AVOMM-INFOS
Mardi 23 Septembre 2014

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......

Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."

E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif:

Mme Rougui Dia, présidente

M.Amadou Bathily , secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, chargé de la communication et porte-parole

M. Demba Fall, trésorier

M. Ngolo Diarra, secrétaire chargé de l'organisation

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Mme Mireille Hamelin, webmestre

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

L'AVOMM dénonce le non règlement du passif humanitaire en Mauritanie


L'AVOMM dénonce le non règlement du passif humanitaire en Mauritanie
Paris, France (PANA) – Le président de l’Association des veuves et orphelins des militaires mauritaniens (AVOMM), Ousmane Sarr, a accusé jeudi à Paris le pouvoir de son pays de ne pas tout mettre en œuvre pour régler la question de l’esclavage et le retour des réfugiés au Mali et au Sénégal.

«Ces questions que nous regroupons dans le passif humanitaire ne sont pas véritablement prises en compte par le pouvoir mauritanien. Rien n’a été fait en la matière alors que le pays célèbre en grandes pompes le cinquantenaire de son indépendance», a-t-il affirmé.

S’exprimant au cours d’une conférence de presse organisée en souvenir des 28 militaires exécutés en 1990 à Inal, dans le Nord de la Mauritanie, M. Sarr a déclaré que l’examen de toutes les blessures du passé socio-politique du pays est un préalable à la réconciliation nationale.

«On ne peut pas faire table rase des événements de 1989 qui ont contraint des centaines de Mauritaniens à l’exil, ni occulter l’exécution extra-judiciaire de 28 militaires négro-mauritaniens en 1990 et penser ouvrir une nouvelle page de la cohésion sociale en Mauritanie», a ajouté le président de l’AVOMM.

M. Sarr a plaidé pour une plus grande représentation de toutes les composantes de la société mauritanienne dans les institutions nationales.

«Ce n’est pas un combat d’arrière-garde, mais une volonté de voir chaque Mauritanien se sentir chez lui, dans son pays. Cela passe par l’accès équitable de toutes les composantes de la société aux responsabilités nationales, pour l’AVOMM», a-t-il poursuivi.

Plusieurs dizaines de milliers de Mauritaniens avaient été contraints de se réfugier au Sénégal et au Mali après les émeutes inter-communautaires d’avirl 1989.

Certains d’entre eux sont rentrés au bercail dans le cadre du programme de retour volontaire mis en place en 2007 et 2008 sous l’égide du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR).

De nombreuses organisations de défense des droits de l’Homme continuent de réclamer le règlement du passif humanitaire et la signature du décret d’application de l’abolition de l’esclavage.

PANA SEI/AAS/IBA
Mercredi 22 Décembre 2010 - 16:28
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par MAMADOU MOUSSA le 10/12/2010 03:45
Cette prise de position de Ousmane SARR est courageuse; surtout apres les promesses( non tenues ) faites par le President de poser des actes concrets pour le reglement du PASSIF HUMANITAIRE avant 28 Novembre 2010.
Merci OUSMANE et du courage.

2.Posté par joom le 10/12/2010 08:53
Ousmane Abdoul Sarr au niveau de la diaspora nous comptons beaucoup sur vous, courage.
La lutte continue!

3.Posté par Goguiyanke le 10/12/2010 16:01
AVOMM a toujours pris une position claire et nette. Président Ousmane Abdoul a du courage et AVOMM le soutien de toute la diaspora, la seule ONG qui fait un travail extraordinaire. Leurs détracteurs comprendront qu''Avomm ne vendra pas son âme pour les beaux yeux de Aziz. Le CCPR est en dailogue s'il n'a pas été entendu c'est tout à fait normal de le dénoncer.

4.Posté par DK le 10/12/2010 17:22
Avomm une ong qui se tient debout avec comme président un homme courageux.
merci

5.Posté par Haayre ngaala le 10/12/2010 19:36
Voilà qui doit faire reflechir les militaires à Nouakchott

6.Posté par Mouhamadou le 10/12/2010 20:40
Merci Avomm votre déclaration est venue au bon moment , je vous souhaite longue vie.

7.Posté par Oumar amadou M'baye le 10/12/2010 22:22
"On ne peut pas faire table rase des événements de 1989 qui ont contraint des centaines de Mauritaniens à l’exil, ni occulter l’exécution extra-judiciaire de 28 militaires négro-mauritaniens en 1990 et penser ouvrir une nouvelle page de la cohésion sociale en Mauritanie»
Merci monsieur Sarr

8.Posté par Adama NGAIDE le 10/12/2010 22:30
Merci a l'AVOMM de cette vigilance; Le gouvernement de Aziz veut jouer a l'usure et je ne comprends surtout pas le silence complice et coupable de cette opposition qui a, pourtant, investi des millions pour parcourir le monde afin de denoncer le coup d'etat (en realite une veritable mise en scene extraordianire dans laquelle cette opposition est complice comme le revele aujourd'hui le fameux "rapprochement" disent-ils, ou "dialogue avec le pouvoir", "ouverture..."un veritable bluff continu, perpetuel des Daddah, Messaoud, Maouloud, les freres musulmans jadis tous contre le coup d'etat....); Triste sort d'une opposition ambivalente qui joue au cache-cache avec les mauritaniens. Ce faux pretexte d'une eventuelle ouverture au dialogue n'est en verite qu'un cache-misere de politiciens et d'intellectuelsen quete de stranpontins.........Cette attitude malheureuse projette clairement l'hypocrisiedeveloppee autour de la question nationale..........Moi aujourd'hui je parle de la question noire....Il y'a une QUESTION NOIRE qui se pose en Mauritanie. Toutes les questions qui sont posees et qui ont trait a regler la question de la cohabitation sont mises de cote et tous les partis qui l'eqvoque sont alors voues aux gemonies et qualifies de tous les maux

La question noire, bon gre, mal gre, est plus que jamais posee. Ce qui est PARADOXAL c'est que aucun debat n'a ete fait autour de cette question, alors meme qu'elle est essentielle pour la democratie; Elle constitue un des fondamentaux de notre developpement parce que le developpement implique plusieurs questions qui doivent etre regularisees simultanement. L'attitude desesperante de cette opposition alimentaire et de ce pouvoir encore envahi par le personnel RECYCLE de Taya, ne sont pas de nature a favoriser une PAIX DURABLE EN MAURITANIE.
Je terminerai par 2 sagesses attribuees aux Prophete Mohammed:
1. "Les civilisations qui vons prcede n'ont peri que du fait qu'elles appliquaient les peines criminelles aux humbles et en exemptaient les puissants.".
2. "Ne donnez pas le pouvoir a ceux qui le convoitent, ni a ceux qui le revendiquent."

Adama NGAIDE. President Section AJD/MR New-York

9.Posté par ARAMINTHE SYLVIE le 14/12/2010 20:52
Bonjour, Ousmane SARR, tu es courageux et conforma à la justice et au droit des peuples. Je suis de tout coeur avec toi et l'Avomm.
La prise de position est juste et noble.Nous devons continuer à nous battre pour obtenir ce règlement.On ne peut pas oublier no occulter ainsi les morts et la souffrance des familles.
Il faut soutenir l'Avomm dans son combat.Bon courage à tous.
Que Dieu nous aide dans cette lutte et donne la raison au gouvernement de la Mauritanie.
Amitiés à tous.Sylvie

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4