Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Concertons-nous, organisons-nous et agissons en conséquence.


Concertons-nous, organisons-nous et agissons en conséquence.
" Je crois que, le mal, que l’occupant nous a fait, n’est pas encore guéri, voilà le fond du problème. L’aliénation culturelle finit par être partie intégrante de notre substance, de notre âme, et quand on croit s’en être débarrassée, on ne l’a pas encore fait complètement.

Le combat qu'on nous livre est un des combats les plus violents. Il faut savoir que l'adversaire vous tue intellectuellement, il vous tue moralement avant de vous tuer physiquement mais c'est de cette manière qu'on a éliminé des groupes entiers. On vous nie en tant qu'être moral on vous nie en tant qu'être culturel on ne voit pas l'évidence, on ferme les yeux, on compte sur votre aliénation, sur votre complexe, sur le conditionnement et les réflexes de subordination et sur tant de facteurs de ce genre . Et si nous ne savons pas nous émanciper d'une telle situation par nos propre moyens mais il n y a pas de salut.

Alors le poids des arguments c'est du côté des africains. Pour moi l'enjeu c'est une prise de conscience des générations futures. Réconcilier les civilisation africaines avec l'histoire pour rendre possible un corps de sciences humaines et toute mon activité est dirigé vers l'avenir. Je ne me délecte pas du passé et mon attitude n'est pas une attitude passéiste.
Formez-vous et armez-vous de sciences jusqu'aux dents et arrachez votre patrimoine culturel. A formation égale la vérité triomphe et aucune paresse ne pourra nous dispenser de cet effort ».
Cheikh Anta DIOP.

A méditer ci-dessous aussi l’axe de réflexion que donnait Martin Luther King Junior à l’issu du déclenchement de sa campagne d’actions directes.

« Mais, direz-vous, pourquoi l'action directe? Pourquoi les occupations de comptoirs, pourquoi les marches, etc. ? N'aurait-il pas mieux valu s'en tenir à la méthode des négociations?

Vous avez raison, et la négociation est le but même de l'action directe.
Nous cherchons à créer un état de crise en entretenant une tension suffisante pour obliger à négocier avec un groupe qui s'y est toujours refusé. »

Pour négocier il faut être en position de négocier. Si on n’est pas en position de négocier c’est qu’alors on pose des doléances en attendant la bonne volonté du puissant à les satisfaire.

Espérons, pour le bonheur de tous que les doléances soient satisfaites en attendant que les victimes eux construisent les conditions nécessaires à une vraie négociation.

On ne demandera jamais à un système de se faire Hara Kiri. Ayons une convergence d'initiatives et mutualisons.

Ceux qui n'ont jamais compris pourquoi ce système s'est construit ne comprendront jamais le pourquoi la nécessité à faire bloc pour le démanteler.

Que reprochons-nous aux idéologues et aux bâtisseurs du système ?

Ne l'ont-il pas construit sur des bases d'une revendication identitaires : l'arabité ?
Ne l'ont-il pas construit sur le de refus de tutelle d'une puissance régionale : Le Maroc ?
Ne l'ont-il pas construit sur les fondements de leur système esclavagiste et tribal ?
Ne l'ont-il pas fait en s'appuyant largement sur notre contribution Oh combien utile pour l'existence de ce pays ?

La seule chose que nous pouvons leur reprocher c'est de l'avoir fait à notre détriment et de quelle manière ?

En nous dispersant, en nous spoliant, en nous martyrisant , en nous exilant en nous déportant .

Alors , comme le disait ci-dessus Cheikh Anta, les arguments et les actions sont de notre côté et si nous savons pas nous émanciper d'une telle situation par nos propre moyens mais il n y a point de salut.

Tel défi nous est lancé et nous ne saurons faire face que si nous nous livrons à
notre propre examen de conscience, à un bilan et à une mutualisation de nos
actions et de nos énergies seule garante de notre propre émancipation.

Concertons-nous, organisons-nous et agissons en conséquence.


Djibril BA
Mardi 12 Décembre 2017 - 11:53
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543