur son territoire son discours d'un autre temps.
Au lieu d'aider les Mauritaniens à résoudre la crise dans laquelle le Général Aziz a planté leur pays, le Colonel est en train d'attiser les querelles inter-tribales en remuant la vase de vieux conflits entre "Cherfa", "Zouaya" et "Arabes".
Celui qui est venu célébrer son accession au pouvoir, il y a 40 ans, par un coup d'Etat, en distribuant des billets de 500 dollars aux natifs de l'an 69 (année de son putsch à lui), ne pouvait comprendre la soif de démocratie qui est celle des Mauritaniens.

On rappelle que le Colonel libyen n'est pas à sa première tentative de médiation tournant en eau de boudin. Que ce soit le dossier des Touareg du Mali et du Niger ou celui du Darfour entre le Soudan et le Tchad, l'intervention de Kadafi s'est toujours soldée par un échec pour lui et une complication de la situation pour les populations concernées. Il est urgent d'arrêter les frais en Mauritanie.

Source: For-Mauritania
Mercredi 11 Mars 2009 - 21:35
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par kowri soh le 11/03/2009 22:19
Bismilaahirahmaanirahiimi

Ce n’est pas etonnant. Hier seulement nous avions predit que, Mamadou Kadhafi risquait de rouler SIDIOCA dans la farine de Ghemeha. Et c'est ce qui s'est passe'!

En plus, il fallait s'y attendre, car pour Mamadou Khadafi , les Beydanes “etaient des bedoins” et que la “democratie n'etait pas faite pour les bedoins”.

Kowri Soh
Baltimore, USA.

2.Posté par Traore le 11/03/2009 23:17
Mr Sow, je suis d'accord avec vous Kadafi es un bandit et c'est tout

3.Posté par Fatim M'Bareck le 12/03/2009 01:39
En plus d'être un bandit, ce Monsieur atypique n'a aucun respect pour les autres hormis son propre ego. Son discours est une insulte caractérisée à l'encontre de la Mauritanie et par extension à toute la communauté qui considère les valeurs de la Démocratie. Il n y a pas plus maladroit à la limite impoli de se mettre devant des parlementaires et ridiculiser leurs missions. Il aurait traité les parlementaires mauritaniens de bons à rien, on aurait accepté qu'il a raison. Le comble de la connerie est quand une partie de l'assistance applaudit après des balivernes du "guide". Encore une marque de complexe de la part de ces individus incultes et effectivement non représentatifs du peuple.
En effet la démocratie se mérite! Mais sa compréhension aussi se mérite. Ce ne sont pas des cancres qui vont nous donner des leçons.

Fatim
Dakar

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 542