Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

M.Bocar BA à M.Diko Hanoune:Ne prenez pas vos fantasmes pour une analyse poltique.


M.Bocar BA à M.Diko Hanoune:Ne prenez pas vos fantasmes pour une analyse poltique.
Monsieur Diko,

Ne prenez pas vos fantasmes pour une analyse poltique. Vous, grand defenseur "du retour à l'ordre constitutionnel" , dois-je tirer de votre puérile cri de joie que vous l'avez rétabli, cet ordre? Je sais que pour vous et vos semblables, l'AJD-MR est une cible, et son président l'homme à abattre. Mais vous allez vite en besogne, car la mort de l'AJD-MR ne se decrète pas par votre diarhée verbale, pas plus que sa naissannce n'avait dépendu du bouillonnement de votre cerveau, si avide de raccourcis, car oh combien confortables et reposants pour les "démi-pensants" . Laissez se faire l'élection, ne serait-ce que par respect pour les votants, maintenant que vous y êtes acquis, et nous en reparlerons au vu des résultats.Et attendant, libre à vous de deverser sur nous votre venin, ça ne fera que ruisseler sur la carapace de notre indifférence et de notre détermination politique.

Sans rancune.

Bocar BA,

source: ocvidh@yahoogroupes.fr
Jeudi 3 Septembre 2009 - 12:45
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Djiné Lô le 04/06/2009 19:24
Bocar, il fallait dire que les vrais perdants de ces accords c'est le FNDD et le RFD; en acceptant ce qu'ils avez refusé hier:
- une candidature d'un militaire;
- mettre hors jeu Sidi Ould Cheikh Abdallahi;
- participer aux élections;
- reconnaître le coup d'Etat en acceptant la démarche de Daddah qui a clairement soutenu et la fronde et le coup d'Etat.
En lisant au fond les accords de Dakar, on se rend compte qu'Aziz sort renforcé et que les Prévisions d'Ibrahima Mokhtar Sarr deviennent un language prophétique.
Le FNDD est le plus grand perdant dans tous ce virage stratégique. Et à l'heure des nouvelles candidatures ce groupement va se déchirer car chaque parti voudra présenter sa candidature. Au bout du compte on peut dire qu'AZIZ a piègé l'opposition au Coup D'Etat.
La ligne stratégique de l'AJD/MR sort renforcé encore une fois de plus. Notre participations aux élections a mis le FNDD sous pression et aujourdhui aucun de ces pôles ne peut se passer de l'AJD/MR. Nous restons un parti conséquent ayant le sens de la prévision et de la lecture objective de la réalité. Ce qu'Ibrahima Sarr avait dit dans son texte, la transition en dérive, c'est largement vérifié durant le coup d'Etat. Les accords de Dakar viennent renforcés notre prise d'Acte.
Cela veut dire, paraphrasant un philosophe, quand on épuisé tous les chemins, il faut revenir sur la démarche stratégique de l'AJ.D/MR.


2.Posté par Djibril BA le 04/06/2009 19:42
Cessez donc de vous battre car tous vous êtes perdants. Les seuls gagnant restent ceux qui de tout temps vous ont domminé soumis vaincu humilliés.
Eux continuent leurs valses à vous de vous ettripper.

3.Posté par Xmandiallo le 04/06/2009 19:57
Je crois les amis FNDD doivent maintenant se taire, les militaires et les candidats qu'ils traitaient de tous les mots, ils ont rejoints les pauvres opportunistes. Diko si j'étais vous, je vais m'en prendre plutôt à mes amis FNDD que AJD/MR, ils vous ont trahi comme ils l'ont toujours fait dans le passé. Maintenant ils vont légitimer aziz s'il gagne je dis bien s'il gagne. Arrêtez de vous attaquer à Ibrahim qui est plus visionnaire que vous tous , et devient ridicule alors que vous avez accepté ce que vous aviez refisé pendant 9 mois en mettant le pays en insécurité totale. Bocar Ba tes propos sont sages, nous te souhitons beaucoup de courage et ne laisse pas faire par des traitres et des opportunistes qui ne croient plus en rien rien du tout sauf à des postes ministériels, pauvre FNDD.

4.Posté par Diko Hanoune le 04/06/2009 20:17
Votre réponse n'est pas à la hauteur des questions soulevées.
Vous ne pouvez ignorer la situation délicate dans la quelle l'AJD/MR s'est empêtré.
Normalement les dirigeants de l'AJD/MR devaient assurer le rôle de négociateurs
entre les deux parties en conflit mais cela n'a jamais été le cas.
Au contraire l'ajd/mr s'est livré dans le marathon de dénonciation calomnieuse des opposants au putsch et l'ex-président élu démocratiquement par la majorité des Mauritaniens.
L'attitude d'hostilité que vous avez manifesté tout le long de la crise constitutionnelle à un président élu par la majorité des Mauritaniens,a émis un message fort de désaveux à l'ensemble du peuple mauritanien offenser et humilié dans sa dignité.
Ô mon cher Bâ Bocar s'il y a eu des gens qui ont fantasmé ,se sont bien les partisans de l'ajd/mr.
Vous ne devez pas prendre mon opinion comme une attaque mais plutôt une alerte à vos dirigeants afin qu'ils se ressaisissent en demandant pardon au peuple Mauritanien bafouait dans sa dignité pour l'erreur commise en suivant aveuglement un putschiste.
J'aurai bien voulu que mon message passe inaperçu mais le problème soulevé est tellement prévisible beaucoup de partisans de l'ajd/mr ont régi dont certains violemment comme ils savent le faire en arborant des insultes de tout genres.
Je vous pose une question pourquoi Ould Abdel Aziz n'a jamais invité l'ajd/mr et les autres pseudos candidats dans les négociations internationales?
Une autre question:pourquoi Ould Abdel Aziz n'a pas consulté ni demander l'avis de l'ajd/mr avant de signer l'accord de Dakar?
Je vous remercie.
Diko Hanoune
La lutte continue.

5.Posté par bravo de boghe le 04/06/2009 20:54
MONSIEUR DIKO DIIIRE HOK

6.Posté par Alassane Sow le 04/06/2009 22:14
D'abord félicitations à Bâ bocar pour sa brillante prestation sur kassataya.
Bâ Bovar, ne perdez pas votre temps à répondre à des gens qui ont choisi, délibérément, de faire de l'AJD/MR leur principale cible. C'est quand même étonnant que ceux qui crient partout démocratie, soient ceux dont le seul rêve est de voir certaines personnalités politiques disparaitre. Sarr n'est pas le seul à se présenter, mais c'est le seul dont on souhaite la disparition de son parti. Quelle conception de la démocratie!

7.Posté par Foulah le 04/06/2009 22:59
Bâ Bocar votre présence sur kassataya sera dans la mémoire longtemps. Vous nous avez offert un entretien exemplaire de dignité, d'honnêteté, de respect. Merci.

8.Posté par BALA le 05/06/2009 00:43
S'il y'a des gens qui doivent demander pardon au peuple mauritanien, ce serait bien les signataires des accords de Dakar qui ont demandé à SIDIOCA de signer son arrêt de mort politique et permettre à un homme consideré comme un putschiste il y'a si peu, de se presenter aux élections présidentielles. qu'il est en mesure de gagner.M.Ibrahima Moctar Sarr ne demandera pardon à personne.La Démocratie suppose le respect du choix de chacun et le peuple a le dernier mot.Attendons les resultats des prochaines élections.Feu Hassan II disait :"Je ne reconnais pas à mon peuple le droit de dire à telle ou à telle population africaine;l'habit qu'elle devra mettre sur le corps".En le paraphrasant je dirais que nul n'a le droit d'indiquer à un parti politique le chemin qu'il devra emprunter.Et surtout si on n'en a pas L'ETTOFFE.
YO WUUR DOWLA MORITANI
YO WUUR AJD/MR
YO WUUR IBRAHIMA MOCTAR SARR.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4