Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Visite du Chef de l’Etat à l’Université de Nouakchott

" Le général limogé a été copieusement hué à l'université de Nouakchott, ce que rapportent beaucoup de témoins neutres et indépendants, contrairement à Mr Ly Ibrahima"


Visite du Chef de l’Etat à l’Université de Nouakchott
Le Chef de l’Etat, Le Général Mohamed Ould Abdel Aziz s’est rendu mardi 10 février 2009, en milieu d’après-midi à l’Université de Nouakchott. C’est la première visite d’un Chef d’Etat dans une enceinte universitaire.

L’université est traditionnellement un bastion du tumulte et de la contestation [il suffit pour s’en convaincre de se souvenir de la visite du Général de Gaulle à l’Ecole Normale Supérieure en 1968, lorsque les étudiants communistes ont refusé de serrer la main à ‘’cette politique’’], cela n’empêche nullement le Chef de l’Etat de venir se rendre compte par lui-même de la situation de l’Université et du sort des étudiants.

A son arrivée, le Président a été salué par des centaines d’étudiants présents dans la cour de l’Université. Dans le grand Amphithéâtre, le Président a eu l’occasion de se réunir avec le corps enseignant, les étudiants, et les représentants du personnel universitaire. Selon certains témoignages, des militants du F.N.D.D auraient porté des banderoles hostiles au Chef de l’Etat, et auraient apporté des sacs contenant divers projectiles en vue d’organiser un "caillassage" en règle du Président et de sa suite.

Ces noirs desseins ne se sont pas réalisés, en dehors du tapage médiatique organisé par certains sites et journaux, soutiens ou nostalgiques de l’ancien pouvoir. En effet, au moment même où le Chef de l’Etat était reçu, et ovationné par les étudiants et les enseignants réunis, des oiseaux de mauvaise augure annonçaient ‘’la visite chahutée du Président à l’Université’’.

Il s’agit d’une manipulation classique, organisée par ceux qui veulent faire barrage à la volonté réformatrice du Chef de l’Etat, le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, déterminé à refonder l’Université, en vue d’en faire un pôle d’excellence, à l’avant-garde du renouveau national .

L’enjeu est celui de la capacité des différentes facultés qui composent notre Université à adopter une approche qualité dans leur fonctionnement et leur stratégie éducative, en vue de permettre aux étudiants de disposer de filières avec un haut niveau d’expertise dans les domaines où ils peuvent être utiles au pays en leur donnant les moyens, à la fois matériels et pédagogiques de constituer l’élite de notre administration et de notre superstructure.


Ly Ibrahima
cridem
Vendredi 13 Février 2009 - 10:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Thialel le 13/02/2009 10:52
Le Général limogé indésirable à l’Université de Nouakchott : Les étudiants manifestent contre la visite du Général limogé.



Dans le cadre de sa campagne populiste et démagogique qu’il a entrepris depuis plusieurs semaines aussi bien à l’intérieur du pays que dans quartiers déshérités de Nouakchott sans succès, le chef de la Junte est venu ce mardi 10 février 2009 visiter l’Université de Nouakchott à l’invitation du recteur et le doyen. Malgré des dispositions prises l’accueil du Général limogé a été très mouvementé.

Des centaines d’étudiants sont venus chahuter le discours démagogique du chef des de putschistes avec des jets de pierres, manifestant ainsi leurs dégouts des mensonges et de la démagogie.

Dans un geste qui traduit le degré de rejet de la junte putschiste par le peuple mauritanien, les étudiants de l’Université de Nouakchott ont réservé au Général Ould Abdelaziz un accueil particulier à coups de pierres et de chaussures et aux cris de « Non à la dictature militaire », « Non au putsch », « Oui pour le retour du Président élu ».

Malgré un dispositif sécuritaire impressionnant et zélé, les membres de la délégation putschiste se sont éparpillés entre les différentes sorties de l’Université alors que le Général s’est trouvé assiégé par les manifestants à différents endroits de l’Université. Ce fut le cas notamment à la salle informatique de la Faculté des Sciences, à l’Université virtuelle, au Resto-U et à la cité universitaire.

Débordé par les manifestants, le dispositif sécuritaire a dû se circonscrire à la protection de la personne du Général sérieusement menacé par les étudiants. Arrivé au rectorat de l’Université, des policiers en civil ont dû accompagner le recteur dans la rue pour faire, lui-même et sous bonne escorte, le tri des membres de la délégation coupée du convoi entre temps.

Il est à noter que les étudiants de l’Université de Nouakchott avaient déjà exprimé leur rejet du coup d’Etat en refusant de marcher dans une manifestation de soutien à la junte organisée par une partie du personnel administratif de l’Université aux liens connus avec les services de renseignement. Cette manifestation avait été présentée par les organes de propagande de la junte comme une manifestation étudiante.

Rappelons que dans le cadre de la préparation de cette visite du Général limogé, le recteur et le doyen ont mobilisé le personnel pour participer à l'évènement. Les professeurs réputés "revendicateurs" ne seront pas autorisés à assister.

for-mauritania

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543