Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Un émissaire du roi Mohamed VI chez le président Ould Abdel Aziz


Un émissaire du roi Mohamed VI chez le président Ould Abdel Aziz
Nouakchott, Mauritanie (PANA) - Le président mauritanien, Mohamed Ould Abdel Aziz, a reçu en audience un envoyé spécial du roi du Maroc Mohamed VI, Mohamed Yassine El Mansouri, dans la nuit du jeudi au vendredi, a appris la PANA de sources officielles.

M. El Mansouri, qui est chef des services de renseignements marocains et un proche du roi Mohamed VI, a transmis au chef de l'Etat mauritanien un message dont la teneur n'a pas été révélée.

La visite de l'envoyé spécial marocain va dans le sens du renforcement de la coopération bilatérale et de la coordination dans la gestion de plusieurs questions d'intérêt commun, notamment en matière de sécurité et de lutte contre le terrorisme islamiste entre les deux pays et au niveau sous-régional, a indiqué, toutefois, une source digne de foi.

Pana
source: Ocvidh
Vendredi 23 Octobre 2009 - 19:43
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Khalil Balla Gueye le 24/10/2009 12:17
Pas pour publication.
Bonjour,
Chez moi c'est toujours le blocus sur ma messagerie et le blog!
Il y a du nouveau sur le blog.Avertissez svp les autres si possible.merci et bonne journée.

samedi 24 octobre 2009
Le piège de l'ouverture aux éléphants: «un éléphant ça trompe énormément !»
(«Un éléphant çà trompe énormément», une comédie française.)

Ce billet ne préjuge ni en bien ni en mal de mon opinion personnelle au sujet des dernières nominations survenues dans le cadre de ce qui aurait bien les allures d'une perche tendue à l'opposition par le nouveau pouvoir.Cela dit, il se profilerait voire se préciserait bien que le président Mohamed Ould Abdel Abdel entendrait amorcer une ouverture en direction de l'opposition.Rien que de très louable, habile et juste jusqu'ici car la Nation a besoin du concours de toutes les bonnes volontés de ses fils, majorité, opposition et société civile confondues.

Mais par ailleurs, ouverture ne rimerait pas forcément avec moulin béant grand ouvert aux quatre vents des vétérans et autres éculés chevaux de retour de l'écurie de l'incurie.Soit, les caciques et oligarques que j'aime à regrouper sous l'appellation générique des «éléphants de la gabegie» ou pour rester dans l'air du temps:les Moufcidines.Il ne faudrait surtout pas que cette éventuelle ouverture soit l'occasion de succomber à la tentation de retourner à la case départ en reprenant les mêmes pour...recommencer.Sisyphe ployant sous le faix de son rocher n'aurait guère procédé autrement, incapable qu'il était de se soustraire à l'absurde de sa vie, cet éternel recommencement.De bas en haut et vice versa.Il est en effet accablant et lassant d'avoir à toujours supporter dans la promiscuité politique les désastreuses méthodes de gestion de ces éléphants qui reviennent invariablement comme le ressac d'une mer houleuse dégorgeant toutes sortes de rebuts inqualifiables

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 541