Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Conférence de presse Avomm / Ocvidh : focus sur le passif humanitaire! [L'intégralité en audio]

Voir et écouter les fichiers audios ci-dessous (au bas de l'article)

Pour suivre la conférence dans son intégralité, merci de commencer la lecture par le fichier c-140-1, puis le c141-1.




Conférence de presse Avomm / Ocvidh : focus sur le passif humanitaire! [L'intégralité en audio]
Mauritanie : entre 1990 et 1991, plus de 500 militaires négro-mauritaniens auraient été froidement assassinés pour tentative de coup d'état selon le régime de l'ancien président mauritanien Maaouiya ould Sid'Ahmed Taya qui a dirigé le pays du 12 décembre 1984 au 5 aout 2005.`

Taya fut renversé par un autre coup d'état conduit cette-fois-ci, par son ex-chef de la garde présidentielle d'alors, le colonel Mohamed ould Abbel Aziz.

Devenu chef de l'état depuis le 6 aout 2008, aprés avoir deposé ould Abdallahi, le général Aziz, vient de recevoir à Nouakchott, une délégation des organisations de défense des parenst des victimes, dont Ousmane Abdoul Sarr, ancien président de l'Avomm (aide aux veuves et orphélins des militaires mauritaniens), Kane Harouna, membre de l'association et le capitaine Soumaré Abdel Aziz, ancien chef d'arrondissement, président de l'Organisation Contre les VIolations des Droits de l'Homme en Mauritanie.

A l'issue de leur sejour à Nouakchott où ils ont été longuement reçus en audience par le général Aziz, à l'initiative de leur présence en Mauritanie ces jours-ci, Ousmane Abdoul Sarr et Soumaré Abdel Aziz, ont animé une conférence de presse à l'hotel Atlantic de Nouakchott.

Ils ont repondu sans détours à toutes les questions des journalistes: Kissima Diagana de La Tribune, Roghaya Tall de l'Eveil Hebdo, Houléye Kane du Rénovateur, Amadou Sarr de Siraje, Mamady Camara de Nouakchott-Info, Amadou Tall de Points Chauds, Khalilou Diagana du Quotidien de Nouakchott et Salem Mejbour Salem d'AFRICA N°1.

Parmi les questions posées: le nombre exact des victimes à indemniser? y a-t'il réellement de fausses communes où des victimes seraient ensevelies? dans quels endroits du pays? le processus de réparation c'est pour quand? comment va-t-il se concrétiser? le général Aziz a-t-il la légitimité morale ou politique pour traiter de ce dossier d'une extrême sensibilité? pourquoi a-t-il choisi spécialement comme interlocuteurs les Soumaré, Sarr et compagnie?
Quelles réactions face aux réserves voir les doutes emis par les Flam? à l'image de Kaw Touré qui a qualifié de simple piéce théatrale la demarche du général et la réponse avec célérité de ses interlocuteurs?
Voici en audio et en intégralité la conférence de presse de Ousmane Abdoul Sarr et Soumaré Abdel Aziz. Reportage er montage de la conférence de presse: Salem Mejbour Salem, grand-reporter à AFRICA N°1. (ci-dessous).

c141_1.wma c141-1.wma  (6.87 Mo)

c140_1.wma c140-1.wma  (7.47 Mo)

c144_sarr_africa_1.wma c144_sarr_africa-1.wma  (449.76 Ko)

Lundi 11 Janvier 2016 - 02:51
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par xmandiallo le 04/04/2009 18:09
Bravo les camarades, il est temps que ça bouge, seul le dialogue nous sortira de ce pétrin. J'ai toujours proné le dialogue. Nous n'avons pas de choix, nous n'avons pas les moyens de nous battre ni par les armes, ni par les manifestations, donc nous n'avons aucun droit de critiquer la démarche de nos vaillants militaires qui ont eu le courage d'aller à nouakchott pour faire avancer le dossier du passif humanitaire. Si les contestataires ont d'autres moyens pour nous sortir de là qu'ils le disent, jusqu'à présent, nous n'arrivons pas à faire bouger quoi que ce soit. Les beydanes confisquent toujours le pouvoir sans gêne, le racisme est pire encore, le peuple noir souffre toujours de l'injustice, donc à ce niveau, seul le dialogue nous reste à faire et avec n'importe quel dirigeant. Ceux qui ne sont pas content tant pis pour vous, le chien aboie la caravane passe.
XMANDIALLO A DAKAR

2.Posté par Mireille le 04/04/2009 18:13

Messieurs,

Merci et courage pour tout.

Mireille


3.Posté par HAMADY Coulibaly le 04/04/2009 19:41
On peut ne pas apprécier les personnes qui ont tenu cette conférence de presse, c’est inhérent à la nature humaine, mais dire que les mots prononcés ne correspondent pas au souhait de tout mauritanien désireux de voir régler le passif humanitaire serait faire preuve d’objectivité. Je ne vois pas en quoi la cause aurait été trahie. Ce combat est antérieur à SIDIOCA et les intérssés ont clairement réaffirmé leur position dans ce domaine. Que ceux qui les conteste proposent autre chose.
Merci Mireille pour ces appels au calme.

4.Posté par HAMADY Coulibaly le 04/04/2009 19:46
On peut ne pas apprécier les personnes qui ont tenu cette conférence de presse, c’est inhérent à la nature humaine, mais dire que les mots prononcés ne correspondent pas au souhait de tout mauritanien désireux de voir régler le passif humanitaire serait faire preuve de manque d’objectivité. Je ne vois pas en quoi la cause aurait été trahie. Ce combat est antérieur à SIDIOCA et les intérssés ont clairement réaffirmé leur position dans ce domaine. Que ceux qui les contestent nous proposent autre chose.
Merci Mireille pour ces appels au calme.

5.Posté par Ousmane.sy1 le 04/04/2009 20:41
Merci de votre courage, je suis emu aux larmes en entendant ce que vous avez dit,respects à ces hommes dignes et courageux.

6.Posté par h'med1962 le 04/04/2009 20:44
Un million de bravos on reconnait de vrai patriotes
felicitations à Avomm et OVICDH !

7.Posté par yo allah houd Batoulo le 05/04/2009 00:18
Je ne peux remettre en cause la sincérité de ces hommes, cependant j'ai des doutes quant au sérieux de leurs interlocuteurs. Nous avons en face de nous un groupe qui n'a aucune légitimité et qui est acculés de tous les côtés aussi bien sur le plan national que sur le plan international.
Ces putschistes cherchent une légitimité qui passe d'abord par l'apaisement des pesanteurs sociales avant une légitimité constitutionnelle. Le discours de Kaédi s'inscrit dans ce cadre ainsi que le désir d'organiser des élections à tout prix.
Je ne crois pas en ces putschistes qui ont plus d'un tour dans leur sac. Si la volonté était réelle, ils auraient pris cette question de passif humanitaire par ordre.
D'abord mener des enquêtes pour arrêter les coupables, ensuite reconnaître toutes les exactions commises: 86, 89, 91.
Je ne suis pas sûr que les militaires soient capables de le faire puisqu'ils sont les principaux acteurs de ce génocide.
Depuis 1960 nous sommes bernés, il est temps que nous arrêtons d'être des moutons. Je ne suis pas en mesure de vous dire ce que l'on doit faire exactement, mais je suis sûr que nous ne devons pas une fois de plus nous embarquer dans ce navire.

Bon courage à tous

8.Posté par samba kah le 30-03- 2009 le 05/04/2009 00:20
SOUMARE UN OFFICIER xxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxxx

9.Posté par Malvara le 05/04/2009 01:28
Je reste ecoeuré quand je lis "seul le dialogue nous reste à faire et avec n'importe quel dirigeant". Peut-on militer quand cet argumentaire est mis en avant?
Encore heureux que ce slogan ne soit pas une science, car on serait tous reduit en esclave. L'équation est toute simple, on ne peut pas ETRE JUGE ET ACTEUR, les dés sont biaisés.
Ce dialogue est une mascarade comme les assises de la démocraties.
Certes on ne voit pas encore le bout du tunel, mais on ne se laisse pas gagner par le fatalisme.

Malvara

10.Posté par Djibril BA le 05/04/2009 02:51
Ce qui se doit d'être fait est dit :
- Vérité,
- justice,
- réparation,
- mémoire.
Le monde et la Mauritanie ont assez de gens compétents pour régler ce problème. C'est une question de volonté. C'est un problème qui dépasse le cercle des victimes directs car tout le monde en Mauritanie est concerné du fait du caractère héréditaire de la question. C'est une question nationale donc forcément à résoudre sur un plan national.
Il faut être honête et reconnaître à ces MESSIEURS un mérite sans égal car eux se sont battus eux les sans voix cependant que ceux qui eux avaient une voix pouvaient et devaient par devoir par obligation morale se battre se sont terrés dans le silence et tous de toute race et ethnie confondues.
SARR, SOUMARE vous avez du mérite et il faut être malhonnête pour ne pas le reconnaître.
Attention le politique a l'art de l'instrumentatlisation. C'est le contexte que nous vivons qui rend suspect toute initiative en provenance d'illégitimes. Celà fait vingt ans que des gens luttent. Cela fait vingt ans que ces mêmes gens qui aujourd'hui, brusquement sont préocupés par le sort des victimes sont non seulement absent mais silencieux et ciniquement négationistes.
Sans vérité il ne peut pas y'avoir de justice, sans justice il ne peut y avoir de réparation ni devoir de mémoire pour l'ensemble du peuple de Mauritanie.
Ce que nous ne résolvons pas de manière durable c'est ce que nous laisserons aux générations futures.
Djibril BA

11.Posté par kummba jallo le 05/04/2009 04:22
Encore une fois cessez l´amalgame.Ceux qui s´insurgent contre la démarche de la junte ne s´attaquent pas aux militants des droits humains mais à l´instrumentalisation d´un dossier aussi sensible et épineux.Ne voyez pas en tout celui qui dénonce les militaires cmme adversaires de leurs interlocuteurs.Si nous croyons à la bonne foi de Sarr et Soumaré que nous respectons nous ne pouvons pour autant croire à l´ancien responsable de la sécurité du colonel Taya. S´il est sincère il devait passer par des actes forts en limogeant les tortionnaires qui siégent au HCE. Tout le reste c´est du blabla et de la campagne electoraliste d´un géneral en mal de légitimité. Encore une fois soyons vigilants et ne nous laissons pas berner par les annciens conseillers et protégés et protecteurs de Taya. La lutte continue.

12.Posté par Toure le 05/04/2009 15:52
kummba jallo,

Je vois que tu es apte à aider, à faire des actions pour faire en sorte de ne pas oublier. Ce serait bien de t'unir avec ces personnes qui, comme tu l'entends, espèrent la justice.

Ou un autre groupe, comme tu le souhaites, qui fera tout pour ne jamais revoir ces événements. Toute personne doit faire des gestes.







13.Posté par Sarr le 05/04/2009 16:06
Je vois aussi que vous Touré, vous pouvez aborder dans le bon sens que notre camarade Kummba Diallo. le combat des FLAM et des organisations comme AVOMM et OCVIDH ne peut-être que le même et complementaire.Ce sont les ennemis de la cause qui veulent semer la zizanie dans nos rangs.Vigilance encore de la vigilance.

14.Posté par kummba jallo le 05/04/2009 16:34
Je n´ai rien à ajouter sur le commentaire de Sarr que je partage entièrement. esperons seulement que les oiseaux de mauvais augure qui sautent de chaque occasion pour insulter les Flam vont se ressaisir et s´occuper de leurs filets perdus dans les méandres des combines de bas étage. A bon entendeur bonjour.

15.Posté par Senghott le 05/04/2009 16:44


Emotions, après l'écoute de nos frères. Bravo pour ne pas oublier. MERCI.







16.Posté par Toure le 05/04/2009 17:37

Merci, millions de fois MERCI. Messieurs oui millions de fois MERCI.

Pour ces hommes ce courage , de vérité.:

M. SOUMARE Abdoul Aziz présidnet de OCVIDH, génial.

M. SY Mahamadou , un homme Grand Honête Courageux tout simplement génial

M. SY Oumar,

Sans oublier cet homme qui ne compte pas son temps Monsieur Ousmane Sarr. Jamais il n'oublie, jamais comme ses frères Soumare, Sy Mahamadou il ne fera de mal gratuitement à ses frères d'armes.

Merci. Pour tout. Courage.