Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Il faut un second souffle pour le mouvement négro-mauritanien. Par Oumar Coumba

Je ne veux pas parler de l’état des structures du mouvement, vous le connaissez bien mieux que moi et mieux que tout autre. Je m’interdis certaines choses Mr Bara BA. J’essaie seulement, de vous convaincre « naïvement », avec l’innocence « d’un gamin », peut être, qu’il faut un second souffle pour le mouvement négro-mauritanien des F.L.A.M, car il se meurt. Tout le reste est verbiage inutile.


Il faut un second souffle pour le mouvement négro-mauritanien. Par Oumar Coumba
Les forces de libération africaines de Mauritanie manifestent à Paris, devant la tour Eiffel, pour le retour du président Sidi ou le retour de la légalité et de la légitimité au pouvoir. Les Flam marchent à Washington pour le président Sidi ould Abdallahi, c’est bien, mais il y'a mieux à mon humble avis. Nos forces de libération nationales luttent pour la défense de la démocratie menacée en Mauritanie, et quelle démocratie !

Je ne me suis pas trompé, il ne s’agit pas de l’A.J.D/M.R mais des F.L.A.M…

Une fois que les Flam aient payé un lourd tribu à nul autre pareil, dans l’histoire politique de notre pays, qu'est ce qui a changé pour que le mouvement négro-mauritanien manifeste au profit du pouvoir « arabo-berbére raciste et oppresseur » ? au moins, une de ses exigences avait-elle été satisfaite par Sidi ?

A ces questions, Mr Bara BA, doivent répondre les Flam, ses militants, ses dirigeants. Les Flam, je crois, manquent de perspectives à la hauteur des exigences qu’elles posent dans leur manifeste. Elles manquent, les Flam, de dirigeants capables de mobiliser, de former, d’encadrer des militants. Elles manquent des hommes et des femmes qui ont l'audace de faire face au pouvoir politique en Mauritanie. Des hommes qui osent ce « ngaarmi- ngara ». C’est pourquoi je dis que le président Samba Thiam est un peu seul. Il ne s’agit pas, Mr Bara BA, d’isoler Mr Thiam de ses militants, c'est ma façon d'être respectueux du leader négro-mauritanien. J'aurais fait la même chose pour Ibrahima Moctar Sarr, Ba Mamadou Alassane, Mourtoudo Diop et bien d'autres, quelque soit la divergence politique ou d'appréciation que nous pouvons avoir.

Je ne veux pas parler de l’état des structures du mouvement, vous le connaissez bien mieux que moi et mieux que tout autre. Je m’interdis certaines choses Mr Bara BA. J’essaie seulement, de vous convaincre « naïvement », avec l’innocence « d’un gamin », peut être, qu’il faut un second souffle pour le mouvement négro-mauritanien des F.L.A.M, car il se meurt. Tout le reste est verbiage inutile.

Mr Bara BA, « Anndi fof , haali fof , bonni fof », je partage l’esprit de cet adage, moi aussi.

J’expliquais, nous dit Mr Bara BA, «la position des Flam, claire et limpide, face au putch militaire à l’échec duquel, je crois, elles travaillaient, sans relâche…». Ndaw ko hawni, les Flam travaillent pour faire échouer le putsch militaire en Mauritanie, et pourquoi Mr Bara BA?

Avec mes petits yeux d’enfant je ne vois pas bien loin, peut-être.

Si les Flam échouent, et elles n’en sont pas bien loin, elles répondront devant les tribunaux de l’histoire. Dans le journal le Flambeau, organe des F.L.A.M, mort depuis très longtemps, le président Samba Thiam disait : « …Nous résisterons aux assauts du régime et serons pour lui, le rocher sur lequel viennent se briser les vagues de la mer ». Il y’a eu une résistance héroïque et des martyrs. Maintenant, il faut autre chose, pour faire reculer le système beydane raciste, le changer, et participer à l’avènement d’une Mauritanie juste et réconciliée.

Mr Bara BA nous dit : « …Il n’y avait pas de place pour une troisième voie».

Mr Bara BA, les Flam ne sont pas un parti politique, c’est un mouvement de libération national, vous semblez oublié jusqu’à l’essence de votre lutte, Mr Bara BA. Vous n’avez pas à vous interposer entre des coalitions de partis ou que sais-je ?

Vous devriez vous préoccuper de votre seul ennemi, celui que les Flam ont identifié dans le manifeste du négro-mauritanien opprimé :«l’appareil d’Etat arabo-berbére raciste et oppresseur». Il ne doit pas être question, pour les F.L.A.M, de faire le distinguo entre les régimes de Sidi et de Aziz, décidément les Flam sont désarmées devant l’énormité de la tâche.

«Pourquoi donc, me dis-je, devrais-je étaler des justifications sur la place publique, ravissant des adversaires, juste pour satisfaire la curiosité d’un Omar Coumba, surgi de je ne sais où. »

Mr Bara BA, il ne s’agit pas de satisfaire la curiosité d’un « Omar » ou de savoir d’où il sort , il doit s’agir pour les Flam d’expliciter aux mauritaniens, toujours et encore, le sens de leur lutte. Pour le ton, Mr Bara BA irrité s’est montré un peu méprisant, je ne souhaite pas le croiser sur ce chemin là.

«Avec notre expérience, que faire de conseils venus de l’extérieur », dites vous, Mr Bara BA. Je laisse aux lecteurs les soins d’apprécier votre grande suffisance.

Ce que je dis aux flamistes est la stricte vérité, et les paroles doucereuses des commentateurs n’y feront rien. Votre lutte, que j’admire et partage, est dénaturée, mal comprise par les mauritaniens. Ceux que vous prenez pour des ennemis ne le sont pas. Ils ont le mérite d’essayer, en Mauritanie même, de relayer vos revendications légitimes. Eux, qui sont aujourd’hui menacés et traités de racistes. Mais sachez que vos injures à longueur d’années ne suffiront pas à déboulonner «l’appareil d’Etat arabo-berbére raciste et oppresseur». Il y’a urgence à repenser votre stratégie, je m’autorise à vous le redire très sincèrement, Mr Bara BA.

**J’ai reçu beaucoup de messages de militants ou de sympathisants, ils sont majoritairement positifs. Aux uns et aux autres, personne n’a le monopole de la vérité. « L’avenir de la communauté noire en Mauritanie dépendra de la solution qu’elle donnera elle-même à cette situation. Elle ne devra compter que sur sa propre volonté de mettre fin à l’oppression du système beydane…», j’ai cité le manifeste des F.L.A.M.

Oumar Coumba
oumarcoumba@yahoo.fr

Jeudi 3 Septembre 2009 - 12:36
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Adama Ngaide le 22/07/2009 15:10
Adjarama. Oumar Coumba. La verite est bonne a dire.

Les querelles de personne, les petits egoismes, les innombrables complexes, les orgueils mal places, les fiertes trodues et insensees, les complexes enfouis en nous, l'incompetence et le manque mais la peur du debat de de reflexions croisees, tels sont grosso modo nos problemes. Alors mieux vaut tard que jamais. Tout peut-etre redresse si nous y croyons et si nous avons encore confiance en nous memes et si, bien sur, nous comprenons ce que signifie prendre son destin en main.

Adama NGAIDE. USA.

2.Posté par KOSAM GORKOV le 22/07/2009 20:08
Samba Thiam et ses flamistes ont échoué depuis qu'ils ont quitté dakar pour une réinstallation dorée aux USA: c'est la course aux DOLLARS ET AUX DÉTOURNEMENTS DES FEMMES DU COMPATRIOTE D'À CÔTÉ. Voilà ce que sont devenus les pauvres flamistes. Cela fait pitié, pour des gens qui voulaient "libérer les NÉGRO-MAURITANIENS.

LES FLAMS SONT DEVENUS DE LA CENDRE QU'ONT DEVRAIT PULVÉRISER SUR LES BERGES DU FLEUVE SÉNÉGAL: AU MOINS ILS SERVIRONT À FERTILISER LES TERRES CULTIVABLES.

3.Posté par BOUBACAR le 23/07/2009 01:21
LE SECOND SOUFFLE ARRIVERA PAR D'AUTRES QUE LES FLAMS. OK ELLES ONT VÉCU HONORABLEMENT.
MAIS AUSI ELLES ONT EVINCÉ DE BONNES PERSONNES FEU S. KANE ENTRE AUTRES.
ELLES ONT REFUSÉ D'AVANCER, ELLES SONT MAINTENANT NUL PART.
SAMBA THIAM EST ENTRE LES MAINS DE PETITES GENS DANS UN BUREAU VIRTUEL AUX MANIGANCES SOURNOISES.

LE SECOND SOUFFLE N'EXISTERA PAS PLUS AVEC LES FLAM. CAR JAMAIS LA SOURNOISERIE SERA ACCEPTÉE EN MAURITANIE A CAUSE DES FLAM, LA NATION ATTEND LA PAIX ET NON LA HAINE.

AVEC AJD/MR ON CONTINUE POUR D'AUTRES ÉCHÉCHANCES. ENE WONA


4.Posté par nostno le 23/07/2009 01:37
merci oumar coumba, devant l'immensité de la tâche les flam ont éteint le bucher de sursaut pour se confondre dans le fndd. comment un mouvement qui se respecte va prendre son destin et le confier à sidioca l'homme de paille dont le feu de paille emporte les flammes des flam. entre samba thiam et ibrahima sall il y a des années lumières, si l'un essaie de se rapprocher de la réalité l'autre voit le diable partout, le mouvement est orphelin.

5.Posté par ELIMANE NAYKON le 09/09/2009 14:21
Bravo Oumar coumba vous etiez absent pendant un certain moment dans le net ,mais tout en sachant que tu observe de pret l'évolution de la situation dans ce pays .
Nous avez encore démontré que vous étes un intellectuel avertis ,nous vous jugeons à travers vos articles par rapport aux autres soit en disant des NGENNDIYANKOOBE et qui ne le sont pas .
Je pense qu'actuellent qu'il est temps qu'on cesse de ce bagarrer entre nous ,la raison est là le monde évolut rapidement chaque commumautée cherche une porte de sortie pour surmonter le défi ,cas contraire chez nous toujours les memes idées de haine etc...

Je ne suis pas contre les Flams mais leur façon de faire ou d'analyse me dégoutte excusez du terme, je m'explique pour moi chaque chose à un temps ,je suis d'accord avec vous dans la mesure ou vous optez pour défendre l'intéret de notre communautée mais actuellement il me semble que vous les cadres intellectuel de Flams que si ce que vous dite est sincère à vous ,il faudra revoir votre feuille de route si non vous allez raté votre cible.
Je vous donne un exemple concret comment ce fait il qu'un grand intéllectuel comme Boye Alassane harouna ou Samba thiam pour ne citer que cela ,prendre sont temps uniquement pour ecrire un article des crétiques sur la personne d'IBRAHIMA MOCTAR SARR c'est honteux mais vous avez plusieurs sujet à développer , nos problèmes interne que jusqu'à présent ovons pas trouver une sollution(BANNDAM EN HOTO NAAMONDIREE E KOYE MON YEEWEE KO NAFATA ON,KABEE E KOYE MON KONO HARE LENOL NGOODTODINEE MIIJOOJO )

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4