Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Communication Diariatou Toumbo 64ème session du comité contre la torture


Je suis veuve d’un officier mauritanien de la marine nationale, au nom de Sall Oumar, arrêté le 21 novembre 1990 à Nouadhibou, assassiné le 26 Novembre 1990, suite à des tortures et traitements cruels et inhumains, selon les informations dignes des rescapés du sinistre camp d’Inal.
Depuis la date de la disparition de mon mari, je n’ai obtenu aucune information relative à son sort, la suite réservée à sa disparition ; s’il et mort le lieu de sa sépulture, sans parler d’action juridique pour le droit à la vérité et à la justice.

Le rapporteur spécial des nations unies sur la torture, lors de sa mission en Mauritanie du 25 janvier au 06 février 20016, a recommandé à la Mauritanie, pour lutter contre l’impunité d’actes de tortures récents, d’avoir le courage d’affronter son passé douloureux, de mettre en place une commission d’enquête indépendante afin d’élucider les crimes commis à l’encontre de la communauté noire, les années 1990/91, qui peuvent être classées par aucune loi d’amnistie.

Je demande au comité contre la torture, d’engager la Mauritanie à respecter ses engagements internationaux, d’abroger la loi d’amnistie 93-23 du 14 juin 1993 et de mettre en place une commission indépendante pour apporter la lumière sur les crimes de génocide des années 90/91.
Je vous remercie

Source: Dieng Cheikh Tidiane
facebook
Mercredi 25 Juillet 2018 - 18:07
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 547