Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mr KANE MAMADOU ALOUSSEYNOU FELICITE L'AVOMM ,LE GMR ET LE CAREMS


Mr KANE MAMADOU ALOUSSEYNOU FELICITE L'AVOMM ,LE GMR ET LE CAREMS
L’Association d’Aide aux Veuves et Orphelins des Militaires Mauritaniens (AVOMM), le Groupe Mauritanie Retour (GMR), et la Coordination des Associations des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal (CAREMS) viennent d’achever une caravane de santé les 13, 14 et 15 Avril au profit des camps des déportés Mauritaniens au Sénégal. La première étape a été Dioum le 13 Avril puis Dodel le 14 Avril et enfin Dagana le 15 Avril.

L’organisation caritative et humanitaire AVOMM de défense et de promotion des droits de l’homme est née de l’initiative des militaires et ressortissants Mauritaniens exilés en France appuyés par de bonnes volontés de toutes nationalités pour soutenir et alléger les souffrances des enfants et familles des militaires Mauritaniens victimes des pogroms du régime dictatorial et sanguinaire du colonel Taya .

L’association a mené diverses actions de dénonciation des violations des droits de l’homme commises par le dictateur Taya et ses acolytes , de collectes d’informations pour lister tous les martyrs négro Mauritaniens, de travailler avec les organisations à l’intérieur pour rendre publique la liste de tous les tortionnaires et de lancer des poursuites à chaque fois que l’un d’eux se trouve sur le sol Français ; C’est dans ce cadre que Ely ould Dah a été arrêté à Montpellier, jugé et condamné par contumace après sa fuite organisée en complicité avec les autorités Françaises.

Conscients que les actions de dénonciation et de poursuites juridiques et pénales sont fondamentales, mais qu’aussi vu la promiscuité des victimes les appuis moraux, matériels et financiers constituent une priorité pour résister contre les tentatives et pressions des tenants du système qui tentent de briser à tout moment l’ardeur de ses adversaires. La clairvoyance du Président Ousmane Sarr , son esprit d’ouverture et sa perspicacité naturelle a permis à AVOMM de cesser de se confiner entre Mauritaniens et de gagner la sympathie et l’adhésion des militants de nationalités diverses convaincus et aptes à rehausser le niveau de la réalisation de leurs objectifs .

Ainsi des appuis consistants sont apportés à la scolarité des enfants orphelins des militaires victimes des répressions de 1987 à 1991 en Mauritanie, comme aux enfants des déportés au Sénégal et au Mali et ont soutenu périodiquement les organisations des victimes en Mauritanie à participer aux conférences sous régionales comme les assises de la Commission Africaine des Droits de l’Homme et des Peuples (CADHP).Cette caravane à point nommé est venue corroborer cette constance d’accompagnement des victimes .
Les réfugiés ont apporté leurs reconnaissances durant toutes les étapes au Président Ousmane Sarr défenseur des causes justes , au Docteur Moussa Sy l’artisan technique de la caravane qui a tenu à diriger personnellement l’équipe médicale pour évaluer convenablement les besoins en la matière afin d’apporter les solutions nécessaires en tant que président de la commission sociale ;en compagnie de Mme Chantal Leveque l’humaniste infatigable de l’Hôpital Poissy toujours alerte et vigilante aux maux des patients qui veille au détail à toutes les demandes et du Docteur Thiam ce natif du fond Fouta de Thilogne qui témoigne sa solidarité aux œuvres humanitaires et sa compassion à l’ostracisme des déportés ; sans oublier l’amazone Fatou haidara militante dévouée et engagée et de l’ex garde Abdoul Ane qui tous démontrant leurs volontarismes ne pouvaient accepter de se faire raconter cette expérience du coté AVOMM.

Jeekline et Maykel ont couvert l’évènement avec enthousiasme et professionnalisme pour diffuser l’information avec justesse aux absents que seules ces images suffisaient comme compte rendu, mais aussi pour l’histoire immortaliser ce pan des vicissitudes qu’a connu la Mauritanie. Ils ont aussi participé à toute l’organisation pour régler ou donner l’alerte à l’impatience des patients devant les longues queues d’attente.

En bénéficiaire les déportés Mauritaniens sont représentés à la caravane par l’ex Brigadier Chef de la garde nationale , ex bagnard du mouroir de Walata Mr.Kane Ibrahima Amadou vice Président de la Coordination des Associations des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal (CAREMS) l’homme de tous les combats qui avaient croisé le fer avec les dinosaures suppôts de la dictature de Taya durant les élections Présidentielles 2003 en mettant le PRDS en minorité face à Haidalla dans son Lexeiba I natal au Gorgol ; ce qui a été le prétexte pour évincer l’ex Ministre Kane Moustafa , et qui contraint Mr Ibrahima à l’exil après la défaite et l’arrestation de son candidat malheureux Mr Haidalla. Le vice Président est accompagné par la déportée Kadiata Sy membre du CAREMS silhouette svelte, allure altière, héritées de ses origines peulhs guirladio, drapée de son voile mauresque au départ de Dagana pour imprimer son attachement à son MBOUT natal lieu de tous les métissages qu’elle se souvienne avec amour par un beau sourire qui défie les moments horribles de la déportation et les difficultés présentes de la vie de réfugiée, Mr Bal Oumar Abdoulaye de ABDALLA DIERY vient compléter l’équipe de CAREMS par son assiduité et son sens du devoir qui le maintient toujours au soleil pour veiller au respect du rang des patients et pour juger du privilège à accorder à certains patients selon l’âge, le sexe ou l’état de santé.

Les techniciens de Santé dans les camps des réfugiés MM. Amadou Diallo de NDioum, Ibrahima Diaw de Ari Fondou, Doudou Ba de Dagana, les membres des comités de santé locaux chacun a donné le mieux de lui-même pour que les consultations soient réussies.
Les populations Sénégalaises se sont distinguées par la qualité de leurs participations ; Dr Thiam de Thilogne s’est déplacé de Dakar pour assister son homologue Dr Sy Moussa dans les prévisions des maladies récurrentes dans la vallée, l’évaluation des médicaments et la fixation des objectifs en fonction de la durée et des moyens disponibles, puis a consulté trois jours successifs sans relâche. Le directeur de l’Ecole de Santé de St-Louis Abdoulaye Gaye a offert gracieusement un car de sa structure pour le déplacement de l’équipe durant tout le séjour, conduit par son aimable chauffeur Amadou Gaye. Le maire de NDioum Mr Datt en noble fils de macina Toro a marqué la présence de ses hôtes par un dîner splendide et une soirée culturelle qui a égayé tout le monde ; Bintou Datt (fille du maire) calme, disponible, attentive a mis ses services en agent de développement communautaire et ceux de son ONG ‘’Voix de la Paix ’’ à la disposition de la caravane. Elle a aidé minutieusement à la gestion du stock médical durant tout le trajet.

Le staff venu de Mauritanie pour saluer et accompagner leurs collègues d’infortunes a ponctué les quelques moments courts de pause par des discussions sur l’analyse de la situation politique nationale. Mohamed Dogui du Front Arabe Africain du Salut (FAAS) le compagnon de lutte des victimes de la répression en Mauritanie, l’homme ennobli par sa constance, son humanisme, son détachement des crispations connues des Mauritaniens et sa transcendance des barrières raciales, sa hauteur d’esprit qui lui a donné une place de choix dans les cœurs des négro Mauritaniens et des victimes des violations des droits de l’homme en général. ; Il est là à coté de Anick la cheville ouvrière du’’ Groupe de Réflexion pour la non Violence en Afrique’’ connue par son assistance aux réfugiés, rescapés militaires et veuves dans la lutte contre l’oubli et l’impunité en les formant sur les méthodes de la non violence. L’infirmière et la veuve Maimouna Alfa Sy dévouée et omniprésente sur le terrain depuis 1991 sans interruption, Secrétaire Général du collectif des veuves a prodigué ses soins aux patients de NDioum, Dodel et Dagana. Les visiteurs C. C et K. Sarr ont fait le déplacement de Nouakchott pour attester la communauté de destin de tous les Mauritaniens et leurs souhaits de voir refermer cette parenthèse douloureuse de l’histoire de notre chère patrie.

La synthèse de la journée de Dagana est l’occasion pour le Président Ousmane Sarr de saluer les réfugiés pour leurs disciplines et leurs sens de l’organisation et de remercier tous les bénévoles qui se sont sacrifiés pour la réussite de cette mission qui a été programmée de longue date. Successivement certains participants ont pris la parole, le vice Président de CAREMS pour féliciter les habitants du camp de Dagana de leurs dévouements et d’appeler tous les réfugiés à l’unité et à la concertation pour les problèmes qui les défient. Le chargé des relations extérieures du Collectif des Rescapés Militaires de Mauritanie Mr Kane Mamadou a enjambé le pas aux autres en adressant sa reconnaissance à AVOMM, au Groupe Mauritanie pour le Retour (GMR), et à la Coordination des Associations des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal (CAREMS) pour leurs appuis continus en faveur des victimes Mauritaniennes des violations des droits de l’homme. Ensuite le chargé des affaires sociales de AVOMM le docteur Sy Moussa a fourni des informations sur les consultations effectuées en soulignant que leur structure continuera à appuyer toutes les victimes .

Puis Mr Sy a demandé aux réfugiés d’être vigilants face aux conditions acceptables pour le règlement de leurs problèmes. Les différents responsables du camp de Dagana (l’infirmier du poste de santé, le Président du comité de gestion de santé, le Chef de site) ont fait des communications relatives à l’opportunité de ces genres d’actions, à la nécessité de leur unité en dépassant les contingences politiques et que leur communauté de destin doit les guider à la concertation continue à tout moment et à tous les niveaux. Le chef de site de Dagana a insisté dans son allocution à la manipulation permanente des soit disants émissaires des autorités Mauritaniennes qui tentent de disperser leurs rangs et de les pousser au retour en ordre dispersé ; et affirme que les exigences des réfugiés sont clairs à savoir le retour organisé, qui passe par la dignité des réfugiés et le recouvrement des droits imprescriptibles de toutes les victimes.

Le message lancé par les réfugiés est clair et sans ambiguïté à la veille de la prestation de serment de Sidi Mohamed ould Cheikh Abdallah .Nous souhaitons que l’appel sera entendu et que des mesures concrètes seront entamées. Ainsi l’espoir sera permis d’un règlement juste et équitable de tous les problèmes qui sapent l’unité nationale et la cohésion de la patrie.
Mes félicitations et encouragements personnels à l’adresse du Président Ousmane Abdoul Sarr et son équipe, au Groupe Mauritanie Retour (GMR, coorganisateur avec AVOMM de la caravane ) et de la Coordination des Associations des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal (CAREMS, pour l’encadrement des réfugiés) .Il est difficile de se dresser contre l’injustice vécue sans haine, mais le message humaniste de cette mission conjuguée à la composition cosmopolite de ses participants est de nature à rapprocher les cœurs par la démonstration qu’il y a des Mauritaniens qui se dressent contre l’arbitraire abattu à toutes les nationalités sans considération identitaire.
Comme a dit la sage Anik :’’que Dieu soutienne notre combat pour la paix et la justice.’’
Bonne chance !

Mamadou Elhousseyne Kane, Rescapé Militaire ex Bagnard de Walata
Samedi 28 Avril 2007 - 10:13
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte