Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Conférence de presse du NDI : L’unilatéralité du processus électoral déconseillée


Conférence de presse du NDI : L’unilatéralité du processus électoral déconseillée
Lu sur Cridem.
Au terme d’une visite qu’il a effectué dans notre pays, l’Associé Principal et Directeur Régional pour le Maghreb et le Moyen Orient M. Lee Campbell, a organisé une conférence de presse ce jeudi au siège de National Democratic Institute (NDI.

Une conférence de presse au cours de laquelle il a dressé le rapport de son séjour de deux jours à Nouakchott, avant de répondre aux questions soulevées par les journalistes.

Au cours de cette visite en Mauritanie effectuée du 17 au 19 mars courant, M. Lee Campbell avait rencontré plusieurs acteurs politiques nationaux. Il a eu également des réunions avec des leaders de la société civile, des syndicats ainsi que des représentants de la communauté internationale opérant à Nouakchott.

A chaque fois, l’ordre du jour a porté essentiellement sur les perspectives des élections envisagées par les autorités militaires et fixées au 6 juin prochain. Au cours de ces multiples contacts avec les segments politiques et Ong nationales, ainsi que les partenaires au développement, M. Les Campbell a pu examiner, avec ses interlocuteurs, diverses options en vue de la reprise du dialogue politique et un retour à la démocratie.

Pour le NDI, la conférence de presse une opportunité pour édifier l’opinion publique nationale et internationale sur le message que cet institut souhaite lancer par rapport à la crise politique actuelle qui sévit en Mauritanie et sa participation à un éventuel processus électoral.

Dans ses explications devant la presse, Lee Campbell a estimé que des élections tenues sans consensus entre tous les mouvements politiques et sans la pleine participation de tous les Mauritaniens, seraient de nature à entraver davantage le développement politique et économique du pays. Selon lui, "il y a plusieurs options possibles qui pourraient ouvrir la voie à un retour à la voie démocratique".

Très lucide dans ses propos, l’Associé Principal et Directeur Régional pour le Maghreb et le Moyen Orient poursuit en disant que même si "le HCE a annoncé l’organisation des élections en juin", il serait important de reconnaître qu’avec l’organisation techniquement acceptable d’élections, "un processus électoral unilatéral perçu comme inéquitable, non représentatif et non compétitif, ne serait pas conforme aux normes internationales".

En conclusion M. Campbell a indiqué que le NDI "étant l’un des organismes qui supervisent l’observation des élections et consolidant 20 ans d’expérience dans plus de 90 pays dans le monde, l’Institut ne va pas envoyer d’observateurs en Mauritanie sans que le Président démocratiquement élu et les principales forces politiques en Mauritanie n’auront pas parvenu à un consensus sur un processus conduisant à un retour à la démocratie".

A titre de rappel, notons que l’Institut National Démocratique (NDI) est un organisme non partisan à but non lucratif qui œuvre, avec des partenaires locaux, pour la promotion de la transparence et la bonne gouvernance dans le monde.

Il a ouvert un bureau en Mauritanie depuis 2006 et apporte, depuis cette date, une assistance technique aux organisations de la société civile, les partis politiques et aux parlementaires Mauritaniens.

MOM pour Cridem
Source: cridem
Jeudi 19 Mars 2009 - 21:25
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543