Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Disparition du "commandant Traoré" à bordeaux (Condoléances)


Disparition du "commandant Traoré" à bordeaux (Condoléances)
J'ai appris avec beaucoup de tristesse le décès du commandant Traoré Amadou Chérif. Dans le sillage de mon père et au gré de ses multiples affectations et fonctions de commandement, il me fut donné, dès mon adolescence, l’occasion de côtoyer et de connaître quasiment toute la première génération d’officiers (arabo-berbères et négro-africains) qui fut l’âme de l’armée mauritanienne naissante, et dont faisait partie le commandant Traoré Amadou. Je l’ai vu pour la première fois en 1965/1966 à Néma où il était venu dans le cadre d’une mission. Je l’ai côtoyé et davantage connu en 1970 à Nouakchott. Quand vous lui rendiez visite, il vous accueillait toujours avec le sourire, vous tenait compagnie, vous écoutait, causait avec vous, et quand vous vouliez vous retirer, il vous raccompagnait jusqu’à la porte de sa demeure, celle-là même qu’il quitte aujourd’hui pour de bon. Et cela, quel que soient votre âge, rang social, profession ou titre.C’est ce trait de sa personnalité, que j’ai perçu il y a près de 40 ans, qui me revient à l’esprit à chaque fois que son nom est évoqué. A fortiori quand il l’est en pareille occasion triste.Neddo noon yahata koy hoddiro alla[1]. Merci, monsieur Kane Bocar, de transmettre à sa famille, notamment à ma tante Natou, ses parents et amis, mes condoléances les plus attristées. Qu’allah l’accueille dans son paradis.

Boye Alassane Harouna.

--------------------------------------------------------------------------------
[1] Le destin de la personne est celui que lui définit le Créateur
Mercredi 4 Février 2009 - 08:54
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 555