Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Déclaration de l’AVOMM : Non à l’hommage à Mandela à Nouakchott !


Déclaration de l’AVOMM : Non à l’hommage à Mandela à Nouakchott !
Le sommet de l’Union Africaine se tiendra à Nouakchott en Mauritanie en fin juin début juillet 2018, à l’invitation du président Mohamed Ould Abdoul Aziz en présence du président français Emmanuel Macron. Le président mauritanien entend profiter de cet événement pour rendre un hommage à Nelson Mandela.

Il est surprenant de voir l’actuel président mauritanien, fidèle au système fondé sur le racisme et l’esclavage depuis l’indépendance de la Mauritanie en 1960, mettre à son agenda politique, un hommage à l’homme qui a consacré toute sa vie au combat contre le racisme. Comment Aziz peut-il se targuer de rendre un hommage au tombeur de l’apartheid, alors que son modèle fut l’ancien dictateur raciste Ould Taya ?

Au cynisme se mêle la démagogie doublée de l’obscurantisme. Faut-il le rappeler, le président mauritanien en exercice est non seulement un usurpateur du pouvoir, mais se prépare surtout à un troisième mandat si le président français ne l’en dissuade pas.

Aziz n’est-il pas en effet l’inventeur du génocide biométrique comme stratégie de continuation du génocide perpétré par Ould Taya durant les années 1989 à 1992 ?

Que veut le président mauritanien à travers ce sommet qui entend célébrer en présence du président français la grandeur de l’homme qui a émancipé son pays de l’un des systèmes les plus odieux connus de l’histoire de l’humanité ? Quel message Ould Abdoul Aziz veut envoyer, lui qui a fermé toutes les possibilités à la communauté africaine noire mauritanienne et a mis en échec le bon voisinage avec le Sénégal et la dynamique de progrès et de développement voulue par les pays du continent ?

Il faut dire que Ould Abdoul Aziz cherche à divertir les présidents africains et le président français par rapport à son défi permanent contre toute perspective politique en faveur de la justice, de la démocratie et de la liberté. Le président mauritanien n’est animé par aucune volonté politique d’ouverture et de construction d’une société mauritanienne libérée du racisme, de l’esclavage, du tribalisme et du conservatisme.

L’impunité et le manque de respect des droits fondamentaux de la citoyenneté des populations africaines mauritaniennes et des étrangers ressortissant des pays africains résidant en Mauritanie constituent le fil rouge de sa politique. Ould Abdoul Aziz entretient l’apartheid à la mauritanienne qui repose sur l’obscurantisme, la terreur, la mystification et la manipulation des dirigeants africains et de l’opinion internationale. Le président mauritanien se présente comme le grand champion de la lutte contre le terrorisme au Sahel et un rempart contre l’immigration clandestine, ce qui ne correspond pas à la réalité de sa politique.

Par son mutisme et sa posture qui sont des masques d’une politique du déni de citoyenneté de la communauté africaine noire, privée de tous ses droits et de sa dignité à vivre paisiblement dans son propre pays, le président mauritanien entretient le flou démagogique et l’amalgame.

AVOMM en tant qu’association de défense des droits humains, attire l’attention des chefs d’Etat africains contre la mascarade organisée par le président mauritanien à travers la tenue du sommet de la plus belle institution du continent, dont la mission est d’œuvrer à la réalisation de la solidarité, de la fraternité et de la coopération entre les peuples africains.

AVOMM dénonce également l’évocation de la grande figure de l’émancipation du peuple sud-africain, Nelson Mandela par le président mauritanien. Le nom et l’œuvre de Madiba ne sont pas à associer à des manœuvres politiciennes d’un président qui n’a comme souci que la préservation des intérêts de sa tribu et de ses propres intérêts. Ould Abdoul Aziz constitue un danger pour la survie de la Mauritanie.

Nous interpellons le président français attaché non seulement à la justice, à la paix et à la démocratie, mais également au respect de la dignité humaine dans sa dimension éthique. Le sommet de Nouakchott à l’invitation du président Ould Abdoul Aziz est une manœuvre dilatoire pour occulter le cynisme de sa politique dont la seule règle est la négation des droits humains les plus fondamentaux.

Nous en appelons à la responsabilité du président français et autres chefs d’Etat africains pour dissuader le président mauritanien dans sa volonté affichée de briguer un troisième mandat qui ne fera que conduire la Mauritanie au désastre.

Pour l’AVOMM : le porte-parole
Hamdou Rabby SY
Vendredi 29 Juin 2018 - 15:48
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 548