Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Nous sommes revenus à la case départ.

Le peuple est un souverain sans mémoire. Le pardon lui est aussi naturel que l'ingratitude.
LATZARUS (Louis)


Nous sommes revenus à la case départ.
"Nous ne sommes pas loin de penser, sauf surprise, maintenant que les choses sérieuses vont commencer, qu'on s'apercevra très vite que face à Aziz tous les candidats seront cette année des poids plumes, nous pouvons nous tromper la politique n'étant pas une science exacte."
Ce furent mes mots, suite aux accords de Dakar, dans un article intitulé : A vos marques, prêts? repartez!, je ne m'étais pas trompé.


Mohamed ould Abdel Aziz
-Pour le président élu, Mohamed Ould Abdel Aziz, sa victoire au premier tour a surpris toute la classe politique.

Pourtant des couacs n'ont pas manqué dans sa campagne. Au niveau de son directoire, la communication a été défaillante sur plusieurs aspects. Le projet du candidat n'a pas été suffisamment mis en relief, se réduisant essentiellement à dénoncer la corruption, un peu comme le thème de l'insécurité du candidat Chirac face à Jospin.... Le discours sur la démocratie inaudible, il est vrai que l'ex général parlant de démocratie et de droits de l'homme dans cette campagne, c' était risqué. Apparemment, le candidat improvisait ses discours et martelait ses vérités, heureusement pour lui, laissant de côté une équipe de campagne plus préoccupée à faire sa promotion qu' autre chose. Un quotidien de la place n'avait pas manqué de tirer la sonnette d'alarme pour alerter Aziz, peut être l'avait t-il entendu?. En tout cas le directoire de campagne a été dépassé par l'événement. On peut relever néanmoins, selon nos sources, l'apport déterminant et sérieux de Yall Zakaria, ancien ministre de l'intérieur de Sidi, dans la dernière semaine de campagne. Aziz a gagné face à ses concurrents, il a affirmé vouloir travailler avec des mauritaniens compétents, est là son premier défi.

-Messoud ould Boulkheir 16%.
Ce score en réalité, masque mal un tassement des forces regroupées au sein du Fndd ( l'UFP, l'APP, et une partie des militants Adil et de la société civile).Il faut reconnaitre que ce score est faible par rapport à la dimension de l'homme dont le porte parole n'était autre que la fille du président renversé. Messoud Ould Boulkheir néammoins garde intact ses forces, il est un peu comme ces bons vins, dont les connaisseurs disent qu'ils se bonifient en vieillissant.Son prochain fauteuil de chef de file de l'opposition, s'il l'accepte, pourrait être bénéfique pour notre démocratie à construire.

- Ahmed ould Dadah a "tiré sa révérence". Ses 13% ne permettent que de constater la fin du parcours d'un grand opposant à Taya. Au crépuscule de sa carrière politique, nous ne pouvons que le remercier d'avoir été un des principaux animateurs de la vie politique de la Mauritanie, pendant ses derniéres décennies. Peut être qu'il serait plus heureux en dehors de l'arène politique, pour le bien être des mauritaniens, s'il tenait ses promesses de partir en cas de défaite?

-Ibrahima Moctar Sarr:Il est désormais dans la cour des grands. Malgré son recul de 8% à 5% en deux ans, il gagne au classement de la 5e à la 4e place. Le candidat de l'Ajd/mr a souffert d' une campagne longue, de la volonté de Aziz décidé à faire la différence dés le 1er tour dans la vallée, de la campagne de Taquadoumy et des frondeurs de l'Ajd/mr, et du manque de moyens. Mais Ibrahima Moctar Sarr a pu noter avec satisfaction que son discours sur la cohabitation, le partage du pouvoir et des richesses, sur l'égalité des citoyens faisait mouche, il faut compter encore pour longtemps avec ce fils du fleuve.

- Jemil ould Mansour, contrairement à Ibrahima Moctar Sarr, il n'a pas été loin de son poids électoral, me semble t-il. Ce grand résistant contre Taya continue à assumer sa liberté de ton, et le choix de ses alliances.

-Ely ould Mohamed Vall: il se prenait pour Amadou Toumani Touré, il est ce qu'il a été pendant vingt ans, le directeur de la sûreté de Taya. les Tarzans l'ont renvoyé à ses conférences à travers le monde. Adieu Ely!

- Kane Hamidou Baba: Cette premiére candidature, j'en suis sûr, appelle d'autres. Laissons lui le temps de se remettre d'une campagne difficile. Le retour de Dadah n'a pas facilité les choses pour l'homme de Tékane.

- Hanana: il a payé le manque de crédibilité de sa candidature, peut être pensait-il à un second tour?

- Ould Meimou: il n'a pas pu s'exprimer, je cherche encore son discours.


Aziz a gagné, le pays s'est prononcé.

"Quand vous lisez dans les journaux «le pays s’est prononcé», comprenez qu’une moitié de la nation a réussi à opprimer l’autre."
LATZARUS (Louis)

Ousmane Abdoul Sarr
Jeudi 3 Septembre 2009 - 12:29
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Xmandiallo le 30/07/2009 15:05
Excellente analyse, le peuple a choisi, en tant que démocrate nous devrons respecter leur choix. Espérons seulement qu'Aziz ne decevra pas ses électeurs.
Merci Ousmane Abdoul Sarr, tu es le meilleur.

2.Posté par nostno le 30/07/2009 16:18
merci mr sarr, on doit continuer, ce n'est pas facile attendons de voir, car 50 ans d'avantage, aziz n'est pas fou, on ne lui donne pas un blanc-seing, vous avez les nouvelles de votre ami soumaré, ocvidh çà ne va pas.

3.Posté par Jameson le 31/07/2009 00:26
Ousmane, excellent texte, un suivi très logique de ta pensée depuis des mois.Merci.

4.Posté par kalidou demba le 31/07/2009 00:53
Grand ousmane soit prudent c mm pas par rapport au texte.je me rappele etant tout jeune en 1984 tout mon quartier criait ,chantait,dansait pour la venue de maouya.
On est entrain de refaire la mm chose avc aziz(QUE MAOUYA A DOMPTAIT)PRUDENCE
ET SURTOUT KE beaucoup suggere ke tu soutien en coulisse mm si tu persistes a dire ke ta position est neutre-

5.Posté par NGAARI LAAW le 31/07/2009 20:25
USMAAN SAAR KO AAN WONI NGAARI AVOOM, SEYDI SAAR.Merci beaucoup pour le travail que vous faites et votre analyse est juste rien à ajouter.Courage, nous vous soutiendrons et quoi qu'il arrive. J' ai envoye un posting que vous ne voulez pas sortir, je comprends...

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4