Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Front social : la contagion s’étend au syndicat des instituteurs


L’inflexibilité des autorités ne semble pas faire plier les médecins grévistes plus que jamais décidés à continuer leur mouvement jusqu’à la satisfaction de leurs doléances. Pis, la contagion s’étend au syndicat de l’enseignement fondamental où c’est la deuxième semaine consécutive qu’un débrayage est observé.

Il semble donc qu’un vent de contestation souffle sur deux secteurs sensibles. Le gouvernement tarde à réagir, si ce n’est par l’intimidation et les menaces de suspension des salaires. Sur le terrain, après son assemblée générale, le syndicat des blouses blanches se mobilise pour faire aboutir ces revendications.

De son côté, le bureau exécutif du syndicat des instituteurs s’est fendu d’un communiqué dans lequel, il assure les instituteurs que leur combat ne sera pas vain. Tout comme il appelle à la continuité du mouvement et à la sagesse du gouvernement.

Pour le moment, les syndicats des deux corporations agissent chacun en solo, afin de mettre la pression sur le gouvernement et de forcer les portes du dialogue et de la concertation.

Même si les méthodes de revendications de ces syndicats sont différentes, leurs plateformes de revendications sont quasiment identiques. Elles tournent autour de l’amélioration de la situation socioprofessionnelle des travailleurs et leur droit à des conditions de travail décents.

Aujourd’hui, plus que jamais, il nous semble que ce front social prouve qu’il y a un profond malaise dans ces corps qui se traduit par l’attitude des syndicats. Aussi, ce bras de fer entre l’administration et les syndicats de la santé n’arrange personne dans ce pays.

On aurait pu imaginer tout, mais pas cette situation de paralysie qui perdure dans les hôpitaux et dans les centres de santé. Le peuple tiendra chacun pour responsable à la hauteur du contrat social conclu. L’histoire condamne quiconque tente de la nier.


Source : Rimeco (Mauritanie)
Mercredi 23 Mai 2018 - 18:19
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 548