Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Déclaration du comité Directeur des réfugiés mauritaniens au Sénégal


Déclaration du comité Directeur des réfugiés mauritaniens au Sénégal
Déclaration

Depuis plusieurs mois le rapatriement des réfugiés mauritaniens se poursuit, mais les conditions dans lesquelles il se déroule laissent à désirer, sur bien des aspects.

En effet ces réfugiés rentrent sans trouver sur place un accueil préparé. Il reçoivent il est vrai une ration alimentaire, des tentes pour habitat, mais peinent à obtenir la restitution de leurs pièces d’état civil.

Mais par-dessus tout, depuis janvier 2008, les réfugiés rentrés au terroir continuent de réclamer leurs terres de culture, sans y parvenir. L’Etat mauritanien, apparemment, ne semble pas vouloir faire face à cette revendication légitime des réfugies qui se voient interdire leurs terres et leurs villages.

Or un Paysan ne peut vivre sans sa terre.

Voilà pourquoi le Comité des réfugiés invite l’Etat mauritanien à mettre fin rapidement à cette situation, dangereuse pour la paix sociale.

Telle doit être l'une des priorités du nouveau Président élu.

Le HCR, le Gouvernement du Sénégal et le Gouvernement mauritanien doivent prendre leur responsabilité.

Le Comité invite les partenaires de la Mauritanie à soutenir les efforts du Gouvernement mauritanien pour trouver une solution durable à l’intégration des réfugiés qui passe nécessairement par la restitution de leurs terres, de leurs villages et leur indemnisation.

Le Comité Directeur
Le 06 Août 2009

Jeudi 6 Août 2009 - 22:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Xmandiallo le 07/08/2009 11:34
Si le nouveau gouvernement ne résoud pas les problèmes des terres , état civil des déportés, la mauritanie ne connaitra jamais la paix. Sidi a commencé à un retour des des déportés baclés, et leurs successeurs apparemment font pareil. Le retour des déportés ne concerne que la communauté noire et n'arrivons même pas à communiquer , comment pourrons nous aider nos familles livrées à elles même comme des animaux sous des baches, sans leurs terres. Ce n'est pas un Mohd ou un Ahmed qui va régler leur problème et pourquoi ils le feront, vu le comportement de nos dirigeants qui laisse à désirer.
Camarades pourrons nous oublier nos querelles personnelles et s'attaquer à l'essentiel celui de nous battre pour nos droits baffoués ?

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543