Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Discours du président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz.


Discours du président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz.
Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a prêté serment ce mercredi au stade olympique de Nouakchott en tant que Président de la République Islamique de Mauritanie en présence des Chefs d’Etats du Sénégal Me Abdoulaye Wade, du Mali Amadou Toumani Touré, du Premier Ministre du Royaume du Maroc, du président du Parlement algérien, du Ministre français de la Coopération et de la Francophonie, de plusieurs délégations de pays frères et amis, du corps diplomatique accrédité en Mauritanie ainsi que des représentants des organisations internationales (ONU, UA, LEA, OCI, etc.).

On notait également la présence des trois anciens présidents de la République : Moustapha Ould Mohamed Saleck, Mohamed Mahmoud Ould Louly et Mohamed Khouna Ould Haidalla.

Alors que la présence de plusieurs candidats malheureux à la présidentielle du 18 juillet 2009, notamment, Jemil Mansour, Sghair Ould MBareck, Hamadi Ould Meimou avait été remarquée, trois d’entre eux ont brillé par leur absence : Ahmed Ould Daddah, Messaoud Ould Boulkheir (prétextant que la crise politique reste entière) et Ely Ould Mohamed Vall.

La cérémonie a commencé par la lecture d’un verset coranique, suivie d’une brève allocution du président du Conseil Constitutionnel, le magistrat Abdallahi Ould Ely Salem qui est revenu sur la décision du Conseil Constitutionnel relative à la prestation de serment.

Puis ce sera au tour de Me Cheikh Ould Hindi de revenir sur la décision du Conseil Constitutionnel de validation des résultats des élections présidentielles du 18 juillet consacrant la victoire au premier tour de Mohamed Ould Abdel Aziz avec 52,54%.

Il sera alors procédé à la lecture du CV du nouveau président de la République qui sera ensuite invité par le président du Conseil Constitutionnel à prêter serment avant d’arborer l’étoffe de Président de la République, sous les applaudissements de l’assistance qui s’était levée comme un seul homme pour écouter l’hymne national.

Le président de la République Mohamed Ould Abdel Aziz prononcera alors son discours d’investiture que voici :

Au nom d’Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux Paix et Salut sur Son Prophète Mohammed,

- Chers citoyens,
- Excellences, Mesdames, Messieurs,
- Honorables invités,


Il particulièrement agréable, en ces moments historiques, d’adresser mes vives félicitations à tous les mauritaniens où qu’ils se trouvent pour la victoire éclatante que notre peuple a remportée le 18 juillet 2009 à l’issue d’une élection libre et transparente comme en témoignent les instances qui l’ont supervisée et les observateurs nationaux et internationaux.

A travers cette élection, le peuple mauritanien a fait preuve de maturité et prouvé sa capacité à transcender les épreuves. Il a également exprimé sa ferme volonté et son désir sincère de sortir de la situation difficile qu’il vit depuis des décennies.

- Mesdames,
- Messieurs
,

Au moment où je prends officiellement mes fonctions de Président de la République, je pense aux milliers de pauvres et de déshérités qui fondent sur notre programme électoral d’immenses espoirs pour avoir droit à une vie qui préserve leur dignité, leur honneur et leur fait oublier les spleens et souffrances qu’ils ont vécus pendant longtemps.

A ceux-là, je tiens à affirmer que je ne les décevrai pas, car je suis là pour eux et parce que je sais qu’ils m’ont élu pour que je mette fin à leurs souffrances.

Je saisis cette occasion solennelle pour réaffirmer que les engagements que j’ai pris pendant la campagne électorale seront honorés, in Chaa Allah, dans les meilleurs délais et que les propos que j’ai eu à tenir n’étaient point électoralistes mais plus tôt pour éclairer l’opinion publique sur des réalités vécues.

- Mesdames,
- Messieurs
,

Le 18 juillet dernier, le peuple mauritanien a tourné la page de la gabegie et des mauvaises pratiques et ouvert une page qui sera, in Chaa Allah, lumineuse dans l’histoire de la Mauritanie Nouvelle.

Comme j’ai eu à le répéter au cours de la campagne électorale, notre objectif est de bâtir un Etat fondé sur la justice, l’égalité et les valeurs républicaines, où nous jouissons, tous, de la sécurité et de la stabilité. Nous déploierons tous les efforts possibles pour mettre fin à la gabegie et ses répercussions sur la société.

Nous combattrons tous ceux qui transgressaient dans le pays et qui y avaient commis beaucoup de désordre jusqu’à qu’ils se repentissent et reviennent sur le droit chemin. Dieu n’a-t-il pas dit qu’il n’aime point les corrupteurs?

- Mesdames,
- Messieurs,


Nous prendrons les mesures qui s’imposent et déploierons les efforts nécessaires pour propager et ancrer nos valeurs culturelles issues de notre sainte religion, l’Islam et produits de la diversité et richesse de notre civilisation arabo-africaine.

Pour cela, les affluents de notre culture, qui ont failli tarir à cause de la négligence et des vicissitudes du temps seront revalorisés en les irriguant des sources traditionnelles telles que la Mahdraa et la Mosquée qui renoueront avec leur rôle traditionnelle d’institutions culturelles connues pour avoir propagé, jusqu’à une date récente, le savoir, la science et la religion musulmane.

Conformément à notre programme électoral, les ressources de l’Etat et ses richesses seront gérées et exploitées de manière transparente, rationnelle et responsable dans l’intérêt des citoyens et des générations futures. Pour cela, nos priorités seront axées d’abord sur la réforme de l’administration et sa moralisation pour la débarrasser des comportements nuisibles et lui donner la crédibilité et l’efficacité dont elle a besoin.

Dans ce cadre, une attention particulière sera accordée au secteur de la justice étant donné le rôle que le pouvoir judiciaire doit jouer en imposant le respect de la loi et en propageant la paix sociale et la quiétude au sein des populations.

Conformément aux exigences des réalités de notre société et dans l’objectif de réaliser les aspirations de notre peuple, des efforts particuliers seront consentis sans cesse afin que les services de santé disposent des moyens indispensables à leur mission partout dans le pays. Les hôpitaux seront équipés du matériel technique nécessaire pour que les soins soient toujours à la portée de tous les citoyens, partout dans le pays.

Afin de consolider les fondements de l’Etat, notre système éducatif sera réformé. Cette réforme permettra d’améliorer sensiblement le niveau de formation et son adaptation aux exigences du marché du travail et de la recherche scientifique.

Une attention particulière sera accordée au désenclavement de nos régions dans le cadre d’une politique visant à créer les infrastructures nécessaires au développement du pays. D’une manière générale, l’éradication de la pauvreté et ses causes constitue pour nous un objectif à atteindre dans les meilleurs délais.

Tous les efforts nécessaires à la réalisation de cet objectif seront consentis en comptant d’abord sur nos propres ressources, puis sur la coopération avec nos partenaires au développement. Dans ce cadre, nous poursuivrons les efforts déjà déployés pour réduire le chômage.

Nous encouragerons, à travers des programmes ciblés, l’émancipation de la femme afin qu’elle joue un rôle prépondérant dans le développement économique et social, et dans la lutte contre la pauvreté.

Dans le domaine militaire et sécuritaire, nous procéderons à la réorganisation de l’armée nationale et des forces de sécurité afin qu’elles soient capables de remplir leurs missions dans les meilleures conditions. Les mesures adéquates seront prises pour permettre au commandement des forces militaires et sécuritaires et à ceux qui exercent dans ces domaines de remplir leurs missions avec compétence, en toute sécurité et honorablement.

Nous ne ménagerons aucun effort pour lutter contre le terrorisme et ses causes afin que notre société demeure ce qu’elle a toujours été par le passé : une société paisible et tolérante qui ordonne le convenable et interdit le blâmable.

- Mesdames,
- Messieurs,

Notre politique étrangère sera désormais au service des intérêts suprêmes du pays. Dans ce cadre, nous œuvrerons, grâce à une diplomatie efficace et proactive, à renforcer la coopération avec les pays frères et amis. Avec nos frères maghrébins, nous consentirons les efforts nécessaires à l’édification du Grand Maghreb Arabe.

Une attention particulière sera accordée à la coopération avec les pays voisins, à la redynamisation du dialogue arabo-africain et au renforcement des relations de coopération avec l’Union Européenne. Il va sans dire que l’instauration de la paix dans le monde, en général et au Moyen-Orient, en particulier, reste pour nous un objectif qui exige des actions concertées de la communauté internationale et des organisations concernées.

En vue de contribuer à la réalisation de ce noble objectif, nous n’épargnerons aucun effort pour renforcer toute initiative visant la création d’un Etat palestinien indépendant et la récupération de toutes les terres arabes spoliées.

- Mesdames,
- Messieurs,


La cérémonie qui nous réunit aujourd’hui reflète le fruit des efforts fournis par les mauritaniens et des pays frères et amis, sans lesquels la préparation et l’organisation de l’élection du 18 juillet n’aurait pas été possible.

Je tiens ici à exprimer toute notre gratitude au Frère Mouammar Al-Ghadhavi, Guide de la Grande Révolution du Premier Septembre, Président de l’Union Africaine et au Frère Maître Abdoulaye Wade, Président de la République du Sénégal pour les efforts qu’ils ont déployés avec sagesse afin de permettre l’organisation de l’élection du 18 juillet.

Je remercie également le gouvernement de transition et M. Bâ Mamadou dit M’baré qui a assuré ces derniers mois les fonctions de Président de la Républiques par Intérim conformément à la constitution, avec compétence et loyauté.

Mes remerciements vont également aux pays frères et amis ainsi qu’aux organisations internationales qui ont contribué à la création de conditions ayant permis l’organisation de l’élection du 18 juillet.

Je remercie aussi les structures ayant supervisé l’élection, les organisations de la société civile et les observateurs nationaux et internationaux pour leurs efforts visant à suivre de près le déroulement de l’élection du 18 juillet.

Enfin, je remercie les acteurs politiques mauritaniens pour l’esprit d’ouverture et de tolérance dont ils ont fait preuve durant la campagne électorale. Je ne peux ici que me féliciter de l’atmosphère qui a caractérisé l’élection dominée par le calme et le respect de la loi.

Je ne veux nullement faire ce que je vous interdis. Je ne veux que la réforme, autant que je le puis. Et ma réussite ne dépend que d'Allah. En Lui je place ma confiance, et c'est vers Lui que je reviens repentant.(Allah dit la vérité).

Vive la Mauritanie démocratique, prospère et débarrassée de la gabegie et des corrupteurs.

Je vous remercie.


Source: ANI
Jeudi 6 Août 2009 - 02:58
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 538