Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie: l'inflexion de la France due au changement d'Aziz.


Mauritanie: l'inflexion de la France due au changement d'Aziz.
L'inflexion de la France à l'égard de la Mauritanie, de la condamnation ferme du coup d'Etat de 2008 jusqu'à l'approbation de l'élection à la présidentielle de son auteur, est due aux changements de ce dernier, a expliqué mercredi Alain Joyandet à Nouakchott.

Présent dans la capitale mauritanienne pour l'investiture du général Mohamed Ould Abdel Aziz dans ses fonctions de président élu, le secrétaire d'Etat français à la Coopération a affirmé, lors d'un entretien à RFI, Reuters et l'AFP, que l'officier putschiste avait accédé à "quasiment toutes les demandes" internationales pour un retour à l'ordre constitutionnel.

"Le nouveau président, avec qui nous avions été très fermes l'année dernière, a accepté quasiment toutes les demandes faites par la communauté internationale, à savoir démissionner de la haute autorité de transition, de l'armée, accepter le retour de l'ancien président et se comporter en candidat comme tous les autres pendant la campagne", a assuré Alain Joyandet.

Si le général Aziz a pris en compte ces demandes de la communauté internationale, il l'a fait à chaque fois selon son propre agenda, de façon à toujours montrer qu'il restait le maître du jeu, font cependant valoir des observateurs à Nouakchott. Du putsch du 6 août 2008 jusqu'au scrutin, il a par ailleurs mené une sorte de campagne électorale continue, systématiquement suivie par les médias d'Etat, soulignent-ils également.

Pour Joyandet, "il y a eu une inflexion (de la position française) parce que le général Aziz a accepté de changer de stratégie pour aller vers les élections et se raccrocher aux institutions".

"Après toute cette période, la Mauritanie non seulement redevient fréquentable mais redevient pour la France un partenaire de premier plan dans cette région", a aussi fait valoir le ministre français, que le général Aziz a longuement reçu à dîner mardi soir.

Après le renversement du premier chef d'Etat civil élu démocratiquement, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, "les Mauritaniens ont voulu se doter d'un président déterminé sur tous les sujets" et "personne aujourd'hui ne peut contester cette élection", a encore affirmé Joyandet.

source : AFP via Google
Mercredi 5 Août 2009 - 22:10
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 540