Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ely Ould Mohamed : Le silence qui parle


Ely Ould Mohamed : Le silence qui parle
Il est des moments où le silence d’un homme est plus éloquent que sa parole elle-même. Surtout quand cet homme a occupé le sommet de l’exécutif et participé à une phase importante de l’évolution de son pays. Ely Ould Mohamed Vall fait partie de ces hommes.

Lui dont le nom résonnait dans les «escadrons de la sécurité » du président Taya, qui lui vouait une confiance aveugle ; ce qui lui a valu une vingtaine d’années à la tête de la direction de la sûreté nationale. Le colonel Ely ne pressentait pas durant que cette période du «tout-Etat » que son tour était venu pour diriger le pays. Rien ne le prédestinait surtout à renverser son compagnon d’arme.

Cette occasion est arrivée pourtant toute seule comme un beau cadeau du ciel. Le scénario était tellement subtil que les mauritaniens ont mis du temps à croire à ce faux exploit. Ils apprendront plus tard que le vrai chef d’orchestre du coup d’Etat contre le redoutable Taya n’était autre que le colonel Mohamed Ould Abdel Aziz, commandant du Basep.

Mais la personnalité du colonel Ely a fini par occuper le devant de la scène, sans réussir toutefois à étouffer la popularité discrète mais présente de son cousin Aziz. Le tandem marchait à merveille suivant les règles de la tradition. Le neveu et l’oncle ont apaisé leurs petites querelles pour mener jusqu’à son terme la transition démocratique, conclue en beauté par l’organisation d’élections libres et transparentes.

Durant toute la parenthèse du CMJD, des divergences entre les deux hommes surgissaient. Mais l’oncle était un diplomate futé pour risquer de mettre d’ébranler la quiétude du ménage. Aziz rappelait constamment Ely à l’ordre et s’il le fallait tapait du poing sur la table.

A la veille de l’élection présidentielle, les candidatures créèrent des divisions entre les militaires. Ely Ould Mohamed Vall choisit son camp politique où le Rfd est cité comme le protégé de l’ex-président du CMJD. Le colonel Aziz préféra parrainer la candidature de son beau-frère Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

La rupture entre les deux hommes sera consommée à moitié après l’investiture de Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi avant de l’être totalement à la suite du coup d’Etat du 6 août 2008. Ce qui a mis la puce à l’oreille de l’opinion au sujet de la brouille Ely-Aziz, c’est surtout le long silence d’Ely Ould Mohamed Vall. Un mutisme qui en dit long sur les rapports entre les deux hommes qui continuent de se regarder en chiens de faïence.

La crise qui frappait le pays était telle que, en affichant une indifférence face à l’évolution actuelle du pays, Ely Ould Mohamed Vall semble exprimer sa désapprobation totale à l’égard du coup d’Etat militaire, et tout dernièrement par rapport aux Etats Généraux de la Démocratie où l’absence de Ely fut interprétée comme un appel au boycott.

L’éventualité d’une candidature de l’ex-président du CMJD pourrait couronner le feuilleton politico-militaro-tribal entre les deux hommes.




La loupe du rénovateur :
Par Cheikh Tidiane Dia


Dimanche 11 Janvier 2009 - 19:05
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par diallo le 11/01/2009 22:52
Ely un génocidaire candidat, nous allons tout voir dans ce pays, pourquoi pas TAYA.

2.Posté par Diop le 12/01/2009 01:12
Tu as raison cher diallo, ely un criminel!

3.Posté par Diop le 12/01/2009 01:13
je voulais dire que aziz et ely sont des criminels

4.Posté par Diop le 12/01/2009 01:15
je voulais dire que aziz et ely sont des criminelsb Balas leur goordjiguene, hahaha! nowaye?SAFANA ?

5.Posté par Diop le 12/01/2009 01:17
Diallo Djieri mi wayriima, mi salmini mawdo o ! wallahi

6.Posté par Sileye le 12/01/2009 04:27
Diallo t'inquiète pas il sera jugé ce Vall........ comme son ami Taya. Les dossiers existent bel et bien. Les dossiers pour le jugement avancent. Jugement arrivera sous peu. Tu t'en doutes, non?

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543