Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

ANCIENS DICTATEURS AFRICAINS : LE PARLEMENT DE L'UE RECLAME DES PROCES.


ANCIENS DICTATEURS AFRICAINS : LE PARLEMENT DE L'UE RECLAME DES PROCES.
STRASBOURG - Le Parlement européen a dénoncé hier, dans une résolution, l’impunité dont continuent de jouir d’anciens dictateurs africains, et demandé qu’ils soient traduits en justice sans plus tarder.
Dans ce texte, les eurodéputés relèvent que « plusieurs anciens dictateurs africains, en particulier Charles Taylor (Sierra Leone), Mengistu Haïlé Mariam (Ethiopie) et Hissène Habré (Tchad) et leurs complices coulent aujourd’hui des jours paisibles en toute impunité ».
Ils appellent en conséquence l’Union Africaine « à engager des actions concrètes contribuant, au niveau régional, à lutter contre l’impunité », à « développer ses institutions pénales », et à « organiser une meilleure coopération judiciaire entre ses membres et avec les autorités d’autres continents pour réduire l’impunité des crimes contre l’humanité » en Afrique.
Ils invitent aussi « le Sénégal à garantir à Hissène Habré un procès équitable en l’extradant vers la Belgique faute d’alternative africaine », et le gouvernement du Nigeria à déférer « sans tarder Charles Taylor devant le tribunal spécial pour le Sierra Leone ».
Vendredi 17 Mars 2006 - 11:40
Vendredi 17 Mars 2006 - 11:52
LE SOLEIL
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 589