Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Président de la République supervise le lancement des journées


Le Président de la République supervise le lancement des journées
Le démarrage officiel des Journées Nationales de Concertation (JNC) sur les réfugiés mauritaniens au Sénégal et au Mali a été supervisé aujourd’hui par le Président de la République M. Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, en présence du :

Premier ministre Zeine Ould Zeidane, du ministre de l’Intérieur M. Yall Zakaria, du Ministre Secrétaire Général de la Présidence de la République M. Yahya Ould El Waghef, du Représentant du HCR en Mauritanie pour les Réfugiés, du Président des JNC M. Ahmed Ould Sidi Baba, des membres du Gouvernement, des Présidents de deux chambres du Parlement, du chef de file de l’opposition, des walis, des diplomates accrédités auprès de Nouakchott, des représentants des partis politiques, des organisations des Droits de l’Homme, de la Société Civile et d’importantes autres personnalités.

Il faut noter également la présence remarquable des représentants des réfugiés mauritaniens qui se sont déplacés du Sénégal, du Mali et d’autres contrées pour participer à cette étape décisive dans le retour des réfugiés et l’intégration sans fausse note de nos compatriotes expatriés depuis 19 ans.


Dans son discours à l’occasion du coup d’envoi des JNC, le Président de la République a défini d’emblée ces journées comme le couronnement d’un processus de concertations déjà engagé ces dernières mois avec les principaux concernés et acteurs de l’opération en vue d’identifier les mesures organisationnelles et autres pour le retour digne de nos frères réfugiés au Sénégal et au Mali.

Le Président de la République a souligné ici qu’il s’agit aussi d’un engagement qu’il avait pris sur lui-même lors des dernières élections présidentielles et dont il a réitéré l’importance lors de son investiture et au cours de la remise de la lettre de mission au Premier ministre. Toujours selon lui, « le retour digne de nos compatriotes constitue l’un des axes prioritaires de l’action du gouvernement telle qu’elle se présente à travers la Politique générale de celui-ci ».

Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a ajouté qu’il concrétisera Incha Allah cette promesse très chère à lui du retour digne des déportés mauritaniens dans leur Patrie, qui dira t-il a fait l’objet d’un consensus national. Il a rappelé ici que les concertations précédentes se sont déroulées dans un climat favorable entre tous les acteurs politiques ; ce qui selon lui a permis de se comprendre avec les bailleurs de fonds et par la suite à parvenir à la signature de l’accord tripartite du 12 novembre dernier entre la Mauritanie, le Sénégal et le HCR.

Le Président de la République a insisté sur l’aspect des solutions à apporter pour le règlement de cet épineux dossier en soulignant que l’opération du retour digne ne suffit pas à elle seule pour surmonter ce problème, mais que la question du bien-être, de l’intégration totale sont aussi des aspects sur lesquels il faut travailler pour que la réinstallation de nos compatriotes ne souffre d’aucune fausse note.

Il a souligné ici les nombreuses mesures entreprises ou en cours d’examen visant à réaliser une insertion véritable des réfugiés dans la vie active par le renforcement des activités agricoles et pastorales, la construction d’infrastructures routières, sanitaires, éducatives…

Le Président de la République a cité ici le programme en cours d’élaboration pour la circonstance qui selon lui sera soumis en décembre prochain au groupe de concertation pour rehausser le niveau de vie des citoyens sur toute l’étendue du territoire national.

Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a ajouté que les autorités nationales ne cherchent pas par l’organisation du rapatriement des réfugiés mauritaniens à créer de la diversion ou de la provocation, mais au contraire à jeter les bases de l’unité nationale, à corriger l’injustice commise par l’Etat, à instaurer le brassage des communautés, à cicatriser les blessures pour bâtir l’avenir. A ce passage, le Président de la République a été chaleureusement applaudi par la salle.

Poursuivant son discours d’ouverture, il dira que la Mauritanie de demain ne peut se faire par des règlements de compte, mais uniquement par le consensus, le dialogue, la recherche de la souveraineté, la réconciliation avec soi, la préservation et la consolidation des acquis démocratiques loin des intérêts particularités et conformément aux recommandations de notre Sainte Réligion l’Islam.

Enfin, le Président de la République Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi a terminé son allocution fortement ovationnée en ajoutant : « voici nos grands nos objectifs et sans doute les rêves que nous souhaitons tous voir se concrétiser le plus vite possible. Je suis confiant que la fin de ces journées nationales de concertation aboutissent à la réalisation de ces rêves ».

Avant le mot d’ouverture du Président de la, le Représentant du HCR en Mauritanie pour les Réfugiés a énuméré les grandes étapes franchies par la Mauritanie depuis l’accession au pouvoir des nouvelles autorités et de concert avec les pays d’accueils des réfugiés et le HCR pour arriver à l’accord tripartie signé le 12 novembre courant qui dira t-il est l’aboutissement d’un véritable chantier de réinstallation des réfugiés mauritaniens dans leur pays.
le renovateur
Mohamed Lemine via cridem
Jeudi 29 Novembre 2007 - 13:47
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte