Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Adama NGAIDE : Le comment est Mythique

Bonjour à toutes et à tous,
Nous faisons face à une impasse évidente de nature sociale et politique. Elle nous habite et assiége toutes nos organisations (Politiques, sociales, de droits de l’Homme et même villageoises………..). Cette crise exige une participation sans exclusive de chacun. En effet, depuis 22 ans, nous vivons dans cette crise mais nous vivons de cette crise. Crise socio-politique au sommet du pouvoir, Impasse economique, crise de l’intellect et enfin crise de l’opposition. En effet, si Taya a sévi, c’est que nous n’avons pas été capables pendant 21 ans de le défier. Si en Mauritanie des intellectuels et des politiciens mondains sévissent, c’est que nous avons failli à notre mission de surveillance et d’éveil. Si le soi-disant coup d’état a eu lieu, c’est que nous ne sommes pas encore en train d’agir positivement sur notre destin. Si enfin, cette espèce de transition nous préoccupe au point de mobiliser des ressources monétaires et intellectuelles pour aider à designer un présidant déjà connu, c’est que nous avons simplement échoue.


Ces crises sont toutes importantes. Toutefois, a notre avis, de toutes ces crises, celle de l’intellect et de l’opposition nous semble etre des plus inquiétantes pour l’avenir. Forces motrices de toute lutte, les intellectuels et les politiciens dignes du nom ont un role sublime d’eveil et de surveillance permanente pour nous tirer de nos lourdes lethargies.

Que nos «vrais intellectuels» et nos «vrais politiciens» le sachent ! La critique est indissociable de la lutte ! Elle est à la lutte ce que le soleil est à l’univers. La critique nourrit, elle eclaire et elle fait avancer ceux qui ne sont pas trop imbus au point de croire que leur mission est DIVINE.

L’une des qualités d’un intellectuel ou d’un homme politique est d’abord d’avoir la capacité d’accepter les critiques constructives mais aussi de comprendre qu’a la limite de chaque pensee politique, il peut exister (ou il existe) une autre pensee qui pourrait être plus objective, plus élaborée et plus consistante. N’oublions jamais que le changement politique tant attendu, exige comme ce fut le cas dans beaucoup de pays, un sacrifice important qui passe d’une part, par une prise de conscience profonde de nos obligations, et d’autre part, par une compréhension de la délicatesse qui réside dans la lutte surtout lorsque des forces invisibles interviennent. Forces qui ne sont pas toujours favorables au droit et a la justice. VERITABLE PROBLEMATIQUE pour l’Humanité.

Et pourtant la bataille pour la justice, l’equite et le droit n’appartient qu’a ceux et celles qui ont bien compris leur mission. Nous aspirons, tous et toutes, aux valeurs universelles de paix, de justice et de droit. C’est notre option. Nous aspirons aussi, sans etre jaloux ni egoistes, a promouvoir une categorie d’intellectuels et de politiciens vrais donc capables d’analyses, de critiques solides et de reflexions scientifiques sans pretendre detenir des solutions indepassables. C’est justement sur la base de cette obligation, que nous trouvons normal que des critiques, des attaques et des suspicions foisonnent de partout. Elle exprime, contrairement a ce que pensent les imbus, une vivacité de nos esprits et elle atteste de la multiplicité des stratégies qui pourraient prendre un combat (ou la lutte, c’est selon).

Aujourd’hui nous constatons que l’attente a été trop longue et que les stratégies n’ont pas été efficaces d’où l’impérieuse nécessite de corriger; A ce sujet l’opposition a une enorme part de responsabilite car son slogan n’est reduit qu’a des exhortations quotidiennement trahies par des resquilleurs mais aussi par des levees de boucliers d’intellectuels infeodes a l’ideologie des certitudes closes. Nous devons dépasser les insultes gratuites et les discours blindes qui n’honorent pas notre lutte. De telles pratiques ne rassemblent jamais et finissent toujours par diviser et débouchent le plus souvent sur des évènements tragiques et sans lendemains.

Les politiciens et les organisations politiques ont un rôle autre que celui-la et il demeure certain que l’action des intellectuels est plus que recherchee surtout a l’heure ou des attitudes negatives ralentissent et/ou empechent la naissance d’un sursaut national necessaire a un changement radical viable. Soyons honnete! Allons-nous continuer jusqu’a la fin des temps a blamer les autres sans avoir un regard critique sur l’incurie qui nous est infligee consciemment par nos propres «allies»? Allons-nous continuer à tirer sur tout le monde sans prendre le courage de nous doter des moyens politiques et intellectuels pour rendre inoperant nos adversaires?

Nous sommes d’accord que la crise actuelle est due à l’incapacité accumulée, a la malhonnetete de ceux qui nous ont dirige, mais il demeure certain que nos responsabilites sont aussi engagees à cause de nos silences, nos insouciances, notre etroitesse Et Surtout Nos Tactiques Vaines Qui, En Réalité, Ont Toujours Vise A Eliminer Des Opposants, par egoisme et lachete.

Ce sont de telles attitudes injustes qui s’étaient exprimées lorsque, il y’a plus d’un an, nous nous attaquames de facon juste, au fameux Comite des droits de l’Homme qui, apres une scandaleuse assemblee generale avait reconduit, sans égard pour les textes, des individus qui veulent sévir à jamais. Ce sont ces pratiques opaques que nous avions denonce ; Nous avions essuye des insultes feutrees savamment distilleees par des «delinquants virtuels» arc-boutees a des ideologues suffisants.

De tels agissements sont incompatibles avec les efforts visant à asseoir une opposition forte. C’est pourquoi il est necessaire d’arreter un tel cinema car c’est à ce niveau que RESIDE LE MENSONGE ET LA TROMPERIE. Nous ne pouvons pas nous offrir le luxe de continuer à nous consoler injustement en commettant quotidiennement des actes qui, non seulement desserve notre cause, mais aussi apportent un dementi percutant a tous ses discours "pret-a -porter".

Sinon les differentes opinions exprimees sur notre opposition ne sont pas des critiques dirigees contre qui se soit, mais elles expriment un appel a une revision profonde de nos approches. Elles suscitent, peut-etre, des frustrations, des peurs mais elles ont aussi l’avantage d’inciter les uns et les autres a des interrogations, a des remises en cause POSITIVES. Elles sont necessaires en ce qu’elles interpellent les consciences pour aider a la formation d’une opposition capable de franchir les paliers de la longue marche. De surcroit, la gravite de la situation que nous avons vecue doit profondemment interpelle nos consciences, nos tactiques, nos regroupements pour REVOIR DE FACON CRITIQUE nos échecs. Regardons-nous dans les yeux. Ce systeme qui est la devant nous temoigne, en verite, de nos incapacites a relever les defis politiques et intellectuels.

En verite, nous avons toujours choisi de jouer la facilite, de ruser malhonnetement et de chercher à nous consoler de facon injuste en evoquant, par litanie, les crimes et les deportes pour tuer dans l’oeuf les critiques qui ne constituent que la FORCE MOTRICE de tout combat. En effet, les oppositions qui reussi ont, a des moments precis de l’histoire, pris le soin et la decision de corriger sans sentiments leurs faiblesses. Chemin faisant, elles se sont appropriees des strategies orientant positivement leur marche vers le succes.

C’est en se dotant d’une veritable conscience politique et d’une demarche intellectuelle raffinee que nos attitudes negatives changeront et nous agiront positivement sur notre destin.

Nous devons savoir que le job de l’opposition est lourd, difficile mais nous n’avons aucun choix que de l’assumer. Notre histoire politique est TRAGIQUE. Notre mission est GRAVE, tres GRAVE mais pour l’assumer pleinement, il nous faut polariser nos divergences sur une seule question celle du COMMENT. A l’heure, ce « Comment est MYTHIQUE ».

Adama NGAIDE dit Ibrahima. USA


Mercredi 29 Mars 2017 - 10:53
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543