AVOMM-INFOS
Mardi 23 Septembre 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Enrôlement de la population : SOS - Exclusion des Noirs


Enrôlement de la population : SOS - Exclusion des Noirs
Depuis un certain temps , le recensement qui vient d’être hypocritement , tendancieusement et sournoisement mis en place à vocation d’état civil , défraie la chronique et active la haine entre deux communautés : la communauté négro-mauritanienne et la communauté arabo-berbère.La fracture sociale qui est déjà béante à son summum depuis 1989 , ne fait qu’empirer d’instant à l’autre dans une évolution telle que le spectre de ces années de braises refait implicitement surface sous une autre forme plus habile à travers ce recensement- exclusion

..pour ne pas susciter des réactions élargies de par le monde auquel l’état veut donner l’impression d’un véritable recensement à vocation d’état civil concernant tous les Mauritaniens sans distinction , alors que dans les rangs des personnes venues se faire recenser on ne remarque généralement que les négro-mauritaniens. Certaines personnes se voient mesquinement renvoyer parce que n’ayant pas de noms mauritaniens sonnants. C’est le cas de Sy Lalla Aïcha dont l’état civil porte OUEDRAOGO à connotation Burkinabé, le nom de son père qui a acquis la nationalité mauritanienne depuis des années au même titre que des Sahraouis , des Touaregs maliens à la lisière Nara / Néma , des Marocains , des Algériens , des Lybiens , des Tunisiens et j’en passe . Raison de son renvoi sans ménagement des lieux de recensement.

Combien d’arabo-berbères, ayant des noms même pas africains mais français peut être même américains et israéliens que sais-je encore qui sont mauritaniens à part entière et qui se font recenser sans subir ce déluge de questions humiliantes, lot quotidien des Négro-Mauritaniens dans ces agences de recensement que j’appellerai sinistre centre de décomptage des Noirs .
C’est le cas de Gabriel , Cimper et Chabarnoux j’en passe.

Si Lalla Aïcha est boutée hors des lieux de recensement par les agents fantoches d’un système raciste et esclavagiste , l’arme d’exclusion et d’épuration à la main , ce n’est pas Sy Lalla Aïcha en tant que telle qui est éconduite mais à travers elle la communauté négro-mauritanienne tout entière . Le coup porté à Sy Lalla Aïcha sera celui que chacun de nous aura sur le crâne. Mobilisons-nous par conséquent pour sensibiliser tous les Négro-Mauritaniens autour du boycott de ce recensement qui ne dit même pas son nom à plus forte raison son essence D’ailleurs ce coup , on l’a déjà car , tout Négro-Mauritanien même âgé de 50 ans ne peut se faire recenser tant que ses parents sont en vie ; ce qui n’existerait nulle part dans le monde ; une innovation originale à la Mauritanie émanant des sphères de l’état où les illuminés et les portés aux couteaux dégainés ennemis jurés du pays car pyromanes chaque jour que Dieu fait sont seuls décideurs qui prennent des positions inflammables dans cette Mauritanie qui en a tellement souffert et qui cherche la paix à longueur de journée chantée par nos dirigeants dont les discours dans ce sens n’inspirent plus confiance et crédibilité .

Si les parents sont décédés, l’intéressé n’arrive à satisfaire son droit civil que sur présentation des actes de naissance ou des nationalités des défunts parents dans cette Mauritanie nomade et paysanne où le registre d’état civil n’a réellement existé qu’après l’indépendance. J’en appelle à la responsabilité de tous , Négro-Mauritaniens comme Arabo-Berbères pour stopper ce train infernal qu’est ce recensement qui nous mène à pas feutrés vers un gouffre , l’enfer de Dante auquel nul n’échappera . Par ailleurs, je lance un appel pressant à tous les Négro-Mauritaniens de l’intérieur du pays comme de l’extérieur pour leur demander de se solidariser avec Sy Lalla Aïcha car son problème n’est pas en soi le sien mais le nôtre propre. Je terminerai par le slogan suivant : Je milite certes pour l’unité entre les Négro-Mauritaniens et les Arabo-Berbères dans un seul et même pays ; mais, je préfère la dignité dans la partition à l’esclavage dans l’unité.

Sall Mamadou Amadou

© Le Rénovateur Quotidien

VIA OCVIDH.FR
Lundi 22 Août 2011 - 19:28
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4